user preferences

New Events

Grèce / Turquie / Chypre

no event posted in the last week

Déclaration internationale de solidarité aux 51 antifascistes arrêté-es à Thessalonique, en Grèce, le 16 septembre 2020.

category grèce / turquie / chypre | anti-fascisme | communiqué de presse author Wednesday September 30, 2020 22:20author by Αναρχική Ομοσπονδία Report this post to the editors

Dans la soirée du 16/09/2020 à thessalonique, en grèce, lors d'une mobilisation sociale, des camarades antifascistes effaçaient collectivement des slogans et des graffitis fascistes, qui avaient été écrits quelques jours auparavant par les membres du nouveau parti néo-nazi "grecs pour la mère patrie" crée par ilias kasidiaris, un ancien représentant du parti nazi "aube dorée". Les slogans nazis ont été remplacés par des graffitis et des slogans antifascistes. Vers 22h30, nos camarades ont été encerclé-es par des forces de police importantes, qui les ont attaqué-es sans raison.
photo_20200926_133047_3.jpg

Lors de l'opération, 51 camarades ont été emmené-es et mis-es en garde à vue au quartier général de la police à Thessalonique et y sont resté-e-s 2 à 4 jours dans des conditions déplorables. Au total, 15 d'entre elles et eux ont été blessé-es et 2 autres ont même été admis-es à l'hôpital en raison des graves blessures causées par la police. Pendant l'arrestation et la garde à vue, les policiers n'ont jamais cessé de provoquer et d'abuser du pouvoir qui leur est donné par l'Etat, afin de briser l'esprit de nos camarades.

Les 51 personnes arrêtées qui ont été présentées au procureur et à l'enquêteur ont été faussement et scandaleusement accusées de:
1) Désobéissance, parce qu'elles ont refusé de se faire prendre en photo et de laisser leurs empreintes digitales ;
2) Trouble à l’ordre public (c'est une accusation très courante qui est portée chaque fois que quelqu'un proteste) ;
3) Destruction de site public, pour les slogans antifascistes qu'elles ont écrits afin de couvrir ceux des fascistes. Apparemment, pour le tribunal grec, représentant de la "justice" bourgeoise, seul le discours de haine du fascisme est autorisé sur les murs.
4) Violation de la loi sur la protection des antiquités.
5) Poursuites pénales pour "dommages aux monuments". Cette réclamation a été faite par l'intermédiaire du conservateur des antiquités, qui n'a aucun problème à soutenir ce mensonge obscène, même si les "monuments" endommagés sont en fait des bancs situés près du véritable monument historique de Salonique, la "Tour Blanche". Ce qui est intéressant, c'est que la construction de ces bancs en 2008 faisaient partie du plan de Vasilis Papageorgopoulos (ancien maire de la ville et membre de l'actuel parti de droite "Nouvelle Démocratie", qui a été libéré de prison après avoir détourné 30.000.000 euros des fonds municipaux) pour la régénération commerciale de la zone, ce même plan qui a en fait détruit la zone autour du monument historique de la ville.

Il va sans dire que les slogans antifascistes ont été facilement nettoyés les jours suivants par les nettoyeurs des rues de la ville, laissant bien sûr intacts les slogans fascistes.

Cette attaque provocatrice contre les membres du mouvement antifasciste démontre les vraies couleurs de l'oppression capitaliste et la complaisance de l'État envers les fascistes, qu'ils entretiennent constamment comme leur réserve la plus réactionnaire. Cette attaque contre nos camarades est pour nous clairement une provocation ouverte de l'État et des flics à quelques jours seulement de la manifestation annuelle des antifascistes, à l'occasion de l'anniversaire de l'assassinat de Pavlos Fyssas (musicien de hip-hop antifasciste qui a été assassiné par les fascistes d’Aube Dorée) et de l'achèvement du procès de l'organisation néo-nazie criminelle Aube Dorée (pour laquelle la suggestion du procureur prévoit un traitement des plus favorables pour les nazis). Et pourtant, le 18/09/2020, des manifestations massives dans tout le pays ont donné un message fort de résistance et de lutte contre l'État, les capitalistes et les fascistes insérés dans les institutions étatiques. Dans la ville de Thessalonique, 3000 manifestant-es ont rempli les rues de la ville pour la manifestation antifasciste.

Nous ne laisserons pas nos camarades ni aucun membre du mouvement anticapitaliste et antifasciste tomber aux mains de l'oppression de l'État. Notre solidarité envers les antifascistes arrêté-es ce jour-là est sans faille. C'est notre obligation collective de créer un filet de sécurité pour les défendre devant les poursuites vindicatives de l'État et de ses mécanismes. Le soutien politique et la solidarité envers nos camarades font partie de notre devoir en tant que membres du mouvement antifasciste international. En tant qu'anarchistes et antifascistes, nous les soutiendrons de quelque manière que ce soit, en poursuivant sans relâche notre lutte collective pour l'émancipation sociale et de classe et pour contribuer à l’avènement d’une justice prolétarienne.

AUCUNE POURSUITE PÉNALE POUR LES 51 ANTIFASCISTES ARRÊTÉ-ES À THESSALONIQUE, EN GRÈCE, LE 16 SEPTEMBRE 2020
POUR UNE LUTTE DE CLASSE, INTERNATIONALISTE ET INTRANSIGEANTE CONTRE CEUX QUI OPPRIMENT LA CLASSE OUVRIÈRE
MORT AU FASCISME
LA SOLIDARITÉ EST NOTRE ARME

Signataires :

☆ Αναρχική Ομοσπονδία (Grèce)
☆ Federación Anarquista de Rosario (Rosario, Argentine)
☆ Aotearoa Workers Solidarity Movement (Nouvelle-Zélande aka Aotearoa)
☆ Federación Anarquista Santiago (Chili)
☆ Federación Anarquista Uruguaya (Uruguay)
☆ Coordenaçao Anarquista Brasileira (Brésil)
☆ Organización Anarquista de Córdoba (Córdoba, Argentine)
☆ Die Plattform-Anarchakommunistische Organisation (Allemagne)
☆ Libertaere Aktion (Suisse)
☆ Workers Solidarity Movement (Irlande)
☆ Anarchist Communist Group (Pays de Galles)
☆ Grupo Libertario Vía Libre (Colombie)
☆ Alternativa Libertaria / FdCA (Italie)
☆ Organisation Socialiste Libertaire (Suisse)
☆ Zabalaza Anarchist Communist Front (Afrique du Sud)
☆ Union Communiste Libertaire (France)
☆ Embat, Organització Libertària de Catalunya

This page has not been translated into Kurdî / کوردی yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
George Floyd: one death too many in the “land of the free”
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]