user preferences

Pour gagner : grèves, blocages, occupations !

category pays-bas / allemagne / autriche | luttes en milieu de travail | opinion / analyse author Wednesday June 01, 2016 15:52author by Coordination des Groupes Anarchistes Report this post to the editors

Mouvement contre la loi Travail en France : face à la répression, au lynchage médiatique, opposons à l'Etat et au patronat une solidarité de classe, amplifions grèves et blocages, et ouvrons des perspectives de rupture, pour une société autogérée et égalitaire.

Retour vers le futur …
La loi Travail constitue en elle-même un retour au milieu du 19ème siècle, à un temps où le code du travail n'existait pas, où les salarié-e-s étaient isolé-e-s face à leurs employeurs-euses. Retour vers un temps où, lors des grèves, l'État envoyait la troupe. Les déclarations actuelles de toute la classe politique, du PS au FN, banalisent la remise en cause du droit de grève. Ces politicien-ne-s opposent au droit de grève, le droit au travail. Le gouvernement ne se contente pas de paroles, la répression à l'encontre de ceux et celles qui luttent s'accroît encore : interdictions de manifester, tabassages, gazages, arrestations massives sur les lieux de blocages, nasses policières de rassemblements ou d'AG, etc. On compte des centaines de manifestant-e-s blessé-e-s, dont un très grièvement le jeudi 26 mai à Paris après un tir de grenade de désencerclement, affaire totalement étouffée par les médias. Plus globalement, le lynchage médiatique à l'encontre des « casseurs », des « irresponsables bloqueurs » de la CGT, des « preneurs d'otage » qui organisent la pénurie d'essence, bat son plein.

La minorité, c'est l’État et le patronat
Malgré cela, les sondages indiquent que la population soutient majoritairement le mouvement. Beaucoup comprennent que, même si les grèves ne sont pas encore massives, elles représentent les intérêts d'une même classe sociale qui subit depuis des années la régression sociale au bénéfice de la minorité de patrons. Beaucoup n'accordent aucune légitimité à un gouvernement qui relaie ostensiblement les intérêts de cette minorité, et impose par la force leurs mesures anti-sociales sans même s'embarrasser des « formes » démocratiques (49.3).

Opposons-leur une solidarité de classe sans faille …
Les conquêtes sociales dont tout le monde bénéficie (congés payés, sécurité sociale, etc.) ont toutes été gagnées en instaurant un rapport de force avec le pouvoir. Grèves, occupations d'usines, blocages, voilà précisément les moyens qui ont permis et peuvent permettre aujourd'hui encore de gagner. Le mouvement actuel renoue avec ses pratiques qui s'en prennent au porte-monnaie des possédant-e-s, et c'est pour cela que le pouvoir dénigre et réprime avec tant d'énergie ces méthodes.

Amplifions grèves, blocages et la solidarité financière
Face à la répression, nous ne devons pas laisser seul-e-s les salarié-e-s des secteurs en grève : raffineries, SNCF, RAT, etc. Pour leur permettre de partir ou de tenir grève, soutenons-les en participant financièrement aux caisses de grève ! Solidarisons-nous de leurs actions, en renforçant notamment notamment les blocages économiques ! C'est en effet par la convergence des pratiques, à l'image des jonctions créées entre syndicalistes, membres des AG populaire et des Nuits Debout, par l’auto-organisation des salarié-e-s, et le respect des décisions à la base dans toutes les structures et à toutes les échelles, que nous pourrons peser dans la confrontation sociale qui se joue.

Démocratie directe et autogestion dans les luttes aujourd'hui… et de toute la société demain
Cette lutte contre la loi Travail doit lancer un mouvement social de classe, avec pour projet la transformation directe de la société, pour en finir avec l'exploitation capitaliste et la délégation du pouvoir aux politicien-ne-s. Au sein des luttes, en prenant nos décisions collectivement, en auto-organisant les mobilisations, nous apprenons la démocratie directe et l'autogestion. Ce sont des premiers pas vers la gestion directe de la société, de la production et de la distribution des biens et des services. Reprenons ainsi nos vies en main, et construisons tou-te-s ensemble, dès maintenant, une société émancipatrice et égalitaire, débarrassée de l’État et du patronat.

Le 1er juin 2016,
les Relations Extérieures de la CGA

Related Link: http://www.c-g-a.org/content/pour-gagner-greves-blocages-occupations
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Front page

Capitalism, Anti-Capitalism and Popular Organisation [Booklet]

AUKUS: A big step toward war

Reflexiones sobre la situación de Afganistán

Αυτοοργάνωση ή Χάος

South Africa: Historic rupture or warring brothers again?

Declaración Anarquista Internacional: A 85 Años De La Revolución Española. Sus Enseñanzas Y Su Legado.

Death or Renewal: Is the Climate Crisis the Final Crisis?

Gleichheit und Freiheit stehen nicht zur Debatte!

Contre la guerre au Kurdistan irakien, contre la traîtrise du PDK

Meurtre de Clément Méric : l’enjeu politique du procès en appel

Comunicado sobre el Paro Nacional y las Jornadas de Protesta en Colombia

The Broken Promises of Vietnam

Premier Mai : Un coup porté contre l’un·e d’entre nous est un coup porté contre nous tou·tes

Federasyon’a Çağırıyoruz!

Piştgirîye Daxuyanîya Çapemenî ji bo Êrîşek Hatîye li ser Xanîyê Mezopotamya

Les attaques fascistes ne nous arrêteront pas !

Les victoires de l'avenir naîtront des luttes du passé. Vive la Commune de Paris !

Contra la opresión patriarcal y la explotación capitalista: ¡Ninguna está sola!

100 Years Since the Kronstadt Uprising: To Remember Means to Fight!

El Rei està nu. La deriva autoritària de l’estat espanyol

Agroecology and Organized Anarchism: An Interview With the Anarchist Federation of Rio de Janeiro (FARJ)

Es Ley por la Lucha de Las de Abajo

Covid19 Değil Akp19 Yasakları: 14 Maddede Akp19 Krizi

Declaración conjunta internacionalista por la libertad de las y los presos politicos de la revuelta social de la región chilena

© 2005-2021 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]