user preferences

Logements étudiants : rêve ou calvaire ?

category italie / suisse | luttes dans la communauté | opinion / analyse author Wednesday November 07, 2012 06:56author by OSL-Vaud - Organisation Socialiste Libertaireauthor email info at rebellion-osl dot ch Report this post to the editors

Aujourd’hui, à Lausanne, il existe une forte demande de logements pour étudiant-es. Ceci est logique étant donné l’importance quantitative d’enseignements donnés au sein de l’Université de Lausanne, de l’EPFL et de toutes les autres institutions de formation. Pourtant, la ville de Lausanne ne répond pas à cette demande. En effet, en cette période de reprise des cours, il y aurait encore cinq-cents étudiant-e-s sans logement alors qu’ils/elles sont dans la nécessité de vivre à Lausanne ou ses environs afin de pouvoir suivre correctement les cours.

reblocal6.png

Les habitations sont complètes et les listes d’attente en cas de désistement sont longues. Certes, il reste des logements vides au sein des maisons pour étudiant-e-s, mais les prix de ceux-ci ne sont pas adaptés aux revenus de ces dernier-ères. Parlons donc deniers ; il existe des chambres d’étudiant-e-s pour 380 francs par mois, les loyers les plus élevés tournant autour des 1’100 à 1’200 francs. En moyenne, les logements sont entre 400 et 600 francs par mois. Il est aussi possible, mais difficile, de trouver des toits (n’étant pas rattachés aux maisons pour étudiant-e-s) dans la ville de Lausanne pour 800 francs par mois, soit, à deux en collocation, 400 francs par personne et par mois. Ajoutons à cela le prix des études, qui est, il faut l’admettre, bas en Suisse comparé aux autres pays, le prix du matériel nécessaire aux études, le prix de la nourriture ainsi que les abonnements aux transports (les chambres d’étudiant-e-s ne se trouvant pas forcément proches des Universités et autres Hautes Ecoles).

La Solution ? Un job d’étudiant ma foi ! Prenons l’exemple d’un travail dans une société de sondage : trois soirs minimum du Lundi au Vendredi entre 17h30 et 21h. À 17 francs l’heure, cela fait 714 francs par mois. Soustrayons à cette somme les dépenses nécessaires citées plus haut et nous pouvons imaginer que l’étudiant-e se doit d’avoir un budget calculé au millimètre ou un soutien financier.

Pour être plus confortable, l’étudiant peut se trouver un autre travail, le week-end par exemple. Mais travailler le week-end et trois soirs par semaine, étudier et réviser les cours durant le temps libre ainsi que simplement le temps passé aux cours, cela donne un cocktail de stress plutôt explosif. Ainsi, l’étudiant ne se détend pas, il travaille. Ainsi l’étudiant n’a pas de loisir, il étudie.

Etudier, c’est un choix (de vie).

Petit message aux forces de l’ordre du bien-être et de la sécurité :

Moi, futur étudiant et infiltré dans le milieu, vous conseille de garder un œil attentif sur ces cinq-cents étudiant-e-s dont ce texte fait part. En effet, au vu de leur situation, et s’ils/elles ne trouvent pas un logement provisoire chez un-e ami-e ou chez une âme charitable, ils/elles risquent de faire le choix de dormir dans les rues et même, il faut évoquer cette possibilité, de squatter ! Cela entrainerait une recrudescence anormale et incontrôlée de délits mineurs au préjudice douteux ce que représentent les occupations de logements vides pour vous, cher-e-s correspondant-e-s.

Merci de votre attention.

Related Link: http://www.rebellion-osl.ch
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Employees at the Zarfati Garage in Mishur Adumim vote to strike on July 22, 2014. (Photo courtesy of Ma’an workers union)

Front page

Democracia direta já! Barrar as reformas nas ruas e construir o Poder Popular!

Reseña del libro de José Luis Carretero Miramar “Eduardo Barriobero: Las Luchas de un Jabalí” (Queimada Ediciones, 2017)

Análise da crise política do início da queda do governo Temer

Dès maintenant, passons de la défiance à la résistance sociale !

17 maggio, giornata internazionale contro l’omofobia.

Los Mártires de Chicago: historia de un crimen de clase en la tierra de la “democracia y la libertad”

Strike in Cachoeirinha

(Bielorrusia) ¡Libertad inmediata a nuestro compañero Mikola Dziadok!

DAF’ın Referandum Üzerine Birinci Bildirisi:

Cajamarca, Tolima: consulta popular y disputa por el territorio

Statement on the Schmidt Case and Proposed Commission of Inquiry

Aodhan Ó Ríordáin: Playing The Big Man in America

Nós anarquistas saudamos o 8 de março: dia internacional de luta e resistência das mulheres!

Özgürlüğümüz Mücadelemizdedir

IWD 2017: Celebrating a new revolution

Solidarité avec Théo et toutes les victimes des violences policières ! Non à la loi « Sécurité Publique » !

Solidaridad y Defensa de las Comunidades Frente al Avance del Paramilitarismo en el Cauca

A Conservative Threat Offers New Opportunities for Working Class Feminism

De las colectivizaciones al 15M: 80 años de lucha por la autogestión en España

False hope, broken promises: Obama’s belligerent legacy

Primer encuentro feminista Solidaridad – Federación Comunista Libertaria

Devrimci Anarşist Tutsak Umut Fırat Süvarioğulları Açlık Grevinin 39 Gününde

The Fall of Aleppo

Italia - Ricostruire opposizione sociale organizzata dal basso. Costruire un progetto collettivo per l’alternativa libertaria.

© 2005-2017 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]