user preferences

Construire le potentiel anarchiste et révolutionnaire du mouvement Occupy Wall Street

category amérique du nord / mexique | luttes dans la communauté | opinion / analyse author Sunday October 23, 2011 09:17author by First of May Anarchist Alliance - The Utopian Report this post to the editors

DE L'OCCUPATION À L'EXPROPRIATION!

Ceci est une déclaration conjointe de First of May Anarchist Alliance et The Utopian: A Journal of Anarchism and Libertarian Socialism.

Nous devrions viser à convaincre le mouvement que le problème actuel aux États-Unis ne concerne pas seulement Wall Street, les entreprises ou le fait que le système économique est actuellement « manipulé » ou « truqué » par des individus égoïstes et rusés. Nous devons expliquer que la source de la crise c'est le système capitaliste lui-même, un système où la production n'a lieu que lorsqu'elle génère des profits qui sont ensuite en grande partie accaparés par la minuscule élite qui dirige le pays. Ainsi, nous devrions chercher à démontrer au mouvement que son objectif utlime devrait être la démocratisation radicale de toute notre société, ou, en d'autres mots, une révolution, par laquelle la vaste majorité de la population saisit des riches le contrôle de l'économie et du pays dans son ensemble pour ensuite disperser le plus largement possible le pouvoir et le contrôle direct sur tous les aspects de la vie sociale. Conséquemment, nous devrions proposer et appuyer les revendications radicales qui à la fois soutiennent cette perspective et unissent les secteurs de la population aussi largement que possible.

[English]

Articles reliés :

occupywallstreet452_1.jpg


DE L'OCCUPATION À L'EXPROPRIATION!

Construire le potentiel anarchiste et révolutionnaire du mouvement Occupy Wall Street


Ceci est une déclaration conjointe de First of May Anarchist Alliance et The Utopian: A Journal of Anarchism and Libertarian Socialism

1. Les manifestations d'Occupy Wall Street, le campement continu et les actions en cours qui y sont rattachées partout au pays sont un développement significatif. Ces événements pourraient bien être le début d'un mouvement similaire à celui des années '60 avec un potentiel énorme. Parce qu'il se concentre sur la crise économique, sur les magouilles financières et du monde des affaires, et surtout, sur l'emploi, le mouvement a le potentiel de toucher une corde sensible dans le coeur de millions de personnes qui ont été frappés par les événements des dernières années et qui ne demandent qu'à y faire quelque chose. Ceci est particulièrement vrai pour ceux et celles qui ont perdu leur logement et/ou leur travail et qui n'ont que peu d'espoir de trouver un emploi.

2. Le mouvement Occupy Wall Street, tout comme le mouvement des années '60 à ses débuts, est anarchique, c'est-à-dire qu'il est inconsciemment anarchiste dans sa structure et ses objectifs sous-jacents malgré le populisme libéral de sa rhétorique et de ses revendications explicites. La question clé est ceci : Le mouvement sera-t-il capturé par des forces libérales, réformistes ou autoritaire, ou se développera-t-il dans une direction consciemment révolutionnaire et anarchiste? L'exemple des années '60, lorsque la franche radicale du mouvement abandonna ses principes libertaires d'origine et adopta une variété de tendances Marxistes-Léninistes, est instructif. Nous devons faire de notre mieux pour éviter qu'un tel scénario ne se reproduise.

3. C'est pourquoi nous pensons qu'il est crucial que tous les anarchistes participent et travaillent au développement de ce mouvement. Nous croyons également qu'il est essentiel de faire de la propagande et d'organiser en faveur des tactiques de lutte anarchistes et d'un programme et une vision anti-autoritaires. Nous incitons fortement tous nous regroupements formels et informels à reconnaître la nécessité d'un certain degré de coordination continuelle et, aux moment critiques, la concentration effective de nos forces, tout en demeurant libres d'expérimenter sur ces questions. À cet égard, la faiblesse et la désorganisation nous feront rater des événements et des opportunités importantes et laisseront la voie libre aux attaques contre l'autonomie du mouvement.

4. Nous devrions endosser la volonté du mouvement de s'étendre aussi largement et aussi profondément que possible, à tendre la main aux individus de toutes les classes, alors que nous nous empressons d'inclure des travailleurs, des travailleuses et des personnes pauvres. Nous voulons éduquer tout le monde à propos de l'importance stratégique de construire un mouvement concentré sur la classe ouvrière. À cette fin, nous saluons la participation de plusieurs syndicats majeurs aux manifestations. Leur présence aident à légitimer l'occupation parmi des couches plus larges de la population et amène des syndiqué-e-s à prendre contact avec d'autres qui luttent pour la justice et pour une société alternative. Nous appuyons l'inclusion dans la lutte de ces syndicats dont nous sommes membres car c'est une manière d'amener nos collègues de travail à s'impliquer. Mais nous devons aussi souligner le danger posé par l'appareil bureaucratique et réformiste de ces même syndicats qui ne manqueront pas d'essayer d'asservir le mouvement à leur propres buts politiques, contraires à l'esprit et aux objectifs du mouvement Occupy Wall Street. Nous devons être à la fois créatifs et énergiques dans nos efforts pour faire naître une conscience subversive chez les participants et participantes au mouvement, et pour générer de l'organisation indépendante et de l'action radicale parmi les travailleurs eux-mêmes et les travailleuses elles-mêmes, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur des structures syndicales.

5. Une des forces du mouvement actuel est sa concentration sur l'action directe. Nous devrions oeuvrer pour nous assurer que le mouvement conserve cette perspective: manifestations, occupations et grèves, allant jusqu'aux grèves générales à l'échelle des villes, des états et du pays. Celles-ci doivent demeurer les tactiques de choix du mouvement. Nous devons également lutter pour que le dégoût généralisé des politiques et des politiciens capitalistes se transforme en reconnaissance totale du fait que les partis Républicain et Démocrate tous deux sont contrôlés et à la solde d'intérêts privés et sont donc nos ennemis

6. Enfin, nous devrions viser à convaincre le mouvement que le problème actuel aux États-Unis ne concerne pas seulement Wall Street, les entreprises ou le fait que le système économique est actuellement « manipulé » ou « truqué » par des individus égoïstes et rusés. Nous devons expliquer que la source de la crise c'est le système capitaliste lui-même, un système où la production n'a lieu que lorsqu'elle génère des profits qui sont ensuite en grande partie accaparés par la minuscule élite qui dirige le pays. Ainsi, nous devrions chercher à démontrer au mouvement que son objectif utlime devrait être la démocratisation radicale de toute notre société, ou, en d'autres mots, une révolution, par laquelle la vaste majorité de la population saisit des riches le contrôle de l'économie et du pays dans son ensemble pour ensuite disperser le plus largement possible le pouvoir et le contrôle direct sur tous les aspects de la vie sociale. Conséquemment, nous devrions proposer et appuyer les revendications radicales qui à la fois soutiennent cette perspective et unissent les secteurs de la population aussi largement que possible.


The Utopian: http://www.utopianmag.com/

First of May Anarchist Alliance: m1aa.org

Traduction de l'anglais: jerome at riseup at net

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Employees at the Zarfati Garage in Mishur Adumim vote to strike on July 22, 2014. (Photo courtesy of Ma’an workers union)

Front page

ANARCHISM, ETHICS AND JUSTICE: THE MICHAEL SCHMIDT CASE

Land, law and decades of devastating douchebaggery

Democracia direta já! Barrar as reformas nas ruas e construir o Poder Popular!

Reseña del libro de José Luis Carretero Miramar “Eduardo Barriobero: Las Luchas de un Jabalí” (Queimada Ediciones, 2017)

Análise da crise política do início da queda do governo Temer

Dès maintenant, passons de la défiance à la résistance sociale !

17 maggio, giornata internazionale contro l’omofobia.

Los Mártires de Chicago: historia de un crimen de clase en la tierra de la “democracia y la libertad”

Strike in Cachoeirinha

(Bielorrusia) ¡Libertad inmediata a nuestro compañero Mikola Dziadok!

DAF’ın Referandum Üzerine Birinci Bildirisi:

Cajamarca, Tolima: consulta popular y disputa por el territorio

Statement on the Schmidt Case and Proposed Commission of Inquiry

Aodhan Ó Ríordáin: Playing The Big Man in America

Nós anarquistas saudamos o 8 de março: dia internacional de luta e resistência das mulheres!

Özgürlüğümüz Mücadelemizdedir

IWD 2017: Celebrating a new revolution

Solidarité avec Théo et toutes les victimes des violences policières ! Non à la loi « Sécurité Publique » !

Solidaridad y Defensa de las Comunidades Frente al Avance del Paramilitarismo en el Cauca

A Conservative Threat Offers New Opportunities for Working Class Feminism

De las colectivizaciones al 15M: 80 años de lucha por la autogestión en España

False hope, broken promises: Obama’s belligerent legacy

Primer encuentro feminista Solidaridad – Federación Comunista Libertaria

Devrimci Anarşist Tutsak Umut Fırat Süvarioğulları Açlık Grevinin 39 Gününde

© 2005-2017 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]