user preferences

Common Cause : renouveau du mouvement libertaire en Ontario

category amérique du nord / mexique | mouvement anarchiste | nouvelles author Monday November 03, 2008 08:29author by Vincent Nakash - Common Causeauthor email vincentnakash at gmail dot com Report this post to the editors

Le mouvement communiste libertaire est en plein essor en Amérique du Nord. Après le succès de la NEFAC, créée en 2000 au Québec et au Nord-Est des Etats-Unis, de nouveaux groupes se forment aux Etats-Unis (Seattle, Chicago…) et au Canada anglophone : en Ontario, le groupe Common Cause existe depuis un an. Il s’agit d’une organisation plateformiste membre d’Anarkismo. Les 16 et 17 août s’est tenu son deuxième congrès.

Dans un contexte nord-américain peu propice au développement des idées communistes libertaires et de l’action révolutionnaire, cette toute jeune organisation rassemble une vingtaine de membres dans trois groupes locaux (Toronto, Hamilton et Ottawa). Malgré des dimensions modestes, la formation de Common Cause n’en est pas moins une réussite dans une province où ni la NEFAC ni aucun autre groupe libertaire n’ont réussi à percer depuis longtemps.

Un congrès entre bilans et perspectives

Un an après sa formation, Common Cause a d’abord cherché à améliorer son fonctionnement, à travers nombre d’aménagements de la structure organisationnelle ou des statuts, mais également des discussions politiques autour de questions idéologiques (égalité, nationalisme, patriarcat…) ou stratégiques (syndicalisme, luttes indigènes ou « amérindiennes », relations aux autres organisations de la gauche radicale, libertaires ou non…). Si les thèmes abordés sont souvent les mêmes qu’en France (à l’exception, bien sûr, des luttes indigènes) il ne faut pas oublier que la situation sous-jacente est souvent très différente. La question de la formation des membres a également été posée, et le principe d’une journée annuelle de formation adopté.

Et, bien sûr, ce congrès a marqué le temps des bilans, tant de la qualité de l’organisation que de l’efficacité de l’action menée. Le travail accompli, compte tenu du contexte et des forces militantes, est loin d’être négligeable.

Diffuser et agir

Dans un contexte de mouvement social faible, l’activité de Common Cause s’est tournée principalement vers la propagande : site internet, parution d’une brochure bi-mensuelle (Linchpin) tirée à 1500 exemplaires et distribuée le plus largement possible, réunions publiques régulières autour d’un thème, d’un livre ou d’un film, salons du livre libertaire (participation à celui de Montréal en mai et organisation de celui d’Hamilton en juin, couronné de succès)… Ces activités permettent de multiplier les contacts et de préparer l’essor de l’organisation : une mailing-list comptant plus de 225 noms a pu être constituée.

Mais une organisation révolutionnaire ne peut se contenter d’une activité de propagande. Il n’y a pas de mouvement social ? Il faut donc l’impulser ! Pas facile néanmoins quand les syndicats, s’ils sont parfois puissants, sont le plus souvent très modérés. Devant une telle situation, l’implication dans les syndicats, pour tenter de les radicaliser, n’est que plus nécessaire, et c’est la stratégie choisie par Common Cause. Certains membres de Common Cause ont aussi décidé de rejoindre les Industrial Workers of the World (organisation syndicaliste révolutionnaire, comptant 50 membres en Ontario).

Présent(e)s dans les luttes passées et à venir

Enfin, les luttes existent : manifestations contre les guerres d’Irak et d’Afghanistan, pour la libération de Mumia Abu-Jamal, mouvement étudiant contre la hausse des frais d’inscription à l’université de Toronto… A chaque fois, Common Cause est présente. Elle le sera encore pour l’opposition au G8 de 2010 à Huntsville (Ontario) et aux Jeux Olympiques de Vancouver la même année. Ces deux événements sont une opportunité importante pour Common Cause de contribuer à impulser des luttes sociales majeures et par là de populariser les idées et les actions des communistes libertaires. Common Cause commence donc d’ors et déjà à préparer la riposte à ces événements.

Le Canada anglophone a vu la naissance d’une organisation libertaire pérenne. Et même si la vie d’une organisation révolutionnaire est rarement facile, parions que Common Cause est là pour rester !

Vincent Nakash

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Front page

South Africa: Historic rupture or warring brothers again?

Declaración Anarquista Internacional: A 85 Años De La Revolución Española. Sus Enseñanzas Y Su Legado.

Death or Renewal: Is the Climate Crisis the Final Crisis?

Gleichheit und Freiheit stehen nicht zur Debatte!

Contre la guerre au Kurdistan irakien, contre la traîtrise du PDK

Meurtre de Clément Méric : l’enjeu politique du procès en appel

Comunicado sobre el Paro Nacional y las Jornadas de Protesta en Colombia

The Broken Promises of Vietnam

Premier Mai : Un coup porté contre l’un·e d’entre nous est un coup porté contre nous tou·tes

Federasyon’a Çağırıyoruz!

Piştgirîye Daxuyanîya Çapemenî ji bo Êrîşek Hatîye li ser Xanîyê Mezopotamya

Les attaques fascistes ne nous arrêteront pas !

Les victoires de l'avenir naîtront des luttes du passé. Vive la Commune de Paris !

Contra la opresión patriarcal y la explotación capitalista: ¡Ninguna está sola!

100 Years Since the Kronstadt Uprising: To Remember Means to Fight!

El Rei està nu. La deriva autoritària de l’estat espanyol

Agroecology and Organized Anarchism: An Interview With the Anarchist Federation of Rio de Janeiro (FARJ)

Es Ley por la Lucha de Las de Abajo

Covid19 Değil Akp19 Yasakları: 14 Maddede Akp19 Krizi

Declaración conjunta internacionalista por la libertad de las y los presos politicos de la revuelta social de la región chilena

[Perú] Crónica de una vacancia anunciada o disputa interburguesa en Perú

Nigeria and the Hope of the #EndSARS Protests

How Do We Stop a Coup?

Aλληλεγγύη στους 51 αντιφασίστες της Θεσσαλονίκης

© 2005-2021 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]