user preferences

New Events

Russie / Ukraine / Biélorussie

no event posted in the last week

G8 - Rapport des anarchistes de Saint-Petersbourg

category russie / ukraine / biélorussie | mouvement anarchiste | autre presse libertaire author Monday June 19, 2006 07:14author by Hertje - A voix autreauthor email avoixautre at no-log dot org Report this post to the editors

Le point sur le contre Sommet qui se tiendra pendant le G8 de Saint-Petersbourg, prévu du 15 au 17 juillet. Les libertaires russes signalent les difficultés matérielles qu’ils rencontrent mais également le renforcement du corps de police.

« Du 15 au 17 juillet, à Strelna, banlieue de Saint-Petersburg (Piter), doit avoir lieu le prochain sommet de G8. Malheureusement les ressources des mouvements de protestation russes ne permettent pas d’empêcher cette réunion. Cependant, quelques organisations projettent de prendre leurs propres dispositions pendant le sommet.

La principale campagne des organisations réformistes de Piter sera déroulera dans le cadre du deuxième Forum Social Russe (RSF), qui se tiendra du 11 au 15 juillet. Les organisateurs du RSF - organisations syndicales, mouvements de défense des droits de l’homme et de gauche - sont actuellement en pourparler avec le président de l’administration et les autorités de la ville. Le complexe des bâtiments de l’ancien stade Kirov sur l’île de Krestovsky a été attribué au Forum. En outre, pendant le RSF, une manifestation réformiste de gauche se déroulera dans le centre de la ville et un meeting aura lieu près du croiseur Aurora.

L’automne passé, un certain nombre d’activistes du mouvement anarchiste et autonomiste se sont unis dans le Réseau contre le G8 (SPB8). Un de ses principes réside dans le refus de coopérer avec des réformistes pour la préparation d’actions de protestation pendant le G8. Les activistes de Moscou du SPB8 ont concentré leurs efforts dans l’organisation du Forum libertaire alternatif à Moscou. Déjà en février 2006, lors de la réunion internationale des autonomistes et des anarchistes à Kiev, il avait été jugé nécessaire de réaliser des actions anarchistes à Piter. Les participants à la réunion de Kiev ont en particulier accepté de faire une « grande action anarchiste », le 15 juillet. Il avait été décidé de discuter des détails au Forum alternatif d’Athènes début mai. Malheureusement, nous n’avons pas pu en discuter parce que presque aucun des camarades étrangers présents à Kiev n’est venu Athènes.

Le 28 mai, quelques points pratiques concernant les actions à Piter ont été discutés lors d’une réunion du mouvement anarchiste, autonomiste et radical de Piter et de Moscou. La décision a été prise le 15 mai ; certains camarades ont également soutenu l’idée d’employer les lieux du RSF pour des activités anarchistes, ce qui n’est pas totalement conforme à la politique du SPB8.

Les principales difficultés rencontrées pour réaliser des actions à Piter pendant le Sommet du G8 sont liées au forces de police, qui ont été renforcées par les autorités avant le Sommet. La ville est bourrée de policiers, qui vérifient constamment les papiers. Il y a des caméras dans les principales rues. La police a reçu des véhicules blindés spéciaux (équipés de gaz, de pompes à eau et tirant de la peinture non nettoyable) destinés à disperser des manifestations de rue. Les forces des anarchistes de Piter sont limitées : il y a plusieurs douzaines de personnes dans les groupes permanents et près de 200 personnes peuvent être mobilisés pour des manifestations. En Russie, la police a l’habitude de considérer comme illégalles toutes les actions non autorisées par les autorités, ce qui, si vous tenez compte de l’expérience de « la campagne de police anti-terroriste » dans le nord du Caucase, les rend plutôt risquées - mais pas impossibles.

Un problème supplémentaire, c’est le manque de ressources matérielles. La Ligue anarchiste de Piter (dont de nombreux membres appartiennent également au SPB8) n’a encore reçu aucun argent pour la préparation des activités anti-Sommet. Ceci nous empêche de ne louer quelque chambre que ce soit pour les personnes qui viendraient d’autres villes ou d’autres pays. Nos camarades de Moscou nous donneront peut-être un soutien financier dans un futur proche. Avec nos ressources propres, nous pouvons aider quelques douzaines de personnes. Les anarchistes qui jugent acceptable d’employer les ressources du RSF peuvent employer ses lieux pour le logement, mais ceci augmenterait le problème du contrôle par la police. Quoi qu’il en soit, chaque camarade qui vient à Piter devrait apporter un sac de couchage et, si possible, une tente.

La question des actions concrètes à mener pendant le G8 dépendra du nombre et de l’opinion des camarades qui viendront. Nous suggérons, comme programme minimal, de former un bloc anarchiste lors de la manifestation du RSF - avec un refus clair de proposer des slogans et des demandes réformistes (car le problème, selon nous, n’est pas les décisions particulières prises par le G8 mais l’existence même de toutes les institutions gouvernementales). La critique radicale des réformistes ne signifie pas que nous encouragions des actions violentes pendant la manifestation du RSF. Les camarades qui croient que la force doit être employée et qui comprennent les risques que cela implique peuvent le faire à un autre moment ou dans d’autres zones de la ville.


Nous croyons qu’il est également intéressant d’établir des contacts avec les participants de différents mouvements de protestation présents au RSF. Nous sommes d’ailleurs intéressés par une coopération avec des organismes de non-anarchistes (par exemple des organisations de gauche radicales et de défense des droits de l’homme) dont l’approche de quelques problèmes, comme le combat contre le facisme et la politique colonialiste, est proche de la nôtre. En outre, des lieux du RSF peuvent être employés pour la réunion des activistes des mouvements anarchistes et autonomistes - c’est pour cela que nous proposons que certains de nos camarades qui peuvent aider à résoudre les différents problèmes qui peuvent surgir soient toujours disponibles au Forum.

Nous espérons discuter avec les camarades qui viendront à Piter d’un certain nombre de problèmes auxquels le mouvement anarchiste fait actuellement face. Ceci dépendra des intérêts de ceux qui viendront ainsi que de la police et de la sécurité.

Chaque dimanche, nous tenons un piquet de 14 à 16 heures dans le centre-ville contre la politique militariste coloniale des autorités russes dans le nord du Caucase. Il n’est pas encore clair si cette action se déroulera le 16 juillet - cela dépendra de la position des autorités de la ville aussi bien que de notre détermination.

Un des problèmes peut être la barrière linguistique - malheureusement un nombre insuffisant d’entre nous connaissent des langues étrangères. Bien que ce problème puisse être résolu, nos camarades étrangers devraient en tenir compte. »

Traduit de l'anglais par A voix autre

Related Link: http://www.avoixautre.be
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Neste 8 de Março, levantamos mais uma vez a nossa voz e os nossos punhos pela vida das mulheres!
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]