preferenze utente

cerca nell'archivio del sito Cerca cerca nell'archivio del sito


Search comments

ricerca avanzata

Nuovi eventi

Brésil/Guyane/Suriname/Guinée française

nessun evento segnalato nell'ultima settimana

La lutte de Marielle Franco continue!

category brésil/guyane/suriname/guinée française | répression / prisonniers et prisonnières | opinion / analyse author giovedì marzo 29, 2018 19:41author by Coordination des Groupes Anarchistes - CGA Segnalare questo messaggio alla redazione

Le 14 mars dans l’État de Rio de Janeiro, la militante afro-féministe Marielle Franco a été assassinée par
la Police de la Sécurité Publique de l’État alors qu’elle sortait d’un débat avec d’autres femmes noires du
district de Lapa. Anderson Gomes, son chauffeur, a aussi été assassiné.

Militante des droits humains, femme, noire, lesbienne et née de la favela da Mare, son assassinat est ancré
dans la logique de l’État raciste et terroriste brésilien.

Depuis le 16 février, le décret de "sécurité publique" de Michel Temer est entré en vigueur dans l'État de Rio de Janeiro, officialisant l'intervention fédérale de la sécurité et laissant l'État entre les mains de l'armée jusque la fin de l'année 2018. Conseillère du PSOL (Socialism and Freedom Party) et porte-parole de la commission responsable de l’inspection de l’Intervention Militaire à Rio de Janeiro, elle dénonçait activement les crimes militaires et policiers dans les favelas et en périphéries de la ville de Rio de Janeiro, alors devenus légaux depuis cette mesure de « sécurité publique ».

Ce décret ancré dans la lignée du terrorisme d’État permet le franchissement d’une nouvelle étape de contrôle et de répression des populations noires et de la classe populaire. Il ne peut s’agir d’un accident : la voiture où se situait Marielle alors qu’elle partait du débat a reçu neuf tirs par balles. Malgré la tentative de l’État brésilien de faire croire à un meurtre commis par un habitant de la favela, énormément de témoignages prouvent que ces tirs venaient de la police de la Sécurité Publique, ce qui laisse donc peu de doute sur l’implication de l’État dans ce crime. C’est donc clairement un messageà toutes les personnes impliquées dans les luttes de défense des droits humains.

La CGA dénonce le racisme et le terrorisme d’état brésilien, ainsi que l’intervention militaire dans l’État de Rio de Janeiro et le meurtre de Marielle Franco et Anderson Gomes.

Nous apportons tout notre soutien aux familles de Marielle et Anderson, au peuple brésilien et aux habitant·e·s des favelas. Nous participons aux actions de solidarité organisées par les communautés franco-brésiliennes et continuerons la lutte.

STOP AU TERRORISME D’ÉTAT !
FIN IMMÉDIATE DE L’INTERVENTION MILITAIRE !
MARIELLE FRANCO PRÉSENTE !

La Coordination des Groupes Anarchistes

Link esterno: https://www.c-g-a.org/
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
© 2001-2020 Anarkismo.net. Salvo indicazioni diversi da parte dell'autore di un articolo, tutto il contenuto del sito può essere liberamente utilizzato per fini non commerciali sulla rete ed altrove. Le opinioni espresse negli articoli sono quelle dei contributori degli articoli e non sono necessariamente condivise da Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]