user preferences

New Events

Machrek / Arabie / Irak

no event posted in the last week

Syrie : L'intifada de Deir Al Zor contre Daesh (L'Etat islamique-EI)

category machrek / arabie / irak | impérialisme / guerre | nouvelles author Wednesday August 06, 2014 00:32author by Leila Shrooms - Tahrir ICN Report this post to the editors

Traduction d'un texte de Leila Shrooms initialement publié sur Tahrir ICN

Les syrienNEs ont montré de manière répété qu'ils et elles refusent d'accepter les tyrannies qu'il s'agisse de celle de Bashar Al Assad ou de tout groupe extrémiste qui essaie de leur imposer sa vision. Dans les derniers mois, renforcé par les équipements militaires américains et iaquiens saisis en Irak, « L'Etat Islamique » (Précédement EEIL et connu localement sous le nom de Daesh) a fait des avancées considérables dans le nord et l'est de la Syrie. Là ou il est allé, il a imposé une interprétation haineuse et réactionnaire de la loi islamique et des restrictions sévères à la population locale, a commis des massacres sectaires et d'autres atrocités telles que des crucifixions ou des décapitation, et a assassiné et emprisonné des révolutionnaires.
Un convoi de habitants de Deir Al Zour à soutenir la résistance Shueitat. Photo grâce à: Yalla Souriya
Un convoi de habitants de Deir Al Zour à soutenir la résistance Shueitat. Photo grâce à: Yalla Souriya


Syrie : L'intifada de Deir Al Zor contre Daesh (L'Etat islamique-EI)


Les syrienNEs ont montré de manière répété qu'ils et elles refusent d'accepter les tyrannies qu'il s'agisse de celle de Bashar Al Assad ou de tout groupe extrémiste qui essaie de leur imposer sa vision. Dans les derniers mois, renforcé par les équipements militaires américains et iaquiens saisis en Irak, « L'Etat Islamique » (Précédement EEIL et connu localement sous le nom de Daesh) a fait des avancées considérables dans le nord et l'est de la Syrie. Là ou il est allé, il a imposé une interprétation haineuse et réactionnaire de la loi islamique et des restrictions sévères à la population locale, a commis des massacres sectaires et d'autres atrocités telles que des crucifixions ou des décapitation, et a assassiné et emprisonné des révolutionnaires. Mais dans la province de l'est de Deir Al Zor, à proximité de la frontière irakienne, la résistance populaire réalise maintenant ce que le régime syrien et l'armée Irakienne financée par les américain n'ont pu faire : c'est à dire dégager Daesh.

Deir Al Zor est tombé entre les mains de Daesh au début de Juillet quand les rivaux de l'EEIL, Jabhat Al Nusra et Ahrar el Sham se sont retirés de la zone. Pendant des mois ils étaient assiégés à la fois par l'Etat Islamique et le régime syrien, ce qui a conduit à une pénurie de munition, de nourriture et d'autre. Il y a quelques semaines, des représentants de l'Armée syrienne libre et de la Coalition Nationale Syrienne se sont adressés à la communauté internationale pour demander l'envoi d'arme, d'argent et de nourriture aux bataillaon de l'ASL basés autour de Deir Al Zor. Ils s craignaient que si Deir Al Zor tombait, l'Etat islamique controllerait d'importantes réserves d'essence et de pétrole dans la région ainsi que des voies de transport entre Rakka, le nord de la syrie et Mossoul en Irak. Ayant échoué à obtenir de l'aide internationale, les formations rebelles ont battu en retraite et la province de Deir Al Zor est tombé entre les mains de l'Etat islamique.

Des forces locales et tribales ont également été contrainte de se rendre, ou tout du moins d'accepter de ne pas combattre Daesh.
Mais la population de Deir Al Zor a continué d'organiser des Manifestation contre l'Etat Islamique. Dans cette vidéo datée du22 juillet, la populations d'Abu Kamal, une ville de la Vallée de L'Euphrate, manifestent sur la place du marché, criant « Daesh casse-toi ». Des petits groupes clandestins ont été formé pour mener des assassinats de militants de Daesh et des attaques contre les positions de Daesh. Auparavant, le combat contre Daesh était mené par d'importants et connus bataillons islamistes ou de l'ASL.

Le 30 juin, la résistance contre Daesh s'est élargie. Deah a arrêté 3 personne de la tribu Shueitat, rompant un accord qui avait été conclu lorsque les combattant de Daesh ont pris le contrôle de villages locaux.

Le motif des arrestations n'est pas clair, mais certaines informations suggère qu'elles ont eu lieu parce que les jeunes gens avaient tiré des coups de feu en l'air pour célébrer un mariage. A la suite des arrestations, la population locale s'est muni des quelques armes qu'elle avait en sa possession et à proclamé un appel à l'insurection contre Daesh dans tous les villles et villages. A la suite de féroces affrontement avec Daesh, ce mouvement de résistance populaire, soutenu par certaines des tribus les plus importante dans la région, et des habitantEs des autres villages qui leur sont venu en aide, sont parvenus à libéré les villages d'Abu Hamam, Kishkiyeg et Granij. Malgré leur armement supérieur, Daesh a été débordé. Au moins 9 fascistes de Daesh ont été tué et d'autres ont été arrêtés. Les locaux de Daesh ont été brulé dans de nombreux villages de Deir Al Zor. Dans cette vidéo les membres de la tribu de Shueitat célèbrent la libération des villages.

Le soutien à cette résistance des Sheitat s'est rapidement répandu à d'autres partie de la province avec les localités de Mayadin, Suwaydan et d'ailleurs qui se sont également soulevé contre les extrémistes de Daesh. A Albukamal les habita,ts ont continué d'organiser des manifestations contre Daesh comme le montre cette vidéo du 3 aout. Le 4 aout, les rebelles de Deir Al Zor, qui avaient quitté précédemment la province après la prise de contrôle de Daesh et se sont retirés sur Qalamoun pour éviter d'avoir à remettre leurs armes au groupe, ont annoncé la formation d'un nouveau bataillon. Environ une douzaine de groupes se sont unis pour former Usud Al Sharqia (Les Lions de l'Est) avec comme objectif de combattre l'Etat islamique.

Dans l'Irak mitoyen, les tributs de la province d'Anbar ont également déclaré leur soutien à la résistance de Shueitat et ont demandé à Daesh de partir. Des informations nous sont parvenus de rébellions locales contre Daesh dans certaines villes et villages d'Irak. Les forces Kurdes, comprenant des bataillons de femmes, continuent leur courageuse bataille contre les extrémistes des deux côtés de la frontière. Il y a des appels grandissant à ce que les forces kurdes 'unissent suite à l'exécution de 88 kurdes Yezidis par Daesh dans la ville de Sinjar.

La révolution syriaenne a beau être attaquée de toute part, mais le peuple a montré denouveau que son désir de liberté n'est pas facilement écrasé. L'intifada de Deir Al Zour montre qu'une réistance populaire dynamique, auto-organisé reste un défi puissant à toute forme de contrôle autoritaire.

Leila Shrooms

Traduction relations internationales de la CGA.

Related Link: http://tahriricn.wordpress.com/
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
George Floyd: one death too many in the “land of the free”
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]