user preferences

New Events

Amérique centrale / Caraïbes

no event posted in the last week

Why is Haiti militarily occupied?

category amérique centrale / caraïbes | impérialisme / guerre | presse non anarchiste author Tuesday January 07, 2014 20:47author by Alix Saintil Report this post to the editors

January 1, 2014 is another vexing day for Haitians in particular and Africans in general. This day will find the First Black nation and the beacon of freedom under a military occupation one more time. The deafening silence of the progressives, peace and freedom loving people of the world and the indifference it insinuates is painful and should be intolerable. Let us examine the facts.

Haiti does not have an army hence poses no threat to its neighbours. Cuban and the Dominicans military commanders are not loosing any sleep anticipating an Haitian invasion. This worry, especially in the case of Cuba, stems from another source with a historical record to justify so. The UN, prostituting itself on behalf of the international aggressors, flashes crime as a justification for its occupation of Haiti through the notoriously criminal (rape, theft, and the deliberate introduction of diseases) MINUSTAH. This is of course a deadly farce because had it been the case, Jamaica with one of the highest murder rate in the world would have been a more appropriate target.

Costa Rica, another army less nation has seen the murders of 7 US citizens for the year of 2013 so far. Twenty One rapes of US citizens have occurred without a single conviction. Maybe it is not a whole country the UN concern but some cities. Port-au-Prince murder rate pales that of Rio, Sao Paulo, Mexico city and Caracas which amount to 50% of the murders in this hemisphere excluding of course Washington DC which is in a category by itself in proudly claiming the price of the murder capital of the world. Under this criterion or should I say these criteria for the UN has not been able to select a single and specific measuring stick capable of camouflaging its real mission in Haiti, the UN troops should have invaded Washington DC (hummmm!), Jamaica, Brazil, Mexico and/or Venezuela (god forbid) in this respective order. We know it is not the case. Then, what is the case?

Brazil has sold its soul for a plate of food although they call it differently. Its political leaders unable to ascertain reality truly believe they will be rewarded a seat at the Security Council where the purveyors of aggression (China being an unavoidable guest without proper credentials except for demographics and Russia 'grenn plen' [big balls] because of its nuclear arsenal) determine which country should be occupied. This will never happen unless Brazil is represented by a more fitting entity which is Portugal. For this, I say shame on Brazil for allowing itself, despite of the shameful record of being the last country to abolish slavery, to be used in occupying the First nation to do so in 1804. Haiti has but a few friends and Haitians must know only they can make the criminal UN pack its bags.

We must make this coming year the last under this ignoble affront against all lovers of liberty. Haiti belongs to the world because even the worse violators of national sovereignty and liberty utilize our ideals to hypocritically promote their obscure agenda. We must denounce this affront orchestrated by the aggressors of the world using the UN as their Trojan Horse. We have some people who have been denouncing this crime such as Ezili Dantò and others so let us support them in their efforts so Haiti can regain its dignity.
Happy independence day!

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Verso lo sciopero generale e sociale nel mondo del lavoro, nei territori, nelle piazze

Amérique centrale / Caraïbes | Impérialisme / Guerre | fr

Sun 26 Oct, 02:01

browse text browse image

minustahcolera_1.jpg imageC´en est trop: Nous demandons aux forces d´occupation militaire des Nations Unies en Haïti de mettre 01:19 Fri 17 Feb by VA 0 comments

Il existe plus de mille raisons pour que les forces de l´ONU abandonnent Haïti. Il n´existe aucune raison capable de justifier leur présence. [English] [Castellano] [Kreyòl Ayisyen]

costa_rica_nb.jpg image[Costa Rica] Il ne reste plus de joues à tendres 02:10 Thu 05 Aug by Colectivo La Libertad 0 comments

Déclaration du collectif La Libertad qui nous arrive du Costa Rica. Elle traite de la militarisation croissante de la zone Amérique Centrale-Caraïbe. Elle examine aussi la répression croissante contre le mouvement populaire et contre chaque forme de protestation sociale ainsi que sa position devant l'autorisation donnée pour le stationnement de milliers de marines yankee sur le territoire du Costa Rica. Solidarité et Force. [Castellano] [English]

demokrasi_popile_2.jpg imageSolidarité avec le people haïtien! Pas de militarisation du pays! 06:08 Wed 24 Feb by Comité Democrático Haitiano en Argentina 0 comments

Le séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010, a aussi secoué la conscience et le cœur de milliers de personnes de part le monde, séisme qui a rappelé à leur conscience l’existence d’Haïti. Il a été rappelé à notre mémoire, entre deux dépêches sur la catastrophe naturelle, que le peuple haïtien a subit de nombreuses catastrophes sociales, information qui ne nous est jamais enseigné à l’école. L’occupation militaire des Nations Unies et des États-Unis, les dictatures sanglantes supportées par le Pentagone, les embargos et les sanctions imposés par l’impérialisme français et américain, ont été tout aussi dévastateur que le séisme lui-même.
[Castellano] [English] [Italiano]

protestas_13_febrero_2006_12.jpg imageManifeste pour la désoccupation immédiate d'Haïti 05:26 Fri 20 Apr by Secretaria operativa 1 comments

Durant notre tournée au Brésil, nous avons assisté à une réunion de l’Assemblée Populaire de ce pays. Là, en présence de représentants de plus d’une cinquantaine d’organisations et faisant suite à notre présentation de la situation, une résolution avait été acceptée unanimement de se prononcer sur l’occupation d’Haïti par les troupes latino américaines, en particulier celles du Brésil même.

Le « Manifeste » qui suit (la traduction est de nous, l’original se trouve plus bas) témoigne de cette décision. Il vient de nous être envoyé. Par l’intermédiaire de la presse nous souhaitons le rendre au grand public, pour qu’il puisse savoir qu’au pays du Brésil, il n’y a pas que des voix qui plaident en faveur d’une intervention militaire. Et tirer lui aussi les conséquences qui s’imposeraient.

Batay Ouvriyé, Port-au-Prince, mardi 17 avril 2007

textHaïti : Quand l'aide humanitaire camoufle une occupation militaire Mar 09 by Cause commune 0 comments

Plus d'un mois s'est écoulé depuis ce séisme qui, selon les bilans actuels, aurait fait plus de 1,2 million de sans-abri et près de 300 000 disparu-e-s, soit 3,3 % de la population. Malgré l'apparente solidarité internationale, la terrible catastrophe haïtienne camoufle une occupation militaire sans précédent du pays.

Alors que les médias délaissent tranquillement le dossier afin de retourner à des sujets « plus vendeurs », une guerre silencieuse pour la prise de possession des ressources naturelles et de la reconstruction fait rage sur la petite île.

imageHaïti : Il n’y a pas de « malédiction » Mar 04 by Boris (AL Paris Sud) 0 comments

La terre a tremblé à Haïti, dévastant la capitale Port-au-Prince. Au-delà de ses effets immédiats, le séisme met aussi en évidence les difficultés structurelles du pays.

imageL’arbre qui cache la forêt: Que cache l’occupation américaine d’Haïti? Jan 30 by José Antonio Gutiérrez D. 0 comments

Haïti semble être la dernière victime des États-Unis dans la tentative de reconquête de son hégémonie en Amérique Latine. Bien entendu, cette occupation tend à créer des frictions avec d’autres puissances qui ont également des intérêts en Haïti : C’est pour cette raison que La France et le Brésil, « les amis d’Haïti » se rencontreront au Canada lundi 25 janvier 2009 pour régler leurs différents et décider de l’avenir d’Haïti sans véritable implication des haïtiens eux-mêmes.

[English]

imageInsurrection au Honduras? Jul 30 by José Antonio Gutiérrez D. 0 comments

La rupture des négociations de San José de Costa Rica pour trouver une sortie "négociée" favorable aux Gorilles du Honduras, affaiblit et isole la dictature, en même temps qu'elle ouvre la possibilité pour que le peuple puisse affermir son rôle d'acteur politique de droit et puisse avancer, par sa résistance, vers une victoire partant du bas. Cette rupture, ouvre de plus grandes possibilités à une victoire populaire par l'action directe, qui aura pour résultat de renforcer le peuple, par l'acquisition d'une plus grande expérience et par la prise de conscience de ses capacités. Ce scénario représenterait une importante défaite des secteurs les plus archaïques de l'oligarchie. C'est dans ce sens, est que notre solidarité doit s'exprimer avec la plus grande force en ce moment critique où le peuple peut passer à l'offensive et pendant lequel la répression sera, probablement, elle aussi accentuée.

imageHONDURAS : On négocie la sortie de "crise" dans le dos du peuple Jul 13 by José Antonio Gutiérrez D. 0 comments

Cet article de José Antonio Gutiérrez D publié par Anarkismo analyse la situation actuelle au Honduras ; il montre, notamment, comment les auteurs du coup d'Etat, obligés à négocier, espèrent continuer leur travail de sape à l'encontre de tout réformisme aussi tiède soit-il et comment ces négociations se dérouleront dans le dos du peuple. Cet article fait suite à celui qui avait été publié précédemment.

[ Castellano ]

Traduction: Groupe Nada (FA)

more >>

imageC´en est trop: Nous demandons aux forces d´occupation militaire des Nations Unies en Haïti de mettre Feb 17 0 comments

Il existe plus de mille raisons pour que les forces de l´ONU abandonnent Haïti. Il n´existe aucune raison capable de justifier leur présence. [English] [Castellano] [Kreyòl Ayisyen]

image[Costa Rica] Il ne reste plus de joues à tendres Aug 05 0 comments

Déclaration du collectif La Libertad qui nous arrive du Costa Rica. Elle traite de la militarisation croissante de la zone Amérique Centrale-Caraïbe. Elle examine aussi la répression croissante contre le mouvement populaire et contre chaque forme de protestation sociale ainsi que sa position devant l'autorisation donnée pour le stationnement de milliers de marines yankee sur le territoire du Costa Rica. Solidarité et Force. [Castellano] [English]

imageSolidarité avec le people haïtien! Pas de militarisation du pays! Feb 24 0 comments

Le séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010, a aussi secoué la conscience et le cœur de milliers de personnes de part le monde, séisme qui a rappelé à leur conscience l’existence d’Haïti. Il a été rappelé à notre mémoire, entre deux dépêches sur la catastrophe naturelle, que le peuple haïtien a subit de nombreuses catastrophes sociales, information qui ne nous est jamais enseigné à l’école. L’occupation militaire des Nations Unies et des États-Unis, les dictatures sanglantes supportées par le Pentagone, les embargos et les sanctions imposés par l’impérialisme français et américain, ont été tout aussi dévastateur que le séisme lui-même.
[Castellano] [English] [Italiano]

imageManifeste pour la désoccupation immédiate d'Haïti Apr 20 ASSEMBLÉIA POPULAR 1 comments

Durant notre tournée au Brésil, nous avons assisté à une réunion de l’Assemblée Populaire de ce pays. Là, en présence de représentants de plus d’une cinquantaine d’organisations et faisant suite à notre présentation de la situation, une résolution avait été acceptée unanimement de se prononcer sur l’occupation d’Haïti par les troupes latino américaines, en particulier celles du Brésil même.

Le « Manifeste » qui suit (la traduction est de nous, l’original se trouve plus bas) témoigne de cette décision. Il vient de nous être envoyé. Par l’intermédiaire de la presse nous souhaitons le rendre au grand public, pour qu’il puisse savoir qu’au pays du Brésil, il n’y a pas que des voix qui plaident en faveur d’une intervention militaire. Et tirer lui aussi les conséquences qui s’imposeraient.

Batay Ouvriyé, Port-au-Prince, mardi 17 avril 2007

© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]