user preferences

New Events

Amérique centrale / Caraïbes

no event posted in the last week

Avril de la Mémoire

category amérique centrale / caraïbes | histoire | presse non anarchiste author Thursday April 04, 2013 19:44author by Patrick Elie Report this post to the editors

Dans notre singulier petit pays, nous ne plantons pas nos héros, ni n'enterrons nos martyrs. Nous préférons les ensevelir, en même temps que notre mémoire, la vérité et la justice.

Et sur ce champs nivelé, mais rendu combien fertile, par tant de cadavres et de renoncements, le crime a tôt fait de repousser, inlassablement et avec toujours plus de vigueur, nourri par l'impunité, le silence, l'oubli et la couardise.

En ce nouvel avril haïtien, j'avoue être tenté de verser des larmes, sur les victimes et leurs parents, mais également sur les bourreaux disparus, peut-être avec leurs remords, et auxquels nous avons refusé une certaine rédemption par l'aveu ou l'expiation.

Mais les larmes seules, ne serviraient qu'à rendre plus fertile le champ de l'oubli, si elles n'étaient additionnées des acides de l'indignation et de la colère. J'en possède une ample provision, ayant été forcé de vivre dans une terreur permanente et une révolte sourde depuis la fatidique année 1957.

Malheureusement, le tyran maniaque mis au monde à cette époque, par les oeuvres de nos tuteurs yankees et de leurs valets en khaki, n'a pas été le premier de notre douloureuse histoire et je doute fort en ces jours difficiles qu'il soit le dernier. Le ventre de Dame Oubli, reste encore fertile et ne cesse de couver des dictateurs de quartiers et des candidats au poste de tyran national.

En ce début d'avril, je ne peux évidemment manquer de rappeler Jean Dominique et Jean-Claude Louissaint. 13 longues années, depuis que se poursuit une enquête, que les hommes de pouvoir, ne sont pas pressés de voir aboutir et dont malheureusement nous acceptons d'assister à l'enlisement comme une norme nationale.

Mais, il n'y a pas que ces deux victimes et tous les mois et jours de notre histoire bicentennaire sont également maudits par le crime, l'impunité, l'amnésie et l'écoeurante réédition d'atrocités gratuites et sans nom.

Avant Jean Dominique et Jean-Claude Louissaint, il y a eu les centaines de victimes du 26 avril1963, les dizaines du 26 avril 1986, celles du 29 novembre 1987. Shibley Talamas, les frères Izmery, Guy Malary, Jean-Marie Vincent, les fils de Thomas Désulmé, la famille Fandal etc... Tout près de nous l'assassinat commandé de Guito Toussaint et d'un présumé témoin important de ce crime, exécuté au sein même du commisariat de Pétionville. Victime et suspect présumé du meurtre se retrouvent aujourd'hui enveloppés du même linceul opaque du silence officiel et du nôtre.

Cette terrible liste pourrait remonter aux frères Coicou et pourquoi pas à l'Empereur Dessalines, englobant toutes ces victimes dont les meurtres n'ont jamais été vraiment élucidés, ni par les historiens et encore moins par les tribunaux.

Au gré de ma mémoire, en ce début d'avril, j'ajoute les noms de Drouin et de Numa, des frères Baptiste, de Gérald Brisson, de Yanick Rigaud, de Blucher Philogène et de tant d'autres qui n'étaient point des victimes mais avaient fait le terrible choix de tuer et d'être tués, au nom d'une juste cause. Ils méritent également que nous nous souvenions d'eux et que nous méditions leur exemple.

Rares sont ceux parmi nous, qui ont soif de vengeance et qui voudraient infliger aux bourreaux les supplices qu'ils ont fait subir à tant des nôtres. Mais nous avons tous grand besoin de cette vérité, qui seule permettra de démanteler cet effroyable système qui continue de broyer nos compatriotes et qui a autorisé des pères et mères de famille en tous points pareils à nous, à se transformer en bourreaux sans conscience ni pitié.

A l'instar de Stéphane Hessel, je nous invite à une grande indignation collective, contre l'oubli, le mensonge et l'impunité et pour la mémoire, la vérité et la justice.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Issue #3 of the Newsletter of the Tokologo African Anarchist Collective

Amérique centrale / Caraïbes | Histoire | fr

Wed 22 Oct, 20:16

browse text browse image

Sorry, no stories matched your search, maybe try again with different settings.

imageHaïti : Après deux siècles d’impérialisme Mar 06 by Boris 0 comments

Le séisme à Haïti réclame quelques précisions sur l’histoire du pays, notamment en ce qui concerne ses contradictions économiques et politiques.

Sorry, no press releases matched your search, maybe try again with different settings.
© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]