user preferences

N’attendons rien du MAGE : Pour une Autonomie combattante au Saguenay

category amérique du nord / mexique | Éducation | opinion / analyse author Sunday September 09, 2012 09:54author by Collectif Emma Goldman - Union Communiste Libertaire Report this post to the editors

Texte du journal Cause Commune express no. 22 – Édition spéciale UQAC

Les étudiantes et étudiants de l’UQAC sont aux prises avec une association étudiante générale, le MAGE-UQAC, constituée comme corporation de services, éteignoir de la contestation universitaire locale. Plutôt que droit acquis de chaude lutte (menée au niveau national), le MAGE-UQAC considère apparemment sa reconnaissance comme un privilège à conserver par une collaboration active dans les objectifs du rectorat; par la cooptation. De même, sa « défense des membres » passe essentiellement par les désirs passagers de fêtes et activités sociales et non, par la défense des intérêts réels étudiants, revendications historiquement définies depuis le mouvement d’occupations étudiantes d’octobre 1968. Un masque doit tomber!


N’attendons rien du MAGE : Pour une Autonomie combattante au Saguenay


Les étudiantes et étudiants de l’UQAC sont aux prises avec une association étudiante générale, le MAGE-UQAC, constituée comme corporation de services, éteignoir de la contestation universitaire locale. Plutôt que droit acquis de chaude lutte (menée au niveau national), le MAGE-UQAC considère apparemment sa reconnaissance comme un privilège à conserver par une collaboration active dans les objectifs du rectorat; par la cooptation. De même, sa « défense des membres » passe essentiellement par les désirs passagers de fêtes et activités sociales et non, par la défense des intérêts réels étudiants, revendications historiquement définies depuis le mouvement d’occupations étudiantes d’octobre 1968. Un masque doit tomber!

Rejetée par l’association générale mais adoptée par 15 associations facultaires, la grève générale illimitée de ce printemps est rapidement devenue une « patate chaude » à contrôler pour le MAGE. Dépassé et dénoncé par une base autonome tentant de s’organiser en conseils de grévistes, ses exécutants et exécutantes ont été premiers à exagérer une menace de violence d’« extrémistes radicaux », motif plus tard employé par la direction pour imposer une injonction. En plus de s’ingérer et de récupérer les initiatives de la base, le MAGE, s’arrogeant le rôle de médiateur avec le rectorat, s’est replié sur la protection de ses propres intérêts corporatifs, oubliant ses membres durement affecté-e-s lorsque sont survenues la répression et la judiciarisation. Le MAGE, comme la FEUQ, sans doute nonobstant de leur base péquiste visible, n’ont démontré aucune motivation à lutter, sinon par pur opportunisme. Par la manipulation, l’exécutif n’a pas hésité à forcer certains de ses exécutants de gauche à démissionner de leur poste.

« Nous sommes le pouvoir! »

Alors que le mouvement étudiant prenait son essor et que le syndicalisme de combat démontrait son efficacité avec les actions de perturbation, le MAGE-UQAC continua de prôner un concertationnisme digne des syndicats jaunes. Après son vote de grève négatif, le MAGE est devenu un fantôme qui ne tentait que de préserver ses relations avec l’administration, alors que les étudiantes et étudiants, en grève par faculté, se levaient tôt à chaque matin pour bloquer l’accès aux cours malgré la répression et les provocations. En décalage total avec la mobilisation sur le terrain, le secrétaire général du MAGE annonçait le 30 juillet dernier : « Nous aimerions rencontrer le premier ministre afin de savoir ce qu’il a l’intention de faire avec les frais de scolarité, mais aussi les actions qu’il entend mettre de l’avant pour la région. Nous avons hâte de connaître ses positions ».

Devant l’impotence du MAGE, étudiants et étudiantes se sont regroupé-e-s de façon autonome au sein de comités, d’abord par choix puis par nécessité, pour qu’elles et ils puissent avoir voix au chapitre dans la contestation étudiante. C’est ainsi qu’est par exemple apparu le Comité Autonome d’Action, qui a organisé sept « actions dérangeantes » de perturbation développant une contestation plus globale de la société. L’action parlant plus fort que les mots, celle-ci rendait beaucoup plus tangible l’ampleur du mouvement social en région. Très vite, les actions de perturbation sur le campus et hors campus se sont multipliées puisque les étudiantes et étudiants ont compris que ce n’est pas en attendant après le MAGE que le mouvement prendrait forme mais en se mobilisant sur leur propre base. Malgré le peu d’expérience militante et les difficultés que cela a entraîné au niveau organisationnel, les comités autonomes se sont révélés un moyen efficace, dont la participation aux décisions devrait toutefois être élargie.

Mais le MAGE-UQAC, comme corps inerte, continue de bénéficier du monopole de la représentation étudiante. Pour briser celui-ci, il faut envisager un regroupement des associations facultaires combatives puisque nos intérêts dans l’université ne peuvent être confondus avec ceux des cohortes massives d’administration et de génie. En revendiquant notre autonomie ce printemps, nous avons pu prouver notre pouvoir collectif, dotons-nous maintenant d’un vrai syndicat étudiant pour soutenir une base militante forte! À qui l’UQAC?

Deux militants

Texte du journal Cause Commune express no. 22 – Édition spéciale UQAC

Related Link: http://ucl-saguenay.blogspot.ca/
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Issue #3 of the Newsletter of the Tokologo African Anarchist Collective

Front page

Elementos da Conjuntura Eleitoral 2014

The experiment of West Kurdistan (Syrian Kurdistan) has proved that people can make changes

[Chile] EL FTEM promueve una serie de “jornadas de debate sindical”

Ukraine: Interview with a Donetsk anarchist

The present confrontation between the Zionist settler colonialist project in Palestine and the indigenous working people

Prisões e mais criminalização marcam o final da Copa do Mundo no Brasil

An Anarchist Response to a Trotskyist Attack: Review of “An Introduction to Marxism and Anarchism” by Alan Woods (2011)

هەڵوێستی سەربەخۆی جەماوەر لە نێوان داعش و &

Contra a Copa e a Repressão: Somente a Luta e Organização!

Nota Pública de soldariedade e denúncia

Üzüntümüz Öfkemizin Tohumudur

Uruguay, ante la represión y el abuso policial

To vote or not to vote: Should it be a question?

Mayday: Building A New Workers Movement

Anarchist and international solidarity against Russian State repression

Argentina: Atentado y Amenazas contra militantes sociales de la FOB en Rosario, Santa Fe

Réponses anarchistes à la crise écologique

50 оттенков коричневого

A verdadeira face da violência!

The Battle for Burgos

Face à l’antisémitisme, pour l’autodéfense

Reflexiones en torno a los libertarios en Chile y la participación electoral

Mandela, the ANC and the 1994 Breakthrough: Anarchist / syndicalist reflections

Melissa Sepúlveda "Uno de los desafíos más importantes es mostrarnos como una alternativa real"

Amérique du Nord / Mexique | Éducation | fr

Wed 17 Sep, 09:28

browse text browse image

quebec.jpg imageVive l’université québécoise libre! 01:33 Wed 30 May by Alternative Libertaire 0 comments

Un mouvement étudiant sans précédent secoue le Québec depuis plusieurs mois, contre la hausse de 75% des frais de scolarité à l’université que veut imposer le gouvernement libéral de Jean Charest.

classequebec.jpg imageQuébec: La lutte c’est Classe 22:10 Sun 20 May by Union Communiste Libertaire 0 comments

Un mouvement social secoue actuellement les universités québécoises, contre la hausse des frais d’inscription.

safe_image.php.jpeg imageRectificatifs sur les liens entre la CLASSE et l'UCL 23:13 Fri 11 May by Union Communiste Libertaire 0 comments

Plusieurs affirmations ont circulé récemment à l’effet que des anarchistes seraient actifs et actives dans le mouvement étudiant. Des liens entre la Coalition large de l’ASSÉ (CLASSE) et l’Union communiste libertaire ont en particulier été faits sur de nombreux blogues et journaux. Si certaines informations sont vraies, la plupart sont fausses et méritent quelques rectificatifs

quebec.jpg image22 mars : Les anarchistes ont fait bloc et la lutte n’est pas prête de s’éteindre! 22:02 Sat 24 Mar by Union Communiste Libertaire 0 comments

L’Union Communiste Libertaire tient à remercier et saluer les quelque 150 personnes qui ont participé au contingent anarchiste appelé par celle-ci lors de la manifestation étudiante nationale du 22 mars à Montréal.

textGrève générale à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) 20:26 Wed 08 Apr by Ramona 0 comments

La grève générale se poursuit à l'UQAM, à Montréal. Après les profs et les étudiantEs, voici que les employéEs de soutien ont voté un mandat de grève de 24h. Voici un article écrit à la fin de la semaine dernière par une étudiante de l'UCL-Montréal. Source: La Commune

textLa désertification militante au MAGE-UQAC Sep 09 by Collectif Emma Goldman 0 comments

Depuis la création de SAGE-UQAC (Service de l’association générale étudiante de l’UQAC), un conseil d’administration a été mis sur pied. Ce C.A a pour mission la viabilité financière du MAGE-UQAC, via la création de services dans les murs de l’université. Historiquement, le MAGE-UQAC n’a jamais été une association étudiante très combative; elle misait beaucoup plus sur la collaboration et le copinage avec les « gestionnaires » de l’université. Ayant été créée en 1969, l’UQAC a toujours accueilli énormément d’étudiants et étudiantes en administration. Ils et elles ont d’ailleurs été les créateurs et créatrices du MAGE-UQAC et de ses services. La vision entrepreneuriale de ceux et celles-ci a amené la base militante étudiante à déserter cette association étudiante puisqu’elle ne représentait pas ses intérêts et n’était pas fidèle à sa mission.

textLe néant féministe du MAGE-UQAC Sep 09 by Collectif Emma Goldman 0 comments

Au Mage-uqac tout comme à la FEUQ, le trou est béant, même carrément géant: le féminisme n’existe pas. Aucune de ces instances ne présente une forme, un embryon, un quelque chose aussi minime soit-il qui s’apparente au féminisme. Bien entendu, la FEUQ a développé quelques publications, par-ci et par-là, mais sous la rubrique ‘’Dossier’’, parmis les Droits d’auteur et les Finances publiques québécoises, aucune trace des revendications des femmes. Or, pour un syndicat étudiant, il est abérant voir inacceptable de faire fie des réalités de près de la moitié de ses membres. Autour de ce vide se place quelques éléments fondamentaux qui ne démentissent pas sur la mauvaise foie et l’inaction de Mage-Uqac envers les femmes.

imageL’acharnement répressif de l’État : Un attaque contre toutes et tous Aug 10 by Ouananiche anarchiste 0 comments

Le texte qui suit est intégralement issu d'une brochure du même nom lancée le 8 août 2012 à Chicoutimi. Il traite de la répression et ses mécanismes dans le contexte du grand mouvement social étudiant maintenant connu comme "Printemps érable" au Québec. En partant d'observations dans diverses régions du Québec, le texte analyse la répression subie et lance quelques interprétations libertaires de la justice, de la loi et de la police.

textGrève étudiante : l’exercice d’un droit collectif May 20 by Cause commune 0 comments

Depuis l’avènement du mouvement étudiant en tant qu’acteur social au Québec, la grève demeure un moyen privilégié de faire pression sur les gouvernants afin de nous faire entendre. Sept grèves générales illimitées et un nombre incalculable de grèves locales ont eu lieu depuis 1968 dans le but de se doter d’une éducation accessible et de qualité, mais aussi pour construire une société plus juste, en lien avec les diverses luttes sociales. La grève étudiante de 2005, malgré les dérapages encourus, aura permis au mouvement étudiant combatif de s’imposer comme un acteur incontournable du monde de l’éducation. Les réactions ne tardèrent pas à venir…

textCritique de livre : Le mouvement étudiant au Québec de 1983 à 2006 Mar 16 by Cause commune 0 comments

Sabotart Édition vient de lancer «Le mouvement étudiant au Québec de 1983 à 2006», un livre de Benoït Lacourcière. Basé sur la maîtrise en science politique de l’auteur, le livre trace l’histoire du mouvement étudiant à partir d’articles de journaux, surtout de la presse étudiante, et de documents d’archives. On y découvre comment la gauche étudiante, dominante pendant les décennies 1970 et 1980, a progressivement cédé du terrain face à une tendance lobbyiste, oscillant entre concertation et compromission.

more >>

imageVive l’université québécoise libre! May 30 AL 0 comments

Un mouvement étudiant sans précédent secoue le Québec depuis plusieurs mois, contre la hausse de 75% des frais de scolarité à l’université que veut imposer le gouvernement libéral de Jean Charest.

imageRectificatifs sur les liens entre la CLASSE et l'UCL May 11 0 comments

Plusieurs affirmations ont circulé récemment à l’effet que des anarchistes seraient actifs et actives dans le mouvement étudiant. Des liens entre la Coalition large de l’ASSÉ (CLASSE) et l’Union communiste libertaire ont en particulier été faits sur de nombreux blogues et journaux. Si certaines informations sont vraies, la plupart sont fausses et méritent quelques rectificatifs

image22 mars : Les anarchistes ont fait bloc et la lutte n’est pas prête de s’éteindre! Mar 24 UCL 0 comments

L’Union Communiste Libertaire tient à remercier et saluer les quelque 150 personnes qui ont participé au contingent anarchiste appelé par celle-ci lors de la manifestation étudiante nationale du 22 mars à Montréal.

© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]