user preferences

New Events

International

no event posted in the last week

Antonio Gramsci: "Guerre de mouvement et guerre de position"

category international | la gauche | critique author Saturday May 19, 2012 20:58author by Goby - Alternative Libertaire Report this post to the editors

Recueil: Antonio Gramsci, "Guerre de mouvement et guerre de position", textes choisis et présentés par Razmig Keucheyan. La Fabrique, 2012.

gramsciguerre.jpg

«Il faut empêcher ce cerveau de penser», déclarait le procureur fasciste qui condamna Antonio Gramsci en 1926. Ce que souligne ce recueil de textes présenté par Razmig Keucheyan, c’est la nouveauté de sa pensée des rapports de classe. Avec le fondateur du Parti communiste italien, sont formalisées des notions telles que l’hégémonie intellectuelle de la bourgeoisie, ou, comme le titre l’indique, le concept de guerre de position et guerre de mouvement. On retiendra cette formule : «Tous les hommes sont intellectuels ; mais tous les hommes ne remplissent pas dans la société la fonction d’intellectuels». C’est peut être sur ce thème que les explications de Keucheyan sont les plus fournies, car Gramsci avait prévu l’importance de cette classe dans le fonctionnement des médias. C’est aussi pourquoi il fondera des revues - Ordine Novo – et des journaux, réalisant l’importance de l’éducation populaire. Pour Gramsci, une revue est un organisateur collectif. C’est sans doute pourquoi Keucheyan voit dans la revue Contretemps du défunt Daniel Bensaïd le moyen de faire émerger une intellectualité nouvelle.

Gramsci professe la con-frontation des idées avec l’ennemi, et ferraille sans cesse lui-même contre le penseur le plus reconnu dans l’Italie de son temps, Benedetto Croce. Des formules éclairantes: «Le modernisme n’a pas crée d’ordres religieux mais un parti politique: la démocratie chrétienne» (force politique centrale en Italie). Ou ce rappel: «le rapport entre la philosophie supérieure et le sens commun est assuré par la politique». Et il développe en connaisseur de la religion catholique et de son histoire. «Nous sommes des prélats c’est-à-dire des politiques.»

Un chapitre important de ses Lettres de prisons s’attache au Prince de Machiavel. L’allégorie du Centaure machiavélien, figure de la nature bifide du pouvoir: «hégémonie cuirassée de coercition» qui n’est pas une forme figée, mais sait évoluer selon les circonstances. On doit à Gramsci de ne pas décoder l’Histoire de manière figée mais de la penser avec la sociologie, comme en mouvement.

Goby
Alternative Libertaire

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org

This page has not been translated into Norsk yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

International | La Gauche | fr

Sun 23 Nov, 06:48

browse text browse image

Sorry, no stories matched your search, maybe try again with different settings.

imageGramsci, notre contemporain May 18 by Franz Biberkopf 0 comments

Il est devenu urgent de lire ou relire l’œuvre d’Antonio Gramsci tant sa pensée critique est actuelle et en capacité d’éclairer les contradictions de notre temps. [Italiano]

textÉcoute, Trotskyste! Nov 07 by Wayne Price 0 comments

Un tract anarchiste distribué lors d'une conférence à New-York de la International Socialist Organization (ISO) critiquant ses positions trotskistes.

imageLe politique évité : réflexions sur le mouvement « Occupons X » Oct 28 by Aidan Rowe 0 comments

Comment réagir face au mouvement « Occupons X » qui a explosé dans les rues de nombreuses villes à travers le monde, transformant des espaces publics en campements d'opposition? Certaines choses sont évidentes : premièrement, le fait que des milliers de personnes à travers le monde aient envahi des lieux publics pour exprimer leur colère contre le système financier est indéniablement une bonne chose. Ayant campé près de la Banque centrale, sur la rue Dame, samedi, je peux également témoigner du fait que ces manifestations dégagent un optimisme et une espérance qui font si souvent défaut aux parades cérémonielles du milieu militant « fâché ». Mais il y a également, à mon avis, de sérieux problèmes politiques qui empêchent ce mouvement de dépasser son état de « camping radical » et de devenir un véritable mouvement de résistance de la base contre les mesures d'austérité. [English]

imageRéflexions critiques sur Chomsky et ses détracteurs dans le mouvement anarchiste Jan 13 by Frank Mintz 0 comments

Il me semble qu’une partie des attaques du camarade Octavio Alberola contre Chomsky (article en castillan paru en septembre 2009 et repris en décembre sur ainfos) ont peu de fondement, car il ne s’est pas souvenu de positions élémentaires de Noam. Et je suis d’accord avec Octavio pour signaler des contradictions de Chomsky, encore que ce ne soient pas les mêmes.

Un autre plan complexe, est celui de la critique de Cuba et du Venezuela de Chávez, en écartant les arguments fallacieux qui cherchent à passer sous silence la rébellion, et en jugeant une réalité avec des aspects ouvriéristes, sans blesser les travailleurs, surtout latino-américains, qui maintiennent une certaine confiance dans des directions et des leaders qui ne nous paraissent ni fiables ni sérieux.

Sorry, no press releases matched your search, maybe try again with different settings.
© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]