user preferences

New Events

International

no event posted in the last week

Gramsci, notre contemporain

category international | la gauche | opinion / analyse author Friday May 18, 2012 22:03author by Franz Biberkopf - Alternative Libertaire Report this post to the editors

Il est devenu urgent de lire ou relire l’œuvre d’Antonio Gramsci tant sa pensée critique est actuelle et en capacité d’éclairer les contradictions de notre temps. [Italiano]

gramsci.jpg

C’est ce que prouve la réédition en recueil (chronique ci-dessus) des fameux Cahiers de prison qui montrent notamment l’influence gramscienne sur le marxisme latino-américain comme sur le développement des «cultural studies» en Angleterre et des «subaltern studies» en Inde.

Mort après dix ans d’incarcération dans les prisons fascistes en 1937, Gramsci a réussi dans les pires conditions, à tromper la vigilance de ses gardiens, pour renouveler une théorie marxiste alors en pleine ossification stalinienne. Celui qui fut militant conseilliste à Turin en 1917, puis fondateur avec Amadeo Bordiga du PCI en 1921 et enfin député en 1924 jusqu’à son arrestation en 1926, a notamment repris du premier Marx la question de l’idéologie («les idées dominantes sont les idées de la classe dominante») en la problématisant au moyen du concept d’«hégémonie culturelle».

En distinguant la société politique (aux institutions dites «régalien-nes» - police, justice) et la société civile (avec d’autres institutions comme l’école, l’université et la culture), Gramsci dépasse la distinction marxienne formelle entre infrastructure et superstructure et anticipe la critique althussérienne des «appareils idéologiques d’État». Il montre que la reproduction d’une société repose à la fois sur la force (son côté politique) et sur le consentement (son côté civil).

L’hégémonie culturelle désigne alors l’intériorisation par les classes dominées de la croyance selon laquelle le pouvoir qui les assujettit est légitime. Au temps court de la « guerre de mouvement » réclamée par l’urgence politique de la situation révolutionnaire, répond le temps plus long de la «guerre de position» visant à abattre le mur de croyance culturellement bâti par les dominants dans la tête des dominés.

Gramsci établit donc la distinction entre «intelligentsia traditionnelle», constituante d’un «bloc historique» hégémonique, et les «intellectuels organiques» développant une culture oppositionnelle à celle de la domination. Rompant avec la vision capitaliste de la division verticale et hiérarchique du travail entre manuels et intellectuels, il veut favoriser, à l’encontre du capitalisme qui concentre l’intellectualité collective dans une classe séparée, sa diffusion sociale la plus partagée et la plus démocratique.

Enfin la «philosophie de la praxis» de Gramsci critique la tendance d’un certain marxisme voulant fonder de pseudo-lois de l’économie capitaliste pour légitimer l’advenue de la future société communiste.

L’approche gramscienne, moins mécaniste que celle d’Engels ou Boukharine, insiste sur la question des réalités sociales construites en fonction de la dynamique de rapports sociaux : l’économie ne se fait pas toute seule de manière systémique, mais découle de rapports sociaux noués par des groupes sociaux aux intérêts contradictoires et antagoniques. Enfin, l’exploration au cœur des classes populaires de «groupes subalternes» (les femmes, les immigrés, les paysans) victimes de torts spécifiques manifeste ultimement du désir gramscien de nuancer la question du prolétariat sans jamais perdre de vue la dimension capitaliste, quoi qu’en disent les actuelles lectures postmodernes. A une époque de crise du capital et de refondation du réformisme social-démocrate, le marxisme hétérodoxe de Gramsci est vraiment incontournable.

Franz Biberkopf
Alternative Libertaire

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org/

This page has not been translated into Română yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
E

Front page

The experiment of West Kurdistan (Syrian Kurdistan) has proved that people can make changes

[Chile] EL FTEM promueve una serie de “jornadas de debate sindical”

Ukraine: Interview with a Donetsk anarchist

The present confrontation between the Zionist settler colonialist project in Palestine and the indigenous working people

Prisões e mais criminalização marcam o final da Copa do Mundo no Brasil

An Anarchist Response to a Trotskyist Attack: Review of “An Introduction to Marxism and Anarchism” by Alan Woods (2011)

هەڵوێستی سەربەخۆی جەماوەر لە نێوان داعش و &

Contra a Copa e a Repressão: Somente a Luta e Organização!

Nota Pública de soldariedade e denúncia

Üzüntümüz Öfkemizin Tohumudur

Uruguay, ante la represión y el abuso policial

To vote or not to vote: Should it be a question?

Mayday: Building A New Workers Movement

Anarchist and international solidarity against Russian State repression

Argentina: Atentado y Amenazas contra militantes sociales de la FOB en Rosario, Santa Fe

Réponses anarchistes à la crise écologique

50 оттенков коричневого

A verdadeira face da violência!

The Battle for Burgos

Face à l’antisémitisme, pour l’autodéfense

Reflexiones en torno a los libertarios en Chile y la participación electoral

Mandela, the ANC and the 1994 Breakthrough: Anarchist / syndicalist reflections

Melissa Sepúlveda "Uno de los desafíos más importantes es mostrarnos como una alternativa real"

On Sectarianism

International | La Gauche | fr

Mon 01 Sep, 21:47

browse text browse image

Sorry, no stories matched your search, maybe try again with different settings.

textÉcoute, Trotskyste! Nov 07 by Wayne Price 0 comments

Un tract anarchiste distribué lors d'une conférence à New-York de la International Socialist Organization (ISO) critiquant ses positions trotskistes.

imageLe politique évité : réflexions sur le mouvement « Occupons X » Oct 28 by Aidan Rowe 0 comments

Comment réagir face au mouvement « Occupons X » qui a explosé dans les rues de nombreuses villes à travers le monde, transformant des espaces publics en campements d'opposition? Certaines choses sont évidentes : premièrement, le fait que des milliers de personnes à travers le monde aient envahi des lieux publics pour exprimer leur colère contre le système financier est indéniablement une bonne chose. Ayant campé près de la Banque centrale, sur la rue Dame, samedi, je peux également témoigner du fait que ces manifestations dégagent un optimisme et une espérance qui font si souvent défaut aux parades cérémonielles du milieu militant « fâché ». Mais il y a également, à mon avis, de sérieux problèmes politiques qui empêchent ce mouvement de dépasser son état de « camping radical » et de devenir un véritable mouvement de résistance de la base contre les mesures d'austérité. [English]

imageRéflexions critiques sur Chomsky et ses détracteurs dans le mouvement anarchiste Jan 13 by Frank Mintz 0 comments

Il me semble qu’une partie des attaques du camarade Octavio Alberola contre Chomsky (article en castillan paru en septembre 2009 et repris en décembre sur ainfos) ont peu de fondement, car il ne s’est pas souvenu de positions élémentaires de Noam. Et je suis d’accord avec Octavio pour signaler des contradictions de Chomsky, encore que ce ne soient pas les mêmes.

Un autre plan complexe, est celui de la critique de Cuba et du Venezuela de Chávez, en écartant les arguments fallacieux qui cherchent à passer sous silence la rébellion, et en jugeant une réalité avec des aspects ouvriéristes, sans blesser les travailleurs, surtout latino-américains, qui maintiennent une certaine confiance dans des directions et des leaders qui ne nous paraissent ni fiables ni sérieux.

Sorry, no press releases matched your search, maybe try again with different settings.
© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]