user preferences

New Events

France / Belgique / Luxembourg

no event posted in the last week

Élections présidentielles: La rupture? Quelle rupture?

category france / belgique / luxembourg | Économie | opinion / analyse author Tuesday April 03, 2012 20:03author by Grégoire Mariman - Alternative Libertaire Report this post to the editors

Sarkozy a révélé le 29 janvier dernier le contenu du nouveau plan d’austérité. La TVA sera rehaussée de 1,6 points, le patronat sera exonéré d’une partie des cotisations sociales familiales, ce qui va plomber la Sécu de 13,2 milliards d’euros de plus, et des accords «compétitivité-emploi» vont être négociés avec pour objectif l’augmentation du temps de travail sans contrepartie.

sarkozyhollande.jpg

Du point de vue des élites libérales, la seule solution pour sortir de la crise en Europe est la «dévaluation interne», c’est-à-dire la baisse généralisée du «coût du travail», afin de retrouver une compétitivité internationale et, donc, les faveurs des marchés. Cette politique n’a pas de limite autre que celle d’un abaissement des salaires au niveau des pays émergents. D’où des attaques extrêmement violentes comme en Grèce, où les salaires ont brutalement été baissés de 22 % le 11 février. La TVA antisociale est donc un avant-goût de ce qui nous attend si Sarkozy est réélu, la nouvelle hausse de la TVA devrait en outre représenter en moyenne 260 euros par an et par ménage d’après le ministère des Finances.

Accord entre PS et UMP sur l’austérité

Mais il ne faudrait pas croire que Hollande est en rupture avec cette politique. Dans une interview donnée au journal anglais The Guardian le 14 février, celui-ci reconnaît ainsi que «la gauche a gouverné pendant 15 ans, pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir». Nous voilà rassurés!

Il y a donc bien accord sur le fond entre PS et UMP pour mener des politiques de rigueur et parier sur un retour à l’équilibre par l’action éclairée des marchés. Ce pari est risqué pour eux car l’austérité ne peut dans un premier temps qu’amplifier la crise économique, car elle fait baisser la consommation interne, assurée pour moitié par les ménages, et l’investissement. Elle fait donc baisser la croissance, ce qui a déjà eu pour effet la dégradation de la note de la France par deux agences de notations, donc l’augmentation du taux d’intérêt auquel l’Etat emprunte sur les marchés financiers, donc l’accroissement de la dette publique, donc la mise en place de nouvelles mesures d’austérité, etc. L’enjeu pour nos politiciens est donc de tenir assez longtemps face aux révoltes sociales provoquées par ces mesures.

A partir du moment où on accepte le totalitarisme financier, alors on admet la soumission à ses plus fidèles porte-paroles institutionnels (la Banque centrale européenne, la Commission européenne, le FMI, etc.) et donc aux politiques qu’ils préconisent, ce qui laisse au final peu de marges d’action et donc peu de moyens de se distinguer de l’autre candidat. D’où la mise en avant de divergences essentiellement techniques entre Hollande et Sarkozy [1].

De la rigueur à la technocratie

Notons qu’en Italie ou en Grèce, en acceptant le diktat financier et en restreignant le débat aux modalités techniques de l’austérité, les partis « traditionnels » ont creusé leur propre tombe en préparant le terrain à un gouvernement de technocrates en Italie et d’union nationale en Grèce. Le PASOK grec (social-démocrate) est ainsi tombé à 8 % d’intention de votes dans un sondage récent.

On est loin de cette situation en France, pour autant la situation peut évoluer rapidement avec l’amplification de la crise. Il est ainsi inquiétant de constater la progression des idées du Front national. Marine Le Pen est une des seules candidates à se prononcer pour une rupture avec les institutions européennes et le libre-échange, notamment en sortant de l’euro. Il ne s’agit que de poudre aux yeux de la part de cette fervente partisane du libéralisme, pour autant le discours fait mouche auprès d’une partie des classes populaires fatiguées par l’impuissance volontaire du PS et de l’UMP face aux marchés.

Indépendamment du résultat des élections à venir, prévisible dans les grandes lignes, l’avenir dépendra donc de l’émergence d’une force politique capable d’incarner la rupture avec l’ordre existant, et cela autour de perspectives nettement anticapitalistes. Aucune organisation anticapitaliste n’est capable d’incarner une telle force seule aujourd’hui. C’est pourquoi Alternative libertaire propose de construire des fronts anticapitalistes, c’est-à-dire des fronts politiques locaux et nationaux, mettant en débat des revendications de rupture, ancrés dans les luttes et intervenant indépendamment des échéances électorales.

Grégoire Mariman (AL Paris-Sud)


[1] A l’exception des seuls domaines où l’idéologie libérale admet une intervention de l’Etat : les fonctions régaliennes. Ainsi, Sarkozy entend lancer un referendum sur « le droit des étrangers », dans le but de simplifier les expulsions, alors que Hollande propose de leur attribuer le droit de vote aux élections locales.

This page has not been translated into العربية yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Verso lo sciopero generale e sociale nel mondo del lavoro, nei territori, nelle piazze

France / Belgique / Luxembourg | Économie | fr

Sat 01 Nov, 14:42

browse text browse image

textNon aux projets capitalistes de développement ! Réappropriation des terres spoliées ! 03:13 Tue 04 Dec by CGA 0 comments

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est né à la fin des années « 60 » dans des esprits capitalistes et spéculateurs.

textFace à la casse sociale capitaliste, organisons la riposte des travailleurs et travailleuses. 15:01 Sat 29 Sep by Relations Extérieures (CGA) 0 comments

Alors que se succèdent les plans sociaux, de Sanofi à Grandrange en passant par PSA Aulnay et nombre d’entreprises, qui, sans faire la une des journaux, multiplient les charrettes de licenciements, les États organisent l’austérité et l’offensive capitaliste à l’échelle européenne, avec le Traité sur la Stabilité, la coordination et la gouvernance.

austerite.jpg imageAustérité, austérité chérie 00:36 Tue 24 Jul by Alternative Libertaire 0 comments

Tel est le nouveau credo d’un pouvoir usurpant sans vergogne le nom de «socialiste».

tva.jpg imageHausse de la TVA: c’est du racket social! 20:46 Fri 10 Feb by Alternative Libertaire 0 comments

3ème plan d’austérité en 6 mois! Sarkozy l’a annoncé le 29 janvier, le pouvoir veut augmenter le taux normal de TVA de 1,6 point et exonérer le patronat de cotisations familiales. Entre autres mesures d’austérité, celle là est clairement un gros chèque au patronat.

textL'INVENTION DE LA CRISE 17:18 Wed 25 Jan by Lukas Stella 0 comments

Un pavé dans le marasme conformiste d'un vieux monde agrippé à ses certitudes sans devenir.

crisisfrance.jpg imageCrise financière: Leur dette, c’est leur intérêt 02:44 Fri 13 Jan by Alternative Libertaire 0 comments

Nous ne sommes pas responsables de la crise de la dette: nous n’avons pas à la payer. Or, quel que soit le prochain président de la République, il appliquera un programme d’austérité drastique pour plaire aux marchés financiers. Nous sommes la «gauche de la rue», n’attendons rien des urnes et organisons la riposte!

seafrance.jpg imageSeaFrance. Non à la grande braderie: les bateaux appartiennent aux salarié-e-s 03:45 Wed 11 Jan by Alternative Libertaire 0 comments

Le tribunal de commerce de Paris a prononcé ce lundi 9 janvier la liquidation définitive avec cessation d’activité de la compagnie SeaFrance, suivant ainsi les recommandations du gouvernement.

austerite.jpg imageAustérité: et pour les riches c’est pour quand? 05:02 Thu 01 Dec by Alternative Libertaire 0 comments

Alors que la crise et les soi-disant mesures pour l’emploi n’ont fait qu’accroître le chômage, la précarité et les emplois sous-rémunérés, le dogme de l’austérité renforce la double peine infligée aux plus démuni-es… et à l’ensemble des salarié-es!

crisiseuropa.jpg imageRefusons de payer leur dette! 21:02 Sat 15 Oct by Alternative Libertaire 0 comments

Après avoir acculé à la ruine les peuples des pays du Sud, les capitalistes mettent à sac l’Europe et l’Amérique du Nord : banquiers, patrons et gros actionnaires font tout pour réduire nos conditions de vie afin de préserver leurs profits et privilèges, à la faveur du libéralisme politique qui règne en Europe, des institutions de l’Union aux Etats.

textSynthèse de la mobilisation au 21 octobre 15:38 Fri 22 Oct by Branche Enterprises 0 comments

Plusieurs dizaines de milliers de lycéen-ne-s et étudiant-e-s en manifestation partout en France. Raffineries et dépôts : la grève se poursuit. Au soir du 20, on recense un tiers des stations à sec. Principaux points de difficulté dans les régions de Rennes, Nantes et Toulouse. Forte montée des actions, des blocages et de la solidarité, organisés localement de façon interprofessionnelle et intersyndicale. Les syndicats étudiants et lycéens ont appelé à une « journée de mobilisation nationale des jeunes » pour continuer le combat contre la réforme des retraites...

more >>

imagePartenariats public-privé: Les marchés publics aux mains des privés Jan 09 by Cuervo 0 comments

Instruments contractuels de mise en œuvre et de gestion d’infrastructures ou de services publics, les partenariats publics-privés. Alors que cette mondiale est fermement encouragée sont en vogue par la Banque mondiale, en France on est beaucoup plus discret sur le sujet.

imagePigeons et vautours: Les patrons donnent le ton Jan 08 by Franz B. 0 comments

Mouvement des «pigeons», rapport Gallois, appel du Medef à plus de flexibilité… Le patronat fait feu de tout bois, assaillant le gouvernement PS de nouvelles exigences en termes de profitabilité. Pourquoi agirait-il autrement, sachant pertinemment que la préférence du capital au travail détermine la politique économique du couple Hollande-Ayrault?

imagePacte de compétitivité: Pour les patrons, c’est dans la poche Jan 04 by Vincent Nakash 0 comments

C’est officiel, le gouvernement a décidé de mener une politique de lutte de classes. Simplement, il a choisi de défendre, dans cette lutte, les intérêts des capitalistes et non ceux des travailleurs et des travailleuses. En effet, sous l’annonce d’un «choc de compétitivité», c’est un transfert massif de richesses du salariat vers le capital qui va être mis en place par le gouvernement.

imageCasse de la santé: Diagnostic vital engagé Nov 23 by Freddy 0 comments

Les hôpitaux publics de Mantes-la-Jolie et Poissy-Saint-Germain , déjà en proie à la casse organisée des services publics, voient les cliniques privées, leurs nouveaux prédateurs, menacer leur existence.

imageQuel que soit le président en 2012, refusons de payer leur dette! Mar 05 by Alternative Libertaire 0 comments

Pour les politiciens et les grands capitalistes, la seule politique valable, c’est de laisser «le marché organiser l’économie». Ils ont asséché les budgets publics en allégeant les impôts des grandes entreprises et des classes possédantes. Leur folie est allée jusqu’à financer les dépenses en empruntant des sommes colossales sur les marchés financiers! A présent, ils voudraient nous faire payer l’addition. Pas question!

more >>

textNon aux projets capitalistes de développement ! Réappropriation des terres spoliées ! Dec 04 0 comments

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est né à la fin des années « 60 » dans des esprits capitalistes et spéculateurs.

textFace à la casse sociale capitaliste, organisons la riposte des travailleurs et travailleuses. Sep 29 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

Alors que se succèdent les plans sociaux, de Sanofi à Grandrange en passant par PSA Aulnay et nombre d’entreprises, qui, sans faire la une des journaux, multiplient les charrettes de licenciements, les États organisent l’austérité et l’offensive capitaliste à l’échelle européenne, avec le Traité sur la Stabilité, la coordination et la gouvernance.

imageAustérité, austérité chérie Jul 24 AL 0 comments

Tel est le nouveau credo d’un pouvoir usurpant sans vergogne le nom de «socialiste».

imageHausse de la TVA: c’est du racket social! Feb 10 AL 0 comments

3ème plan d’austérité en 6 mois! Sarkozy l’a annoncé le 29 janvier, le pouvoir veut augmenter le taux normal de TVA de 1,6 point et exonérer le patronat de cotisations familiales. Entre autres mesures d’austérité, celle là est clairement un gros chèque au patronat.

textL'INVENTION DE LA CRISE Jan 25 0 comments

Un pavé dans le marasme conformiste d'un vieux monde agrippé à ses certitudes sans devenir.

more >>
© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]