user preferences

New Events

France / Belgique / Luxembourg

no event posted in the last week

Chômage-licenciements: On se serre les coudes le 24 mars à Paris

category france / belgique / luxembourg | luttes en milieu de travail | opinion / analyse author Friday March 16, 2012 02:23author by Roberk et Guillaume Davranche - Alternative Libertaire Montreuil Report this post to the editors

Qui a dit que la période de l’élection présidentielle était réservée au cirque politicien, et morte à toute initiative du mouvement social ? Le 24 mars va être l’occasion de démontrer le contraire!

france.jpg

Alors que l’Europe traverse la pire crise de son histoire, que les délocalisations se poursuivent, que les licenciements menacent, l’union syndicale Solidaires a appelé toutes les salarié-e-s des entreprises en lutte et toutes les forces syndicales volontaires à construire une manifestation nationale interprofessionnelle pour l’emploi, le samedi 24 mars à Paris. « Election présidentielle ou pas… pour l’emploi et contre les licenciements et suppressions de postes, il y a urgence et c’est par les luttes sociales que nous gagnerons ! » a déclaré le comité national de Solidaires, réuni les 1er et 2 février.


Pour lutter contre le chômage, Solidaires remet sur le tapis cette revendication historique du mouvement ouvrier qu’est la réduction du temps de travail avec embauches correspondantes. En l’occurrence, ce sont les 32 heures/semaine qui sont fixées comme objectif. Il ne s’agit donc pas de défendre le « retour au 35 heures » version loi Aubry. Rappelons que les lois Aubry de 1998-1999, dite d’ARTT (« aménagement » et réduction du temps de travail) avaient un volet social (la RTT) et un volet propatronal (l’aménagement, c’est-à-dire la flexibilité). Depuis dix ans, l’UMP au pouvoir a détricoté le volet social, et il ne reste plus que la flexibilité… Il est donc temps, pour le mouvement social, de réaffirmer hautement ses objectifs propres, indépendamment des promesses de la gauche gouvernementeuse.

Droit de veto

Au sein de la manifestation, l’union Solidaires-Industrie revendiquera, elle un «droit de veto des comités d’entreprises sur les licenciements». Un moyen de limiter l’arbitraire capitaliste. Qui, en effet, a la légitimité – et même la compétence – pour décider qu’il faut restructurer et licencier? De lointains actionnaires, qui ne comprennent rien à ce qu’est un projet industriel, et ne s’intéressent qu’à leurs dividendes? Ou bien les travailleuses et les travailleurs eux-mêmes? Juste un bémol à cette revendication. Si ce droit de veto était acquis, il y aurait un risque à le confier exclusivement aux CE. On sait que les syndicats corrompus ou domestiqués peuvent y être majoritaires. Ne serait-ce pas plutôt à l’ensemble du collectif de travail que ce droit devrait revenir ?

Quoi qu’il en soit, c’est une affirmation nette et sans ambages contre la gouvernance monarchique dans le monde du travail. C’est aussi un mot d’ordre qui peut fédérer, et va au-delà de la lutte « boîte par boîte », qui condamne bien souvent les salarié-e-s à s’en remettre à des SOS adressés, en vain, aux élus locaux.

Espérons que cette manifestation réunira le maximum d’équipes syndicales et de boîtes en lutte, et sera génératrice de cohésion et de solidarité face à la crise.

Roberk et Guillaume Davranche
Alternative Libertaire Montreuil

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org

This page has not been translated into Română yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Verso lo sciopero generale e sociale nel mondo del lavoro, nei territori, nelle piazze

France / Belgique / Luxembourg | Luttes en milieu de travail | fr

Sat 01 Nov, 08:19

browse text browse image

textANI, Retraites et… INsécurité sociale ! 17:35 Fri 03 Jan by RE Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

L’année 2013 nous a apporté son lot de forfaitures et de basses lâchetés. Le gouvernement socialdémocrate a su se montrer l’égal de ses devanciers libéraux :

Après l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 11 janvier 2013, puis le 14 mai 2013, l’adoption de la loi transposant l'accord sur la sécurisation de l'emploi, c’est le 18 décembre que la réforme des retraites vient d’être définitivement adoptée, une réforme "clé" du quinquennat de F. Hollande, loi jugée timide par les institutions internationales, dont la Commission européenne.

textLe racket sur nos retraites c'est le Capitalisme et l’État! Combattons les et développons les luttes 22:15 Mon 26 Aug by Relations Exterieures de la CGA 0 comments

La réforme proposée par le gouvernement ce mois de septembre annonce une nouvelle étape dans le démantèlement du système de retraite qui, dans la lignée des réformes engagées depuis 20 ans, va se traduire par une diminution des pensions, que cela soit cette fois-ci par une augmentation de la CSG, des suppressions d'avantages fiscaux, ou encore une sous-indexation des pensions et des salaires portés au compte. A long terme, les mesures envisagées comprennent le relèvement de l'âge de l'ouverture aux droits à la retraite et de la retraite sans décote, un allongement des durées de cotisations pour un taux plein, et la possibilité pour le gouvernement de réduire les pensions très rapidement selon la situation économique et sociale.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT imageLes amis de l’ANI sont nos ennemis 16:30 Fri 05 Apr by Alternative libertaire 0 comments

L’attaque contre les droits des travailleuses et des travailleurs s’accélère toujours plus avec la signature en janvier de l’accord national interprofessionnel (ANI) entre le patronat et trois syndicats minoritaires (CFDT, CGC, CFTC). Ce texte préconise un détricotage en bonne et due forme du code du travail : accélération des procédures de licenciements, limitation des possibilités de recours des salarié-e-s, légalisation du « chantage à l’emploi », généralisation de contrats dérogatoires (CDI intermittents)… on croirait lire le programme du MEDEF. [Italiano]

sanofi.jpg imageSanofi: L’essentiel, c’est l’actionnaire 20:41 Fri 23 Nov by Boris 0 comments

Depuis cet été, la direction de Sanofi, obsédée par la rentabilité de l’entreprise, envisage plusieurs centaines de licenciements. Face à l’inertie des pouvoirs publics, les salarié-e-s s’organisent.

loi.jpg imageFace à la crise, la seule solution, à Aulnay comme ailleurs, est l’expropriation des capitalistes! 22:29 Thu 26 Jul by Alternative Libertaire 0 comments

A PSA, les licenciements c’est maintenant!

textDerrière le « dialogue » et la « conférence » sociales, c'est le Capital qui impose la cadence. 02:51 Sun 15 Jul by RE CGA 0 comments

Tandis que la crise du capitalisme s'étend, les travailleurs et travailleuses d'Europe (comme en Espagne, Grèce et Italie) continuent à subir les plans d'austérité. La France n'en est pas exempte, même si de nombreuses mesures avaient été suspendues le temps que se déroule le cirque électoral : l'augmentation des prix (en particulier du gaz), le gel des salaires et des minimas sociaux, la destruction des services publics et les licenciements reprennent de plus belle, à peine un mois après la fin des élections.

arton4799190x145.jpg imageLe vrai changement se fera par les luttes 18:44 Wed 02 May by Alternative Libertaire 0 comments

Pour résister aux politiques d’austérité qui s’annoncent, il n’y a pas de secret, il va falloir se retrousser les manches, défendre pied à pied les droits sociaux qui vont être attaqués et stopper, entreprise par entreprise, les destructions d’emplois menées tambour battant par les petits soldats du capitalisme. C’est possible.

redimlive.jpeg image[France] Retraites : amplifions la mobilisation ! 03:04 Mon 27 Sep by Coordination fédérale 0 comments

La journée de mobilisation du 23 septembre a montré la détermination de la rue à faire tomber la contre-réforme des retraites du gouvernement. Plus de 3 millions de personnes ont manifesté leur colère face à un gouvernement embourbé dans des affaires et qui persiste à imposer une loi uniquement destinée à servir les intérêts du capital. Dans les entreprises, de plus en plus de travailleurs et de travailleuses ont envie d’en découdre en radicalisant les actions. Certaines boîtes partent en grève reconductible.

conf.jpg imageLa Confédération Paysanne occupe La Maison du Lait à Paris ! Soutenons la ! 23:40 Tue 21 Sep by Des paysans d’Alternative Libertaire. 0 comments

Le 21 septembre 2010 - La Confédération Paysanne occupe depuis maintenant 14 jours (depuis le mercredi 8 septembre) la Maison du Lait, siège du CNIEL ( Interprofession Laitière Nationale) afin d’obtenir une représentation pluraliste au sein de cette interprofession. Le CNIEL regroupe aujourd’hui des producteurs et des transformateurs (industries) de la filière laitière en France. Seul le syndicat de filière dépendant de la FNSEA (Fédération Nationale des Exploitants Agricoles) participe aux négociations au sein de cette interprofession. Autrement dit, c’est le point de vue d’une agriculture productiviste qui prime au sein de cette instance.

cgt.jpg imageNous ne paierons pas leur crise 07:28 Tue 07 Sep by Secrétariat permanent du Comité confédéral 0 comments

La CGT d’Espagne désir exprimer son soutien et sa solidarité à la grève générale contre l’augmentation de l’âge de départ en retraite, qui aura lieu en France le 7 septembre. Nous envoyons notre soutien à toute la classe ouvrière et aux organisations qui appellent à cette grève, avec une mention spéciale pour les camarades de la CNT-f et de Solidaires.

[Castellano]

more >>

textComme une impression de déjà-vu Sep 16 by Alternative libertaire 0 comments

Comme prévu, la rentrée va être agitée par la cinquième «  réforme  » des retraites en vingt ans  ! Mais cette fois-ci, la gauche est au pouvoir ! Loin de nous rassurer, cela inquiète plutôt tant on connaît l’habileté du PS pour faire passer dans le feutré des saloperies qui feraient rougir la droite. Songeons un instant aux privatisations massives du gouvernement Jospin (l’équivalent de 31 milliards d’euros en quatre ans, contre « seulement » 26 milliards pour les gouvernements de Balladur et Juppé dans les quatre années précédentes !). [English]

textSécurisation des licenciements... Précarité à tous les étages. Apr 29 by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

Le 11 janvier 2013, les organisations patronales et trois syndicats -CFDT, CGC et CFTC- ont signé un Accord National Interprofessionnel (ANI) qui représente un pas supplémentaire dans les attaques que portent, de manière conjointe, Capital et Etat, à l’encontre des acquis ouvriers, niant ainsi les intérêts des travailleuses et travailleurs. Au nom de la « sécurisation de l'emploi », il s’agit en fait de « sécuriser » les plans sociaux à venir. Le projet de loi prévoit une simplification des procédures de licenciement collectif. L'employeur pourra : soit passer par un accord majoritaire, soit par une homologation via l'administration. Dans ce dernier cas, l'Inspection du travail vérifiera la validité de l'ensemble de la procédure avant que les licenciements ne soient prononcés. Un salarié pourra refuser cet accord, auquel cas l'entreprise aura le droit de le licencier pour « cause réelle et sérieuse ».

imageGoodyear : les affrontements de Rueil-Malmaison en photo Mar 20 by Alternative Libertaire 0 comments

Le rituel est connu : dès que les opprimé-e-s se révoltent, ils et elles sont qualifiés d’ « extrémistes » de « violents » et sont infantilisés par des journalistes. Les patrons voyous, les flics ripoux, les hommes ou femmes politiques corrompus n’ont pas droit au même traitement médiatique, loin de là !

imageSud-Rail: Anti-bureaucratisme petits bras Mar 03 by Cheminots d’Alternative Libertaire 0 comments

La stagnation des luttes fait mal au syndicalisme. Au lieu de militer, on se mange le nez. Au lieu de combattre le patronat, on se lance dans la chasse au «bureaucrate syndical». Le congrès de Sud-Rail, en octobre dernier, a subi ces avanies.

imageServices publics: La mobilisation naissante des précaires Feb 06 by Grégoire 0 comments

L’opposition acharnée des organismes de recherche et des universités à appliquer la loi Sauvadet de résorption de la précarité dans la fonction publique conduit les précaires de ce secteur à s’organiser.

more >>

textANI, Retraites et… INsécurité sociale ! Jan 03 0 comments

L’année 2013 nous a apporté son lot de forfaitures et de basses lâchetés. Le gouvernement socialdémocrate a su se montrer l’égal de ses devanciers libéraux :

Après l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 11 janvier 2013, puis le 14 mai 2013, l’adoption de la loi transposant l'accord sur la sécurisation de l'emploi, c’est le 18 décembre que la réforme des retraites vient d’être définitivement adoptée, une réforme "clé" du quinquennat de F. Hollande, loi jugée timide par les institutions internationales, dont la Commission européenne.

textLe racket sur nos retraites c'est le Capitalisme et l’État! Combattons les et développons les luttes Aug 26 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

La réforme proposée par le gouvernement ce mois de septembre annonce une nouvelle étape dans le démantèlement du système de retraite qui, dans la lignée des réformes engagées depuis 20 ans, va se traduire par une diminution des pensions, que cela soit cette fois-ci par une augmentation de la CSG, des suppressions d'avantages fiscaux, ou encore une sous-indexation des pensions et des salaires portés au compte. A long terme, les mesures envisagées comprennent le relèvement de l'âge de l'ouverture aux droits à la retraite et de la retraite sans décote, un allongement des durées de cotisations pour un taux plein, et la possibilité pour le gouvernement de réduire les pensions très rapidement selon la situation économique et sociale.

imageLes amis de l’ANI sont nos ennemis Apr 05 AL 0 comments

L’attaque contre les droits des travailleuses et des travailleurs s’accélère toujours plus avec la signature en janvier de l’accord national interprofessionnel (ANI) entre le patronat et trois syndicats minoritaires (CFDT, CGC, CFTC). Ce texte préconise un détricotage en bonne et due forme du code du travail : accélération des procédures de licenciements, limitation des possibilités de recours des salarié-e-s, légalisation du « chantage à l’emploi », généralisation de contrats dérogatoires (CDI intermittents)… on croirait lire le programme du MEDEF. [Italiano]

imageFace à la crise, la seule solution, à Aulnay comme ailleurs, est l’expropriation des capitalistes! Jul 26 AL 0 comments

A PSA, les licenciements c’est maintenant!

textDerrière le « dialogue » et la « conférence » sociales, c'est le Capital qui impose la cadence. Jul 15 0 comments

Tandis que la crise du capitalisme s'étend, les travailleurs et travailleuses d'Europe (comme en Espagne, Grèce et Italie) continuent à subir les plans d'austérité. La France n'en est pas exempte, même si de nombreuses mesures avaient été suspendues le temps que se déroule le cirque électoral : l'augmentation des prix (en particulier du gaz), le gel des salaires et des minimas sociaux, la destruction des services publics et les licenciements reprennent de plus belle, à peine un mois après la fin des élections.

more >>
© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]