user preferences

New Events

Machrek / Arabie / Irak

no event posted in the last week

Palestine-Israél: Nabi Salih, la mort d'un lanceur de pierres

category machrek / arabie / irak | luttes dans la communauté | nouvelles author Monday December 26, 2011 01:52author by Jonathan Pollak - Anarchists Against the Wall Report this post to the editors

Un Palestinien est mort courageusement, entouré de pierres

Le porte-parole militaire avait raison - Mustafa est mort parce qu'il jetait des pierres, il est mort parce qu'il avait osé parler d'une vérité, avec ses mains, dans un endroit où elle est interdite. [Hebrew] [English] [Italiano] [Castellano]

jihadplstin3_2.jpg


Nabi Salih, la mort d'un lanceur de pierres


Mustafa Tamimi a jeté des pierres. Sans remord, et parfois sans crainte. Pas uniquement cette journée, mais presque tous les vendredis. Il a également dissimulé son visage. Non par peur de la cellule de prison, dont il avait déjà appris à connaître intimement les recoins, mais afin de préserver sa liberté, afin qu'il puisse continuer à jeter des pierres et résister au vol de ses terres. Il a continué à le faire jusqu'au moment de sa mort. ---- Selon le journal britannique The Daily Telegraph, en réponse aux rapports sur le meurtre de Tamimi, le porte-parole du Commandement de la GC Sud a dit sur son compte Twitter: "A quoi s’attendait Mustafa en courant après une jeep en mouvement tout en lançant des pierres # échouer. " Ainsi, de manière simple et moqueuse, le porte-parole a expliqué pourquoi Tamimi était à blâmer pour sa propre mort.

Mustafa Tamimi, du village de Nabi Saleh - fils d’Ikhlas et d’Abd al-Razak, frère de Saddam et Ziad, jumeaux d’Oudaï et de Louai et frère d’Ola - a reçu une balle dans la tête à bout portant, le vendredi. Quelques heures plus tard, à 9h21 le samedi matin, il est décédé de ses blessures. Une grenade à gaz a été tirée sur lui à partir d'une jeep blindée militaire à une distance de quelques mètres seulement. Ce n'était pas par peur que le tireur à appuyé sur la détente. Il passa le canon de son fusil par la porte du véhicule blindé et tira avec l'intention claire de tuer. Le tireur est un soldat. Son identité reste inconnue et le restera peut-être toujours. Peut-être que cela est pour le mieux. L’identifier et le punir ne servirait pas à blanchir les crimes de l'ensemble du système. Comme si les civils israéliens indifférents, le sergent, le commandant de compagnie, le commandant du bataillon, le commandant de brigade, le commandant de division, le ministre de la Défense et le Premier ministre n'avaient aucune responsabilité dans la fusillade.

Le porte-parole militaire avait raison. Mustafa est mort parce qu'il jetait des pierres, il est mort parce qu'il avait osé parler d'une vérité, avec ses mains, dans un endroit où elle est interdite. Toute discussion sur la manière dont la fusillade s’est déroulée, sa légalité et l'ordre de l'ouverture du feu, conclut que le bailleur est interdit d'expulser l'intrus. En effet, l'envahisseur est autorisé à tirer sur l’homme du pays.

Le corps de Mustafa est couché sans vie, parce qu'il a eu le courage de jeter des pierres sur le 24e anniversaire de la première Intifada, qui engendra les enfants des pierres palestiniens. Son frère Oudaï est emprisonné à la prison d'Ofer et n'a pas été autorisé à assister à l'enterrement, parce que lui aussi osé jeter des pierres. Et sa sœur n'était pas autorisée non plus à être à son chevet, dans ses derniers moments, même si elle n'est pas soupçonnée d'avoir jeté des pierres, mais simplement parce qu'elle est une Palestinienne.

Mustafa est un homme courageux tué parce qu'il jetait des pierres et refusait d'avoir peur d'un soldat portant des armes, assis en toute sécurité dans la jeep militaire couvert d’armure. Le jour de la mort de Mustafa, le silence glacé de la vallée d'itinérance a été seulement légèrement moins froid que le bruit strident des lamentations de sa mère qui sont tombés sur elle à l'occasion.

Des milliers de lanceurs de pierres l'ont suivi lors de ses funérailles. Il était descendu dans sa tombe et des pierres couvrirent son corps. Les soldats se situaient à l'entrée de son village. Même l'angoisse et la solitude de la séparation était intolérable pour l'armée, qui a mis ses soldats et ses armes à doucher les endeuillés avec des gaz lacrymogènes alors qu’ils descendaient dans les terres du village suivant les funérailles. Alors que le soldat qui a tiré sur Mustafa est libre, six manifestants ont été mis derrière les barreaux.

Mustafa, nous marchons derrière ton corps, têtes baissées et les yeux pleins de larmes. Nous te chérissons, car tu es mort pour avoir jeté des pierres et nous non.

Jonathan Pollak


Article d'abord publié sur Haaretz.com on-line, le 13.12.11. L'auteur est un des fondateurs de l’initiative des Anarchistes Israéliens Contre le Mur et un conférencier du Comité de Cisjordanie des comités populaires locaux.

Traduction: Organisation Socialiste Libertaire.

Related Link: http://awalls.org

This page has not been translated into Català yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Machrek / Arabie / Irak | Luttes dans la communauté | Nouvelles | fr

Sat 20 Dec, 16:43

browse text browse image

textJaffa, Sde Dov, Cisjordanie : actions directes et conjointes contre la guerr 11:30 Thu 22 Jan by Anarchistes contre le mur 0 comments

Des milliers de manifestants ont marché à Jaffa contre la guerre.

(17/01/2009 )

Samedi 17 janvier au soir, après 21 jours de guerre et seulement quelques heures avant que le Cabinet israélien pour la Sécurité Nationale vote un « cessez le feu unilatéral » à Gaza, tout en maintenant la présence militaire de l’Armée israélienne dans la Bande – environ 300 personnes ont marché de Tel Aviv à Jaffa, en opposition à l’opération Plomb Durci.

videoEn Israel, résistance anarchiste 23:46 Sun 04 Jan by Anarchistes contre le mur / Ilan Shalif 0 comments

Pendant que la "communauté internationale" palabre sans résultat, que la présidence de l"Europe débloque, que les Etats-Unis approuvent et que le sauveur Obama la ferme, nos compagnons israéliens manifestent courageusement la-bas contre le massacre de la population de Gaza. Il nous adressent ci-dessous un compte-rendu de leurs actions et montrent, qu’en dehors de Gaza, les protestations palestiniennes sont mortellement réprimées.

textIsraël / Palestine: Le vieil homme et le sang 05:20 Mon 19 Jun by A voix autre 0 comments

Ce 13 juin, Tsahal, l’armée israélienne a repris ses attaques au moment où des violences entre partisans du Fatah du président palestinien et le Hamas au gouvernement laissent craindre que le bras de fer politique ne vire à l’affrontement armé dans les Territoires. Ilan Shalif, lui, à 70 ans, continue à lutter pacifiquement à Bil’in avec les Anarchistes contre le Mur. Si un vieillard peut le faire, d’autres le peuvent.

textLes anarchistes israéliens au village palestinien de Bil’in 20:57 Tue 24 Jan by Ilan S. 0 comments

Vendredi 20 janvier, dans le village de Bil’in situé en Cisjordanie, les Anarchistes israéliens contre le Mur de séparation ont une nouvelle fois prouvé pacifiquement leur opposition au tracé au cours d’une manif qui a rassemblé 1.000 personnes.

imageKurdistan : oui le peuple peut changer les choses ! Nov 03 by YafxCla 0 comments

Un reportage de Zaher Baher, du Kurdish Anarchists Forum et du Haringey Solidarity Group (Londres), juillet 2014.

Traduit par Alain KMS, avec Alternative libertaire.

Le texte ci-dessous est un des rares témoignages sur l’expérience d’au-organisation populaire du Kurdistan syrien. C’est la raison pour laquelle il était nécessaire de le rendre accessible aux francophones, en dépit de ses lacunes et de certaines confusions. L’auteur n’ayant pu répondre à nos questions, nous avons recoupé certaines informations avec d’autres sources (merci au journaliste Maxime Azadi, d’Actukurde.fr).

Nous avons fait le choix d’utiliser la version kurde des noms de lieu, tout en indiquant, dans certains cas, leur nom en arabe et en français.

L’intégralité du texte est reproduite, à l’exception d’un passage de géopolitique trop long et trop peu pertinent à notre sens. L’ensemble des analyses appartiennent qu’à leur auteur, et n’engagent pas Anarkismo.

Les notes sont de l’équipe de traduction.
[english]
[Italiano]

imageHorizons du progrès de la révolution syrienne May 21 by Mazen Kalmamaz 0 comments

traduction française du texte du camarade anarchiste syrien Mazen Kamalmaz [العربية ]

imageRéflexions sur la révolution syrienne May 06 by Mazen Kamalmaz 1 comments

Traduction du texte du camarade anarchiste syrien Mazen Kalmamaz paru le 24 avril 2011 (Berckman, CGA) [العربية ] [Castellano]

textMassacres en Syrie et action directe prolétarienne… Feb 16 Guerre de Classe 0 comments

Salut aux prolétaires en lutte en Syrie, Égypte, Tunisie,… et partout dans le monde ! [English]

© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]