user preferences

New Events

Afrique du Nord

no event posted in the last week

Les masses égyptiennes se soulèvent de nouveau pour faire aboutir leur révolution

category afrique du nord | luttes dans la communauté | entrevue author Tuesday November 22, 2011 00:06author by José Antonio Gutiérrez D. Report this post to the editors

Témoignage d’un anarchiste egyptien

Des centaines de milliers d’égyptien-e se battent partout en Egypte contre l’appareil répressif de la junte militaire. Cela représente une véritable rebellion de la masse des opprimés et non un affrontement entre les islamistes et l’armée, contrairement à la présentation qu’en font les médias institutionnels. Anarkismo.net a pu parler avec un anarchiste-communiste d’Egypte, Yasser Abdullah, membre du Mouvement socialiste libertaire egyptien, qui nous a livré son témoignage sur la lutte complexe qui se présente, et le potentiel d’une révolution complête des masses. [English] [Castellano] [Italiano] [العربية]
violentdemonstrationsin014.jpg


Les masses égyptiennes se soulèvent de nouveau pour faire aboutir leur révolution

Témoignage d’un anarchiste egyptien


L’egypte, depuis la chute de Moubarrak en février, est dirigée par une junte militaire, la CSFA (conseil supérieur des forces armées) , qui a laissé intacte les structures de la dictature. Les manifestations et les grèves ont été traité avec une violence extraordinaire, les syndicats font face à des lois draconiennes destinées à rendre impossible toute action, la torture a été largement utilisée, et il y a eu une répression ciblée contre les militant-e-s révolutionnaires dans les mouvements sociaux. 12000 personnes ont été trainées devant les courts militaires pendant cette offensive contre-révolutionnaire contre les forces vives et les revendications qui ont mobilisé le peuple egyptien à l’occasion de la révolution inachevée du 25 janvier. Tout cela se produit alors qu’ils ont stimulé le conflit sectaire entre chrétien et musulmans, de manière à dévier l’attention des vrais problèmes du peuple egyptien. Ce vendredi, les masses ont repris la place Tahrir, demandant le départ de la CSFA, alors qu’étaient prises des mesures exceptionnelles pour renforcer ses pouvoirs. Tout le spectre politique, mais plus particulièrement les frères musulmans (qui avait été très calme depuis qu’ils avaient passé des accords secrets avec le CSFA) est sorti ce jour là parce que des élections sont programmés le 28 novembre et qu’ils craignent que quel que soit le résultat, le pouvoir sera confisqué par le Maréchal Tantaoui, chef du CSFA. Le CSFA, en effet, a promulgué un décret donnant à l’armée un veto sur la constitution qui serait adopté par le nouveau parlement qui sera élu dans une semaine.

Les manifestations de ce vendredi ont vu tous les médias internationaux parler d’affrontement entre les frères musulmans et le CSFA. Mais les affrontements qui ont lieu actuellement ont commencé dimanche, quant un groupe de 200 révolutionnaires irréductibles de la place Tahrir ont été brutalement attaqués parla police. Cela a été l’étincelle qui a déclenché ces manifestations qui ont vu plusieurs centaines de milliers, voire des millions de personnes, descendre de nouveau dans la rue. Les affrontements qui ont lieu actuellement n’ont rien à voir avec l’Islam politique, qui de nouveau, comme le 25 janvier, n’a pas été un acteur principal dans la protestation. Cette protestation est menée par les mêmes personnes qui ont menées la révolution de janvier, qui réalisent dorénavant la réelle nature contre-révolutionnaire de l’armée, cachée derrière une aura « nationaliste ».

En ce moment même, il y a des combats de rue dans toutes les villes majeures d’Egypte, particulièrement au Caire, à Port Said, Alexandrie et Suez. Dans le sud de l’egypte de nombreuses manifestations et affrontements avec l’appareil répressif du CSFA ont été signalées. Les postes de police ont été attaqués et des barricades ont été construites sur les rues et les routes les plus importantes/ La répression a été terrible. Il y a eu déjà au moins 6 morts et plus de 1000 blessés graves jusqu’à présent, victimes de l’armée et des Forces Centrales de sécurité honnies, le cœur de l’appareil répressif de mubarrak. Les manifestants de Tahrir ont été expulsés il y a quelques heures dans une violence terrible, avec l’utilisation de blindés, de gaz suffocants (gentiment mis à disposition du CSFA par Obama) et des tirs de balles en caoutchouc comme de balles réelles – des scènes rappelant le massacre de la rue Maspero en Octobre (voirhttp://anarkismo.net/article/20723). En ce moment (23h30), les manifestants ont réussi à reprendre une fois de plus la place tahrir pour le peuple et pour la révolution. Le cri de ralliement du peuple est « A bas le CSFA, A bas Tantaoui »

A minuit, nous avons eu la chance de pouvoir parler avec le camarade Yasser Abdullah du Mouvement socialiste libertaire qui nous a expliqué ce qui se passe au Caire. Ce témoignage de première main est une preuve vivante que l’esprit révolutionnaire est vivant et bien portant, et que les jours qui viennent seront cruciaux pour les révoltes arabes. Toute forme de solidarité est nécessaire pour nos camarades avançant au côté du peuple egyptien vers la libération.

José Antonion Gutiérrez D.
Le 20 novembre 2011


Que se passé-t-il au place Tahrir ces 2 derniers jours ? Qui manifestait et quelle est la cause de cette lutte ?

Quelques jours avant ce vendredi 18 novembre, des proches des victimes de la révolution et des martyres ont entamé un sit-in à Tahrir réclamant leurs droits. Dix mois que Moubarrak soit tombé, aucun de ceux qui ont été accusé d’avoir tué et tiré sur le peuple durant le soulèvement n’a été envoyé en prison. De même, en juillet dernier le CSFA (la junte militaire) a créé un fond de 200 millions de livres (environ 25 millions d’euros) nommé « Le Fond des victimes et martyrs de la révolution » afin de les dédommager eux et leurs familles, mais ce n’était que de la propagande : le CSFA et le gouvernement Sharaf ont donné du travail comme collecteurs d’ordures à certaines des victimes, les victimes se sont senties humiliées et cette insulte s’est ajouté aux blessures, donc ils ont commencé un sit-in pour trouver une solution respectable. Vendredi, il a été également prévu une marche « d’un million » appelant à la fin du règne militaire et de l’autorité civile intérimaire avant avril 2012. après la marche, le sit-in s’est poursuivies, et une autre marche s’est détavhée, appelée par les partis islamistes – qui sont contre le sit-in et essaient de faire de leur mieux pour gagner les prochaines élections qui auront lieu le 28 novembre.
Donc le sit-in a été abandonné à son sort avec juste quelques dizaines de personnes. Dimanche 19, à 11 heures, les Forces de Sécurité centrales (policiers en civils) ont commence à attaquer le sit-in. Il y avait autour de 200 personnes, qui ont riposté aux forces de sécurité. Après cela, celles-ci ont commencé à utilisé du gaz lacrymogène et ils ont lancé leurs blindés sur les manifestants, roulant sur certains d’entre eux. Alors d’autres manifestants sont arrivés pour défendre le square Tahrir, et c’est ainsi que tout à commencé. Les forces de sécurité ont attaqué Tahérir, nous les avons repoussées, elles ont pris tahrir seulement une demi heure, puis nous l’avons reprise et occupé…. Maintenant,ce 20 novembre à 12 heures, il y a des affrontement en cours entre les manifestants et les forces de sécurité ainsi que la police militaire déguisée en policiers en civil.

Les frères musulmans jusqu’à récemment, ont été allié avec les autorités de transitions… Pourquoi affrontent-ils la police, ainsi que les médias internationaux le rapportent.

Après le referendum pour l’Amendement constitutionnel le 19 mars, les Frères musulmans et les autres forces islamistes, principalement les salafistes, se sont alliés avec le CSFA. Le 20 mars un cheikh salafiste a déclaré que le résultat disait « oui à l’Islam »… Ils ne voyaient pas le referendum comme portant seulement sur des amendements mais sur l’Islam, dont l’esprit selon eux se reflétait dans l’opinions des gens lorsqu’ils votaient. Ils ont prétendus que la plupart des votants étaient en leur faveur parce qu’ils représentent l’islam, et on affirmé qu’il s’agissait d’un référendum les concernant. Depuis mars, les islamists se sont élevés contre toute action directe contre le CSFA, parce qu’ils pensaient qu’ils obtiendraient le pouvoir lors des prochaines élections, donc qu’ils avaient à faire un compromis avec la junte… mais maintenant ils ont le sentiment que le CSFA les a bluffé, en utilisant leur influence pour renforcer leur propre pouvoir.

Maintenant, la junte et les islamistes sont des frères ennemis, ils peuvent se crier dessus mais ne vont pas s’affronter réellement. Les affrontement actuels n’ont rien à voir avec les frères musulmans ou tout autre parti islamiste, et même avec un quelconque autre parti. La majorité des partis a maintenant pour but le parlement et non la révolution. Seule une coalition gauchiste a annoncé qu’elle pense boycotter les prochaines élections, tous les autres partis sont focalisés sir les prochaines élections et ils n’ont pas rejoint l’occupation de Tahrir. A Tahrir il n’y a maintenant que les principales forces révolutionnaires et les jeunes inorganisés qui sont prêt à se battre pour leur droits, en défense de la révolution. Les partis politiques cherchent un compromis avec la junte, essayant de gagner les prochaines élections pour prendre le pouvoir en s’accordant avec le CSFA… Donc dire que les affrontements actuels sont l’œuvre des frères musulmans out tout autre force politique organisée n’est rien d’autre qu’un gros mensonge diffusé par les médias institutionnels.

Y a-t-il un potentiel pour un mouvement populaire dans ces manifestations ? Penses-tu que l’armée va consolider son pouvoir ou qu’il y aura une nouvelle vague révolutionnaire ?

Le potentiel pour le mouvement populaire est maintenant très fort… le 19 novembre, j’ai eu l’impression d’être revenu au 25 janvier, les principaux slogans sont maintenant « A bas le règne de l’armée » et « le peuple demande la chute du régime ». Il y a eu des affrontements aussi à Alexandrie et Suez. Les victimes s’élèvent pour le moment (minuit) à un mort au Caire et 2 à Alexandrie. Aujourd’hui il est prévu un jour d’action contre le CSFA dans toute l’Egypte. Cette action n’est pas planifiée par les partis politiques, ce qui est une chose positive, car 10 mois après la révolution les gens réalisent que leur pouvoir réside dans un mouvement collectif et sans leader, et ils réalisent maintenant que tous les partis politiques sont des traitres qui cherchent seulement à obtenir des sièges au parlement. Je ne pense pas que la junte puisse consolider son pouvoir. Ils sont maintenant confrontés à de gros problèmes, car d’un côté, leurs alliés demandent qu’ils transfèrent leur autorité à l’occasion des élections, de l’autres, les manifestants se révoltent dans les rue pour poursuivre la révolution. Je pense que nous pourrons voir dans les jours qui viennent toutes les formes d’action contre le CSFA.


Traduction française : Berckman, (CGA)

egyptianyouthsfacesecu008.jpg

violentdemonstrationsin004.jpg

violentdemonstrationsin012.jpg

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
#Nobastan3Causales: seguimos luchando por aborto libre en Chile

Front page

[Colombia] Entre la crisis actual y las posibilidades latentes

Nota sobre o atual cenário da luta de classes no Brasil

Devrimci Anarşist Faaliyet: "The state’s project of eliminating revolutionary opposition hasn’t finished yet"

Μετά την καταστροφή τι;

Aufruf zur Demonstration am 2.9.2018 in Unterlüß "Rheinmetall entwaffnen – Krieg beginnt hier"

Mass protest in central and southern Iraq

Ecology in Democratic Confederalism

[Colombia] Perspectivas sobre la primera vuelta de las elecciones presidenciales de Colombia 2018

Call for Solidarity with our Russian Comrades!

8 reasons anarchists are voting Yes to Repeal the hated 8th

Comunicado de CGT sobre la Nakba, 70 años de dolores para el Pueblo Palestino

[ZAD] Les expulsions ont commencé, la zad appelle à se mobiliser

Assassinato Político, Terrorismo de Estado: Marielle Franco, Presente!

La Huelga General del 8 de Marzo, un hito histórico

A intervenção federal no Rio de Janeiro e o xadrez da classe dominante

Halklarla Savaşan Devletler Kaybedecek

Σχετικά με τον εμπρησμό

Ciao, Donato!

[Uruguay] Ante el homicidio de un militante sindical: Marcelo Silvera

[Argentina] Terrorista es el Estado: Comunicado ante el Informe Titulado "RAM"

[Catalunya] Continuisme o ruptura. Sobre les eleccions del 21D

Reconnaissance par Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël : de l'huile sur le feu qui brûle la Palestine

Noi comunisti anarchici/libertari nella lotta di classe, nell'Europa del capitale

Luttons contre le harcèlement et toutes les violences patriarcales !

© 2005-2018 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]