user preferences

New Events

Amérique du Nord / Mexique

no event posted in the last week

Intimidation policière et détention de 24 camarades à Oaxaca de Magón, Mèxico

category amérique du nord / mexique | répression / prisonniers et prisonnières | communiqué de presse author Thursday October 13, 2011 23:07author by Voces Oaxaqueñas Construyendo Autonomia y Libertad - VOCAL Report this post to the editors

Communiqué de VOCAL à propos des répressions et détentions de ce 2 octobre

Ce 2 octobre 2011, nous avons occupé la propriété située sur la fonderie ( ?) de manière pacifique, deux rues plus bas par rapport au mur, principalement dans le but de créer des espaces pour le peuple de Oaxaca où il peut trouver la possibilité de s’organiser depuis la base, avec les quartiers et les personnes libres dans des espaces qui ont été utilisé par les exploitants au pouvoir qui se sont toujours enrichit sur le dos du peuple (...) Aux premières heures ce matin à l’endroit de l’occupation situé dans la rue Valerio Trujano, Quartier Ampliación San Juan, nous avons subit une première intimidation de la part d’une personne au physique imposant au volant d’une voiture compacte de marque athos de couleur grise, puis d’une patrouille de police du numéro économique( ?) 605 avec au moins 7 agents à bord, ensuite par 3 personnes qui paraissaient être des policiers en civil, alors que vers environ 8h30 du matin sont arrivées au moins 7 patrouilles de la Police municipale de Oaxaca, accompagnées d’une camionnette de type van sans logo. Cette dernière était occupée par 2 personnes disant être des représentants d’un fonctionnaire de la Protection Civile nommé Manuel Maza Sanchez, LE MÊME QUI ASSURE À TRAVERS SES PORTE-PAROLES POLICIERS ÊTRE LE PROPRIÉTAIRE DE CES LOCAUX. Ainsi plusieurs gros bras du dit fonctionnaire circulent dans le coin.

[Castellano]


300_0___20_0_0_0_0_0_vocal.jpg

Aux peuples de Oaxaca Aux hommes et femmes solidaires du Mexique et du Monde Au médias de communication Aux organismes des droits humains

Ce 2 octobre 2011, nous avons occupé la propriété située sur la fonderie de manière pacifique, deux rues plus bas par rapport au mur, principalement dans le but de créer des espaces pour le peuple de Oaxaca où il peut trouver la possibilité de s’organiser depuis la base, avec les quartiers et les personnes libres dans des espaces qui ont été utilisé par les exploitants au pouvoir qui se sont toujours enrichit sur le dos du peuple.

La raison et la légitimité de défendre notre territoire, de récupérer pour le peuple un espace maintenu dans l’oisiveté de l’accaparement capitaliste, est ce qui nous pousse a maintenir ce projet, collectivement et conjointement avec d’autres organisations, collectifs, espaces, personnes du peuple qui s’entendent sur la nécessité de s’organiser. Ce sont nos raisons. Le gouvernement et les intérêts qu’il défend ne peuvent qu’amener la force et la violence en réponse pour empêcher la réalisation de ce projet.

En ce moment où les promesses électorales pour la paix et le changement se fondent entre répression et impunité, nous appelons, à travers cette action, à continuer de s’organiser depuis la base, parce que c’est seulement à partir de la base de nos peuples que nous pourrons continuer à construire la véritable transformation profonde de Oaxaca, pour la justice, la liberté, la paix, la dignité, générant en continu de nouvelles propositions et de nouveaux espaces , apprenant des expériences passées pour construire pas à pas, mais sûrement la voie de notre libération.

Aux premières heures ce matin à l’endroit de l’occupation situé dans la rue Valerio Trujano, Quartier Ampliación San Juan, nous avons subit une première intimidation de la part d’une personne au physique imposant au volant d’une voiture compacte de marque athos de couleur grise, puis d’une patrouille de police du numéro économique 605 avec au moins 7 agents à bord, ensuite par 3 personnes qui paraissaient être des policiers en civil, alors que vers environ 8h30 du matin sont arrivées au moins 7 patrouilles de la Police municipale de Oaxaca, accompagnées d’une camionnette de type van sans logo. Cette dernière était occupée par 2 personnes disant être des représentants d’un fonctionnaire de la Protection Civile nommé Manuel Maza Sanchez, LE MÊME QUI ASSURE À TRAVERS SES PORTE-PAROLES POLICIERS ÊTRE LE PROPRIÉTAIRE DE CES LOCAUX. Ainsi plusieurs gros bras du dit fonctionnaire circulent dans le coin.

Ces personnes ont menacé de présenter un document supposé légal qui ferait détonner la répression contre les camarades qui se trouvaient sur les lieux, en menaçant directement notre compañon David Venegas Reyes d’arrestation. Ce dit document légal serait enfaite illégale car il n’y a pour l’instant aucun processus judiciaire ouvert sur ce cas afin d’arrêter notre compagnon. Ce document ne peut donc pas servir pour une arrestation. Nous appelons à la vigilance devant toutes agressions possibles de ce genre et tenons pour responsable M. Manuel Maza Sanchez pour tout ce qui pourrait arriver.

Nous faisons un appel urgent à la solidarité de toutes les personnes dignes du peuple de Oaxaca, pour qu’elles restent vigilantes face à la situation et qu’elles soient prêtes à réaliser des actions de solidarité si le gouvernement de l’Etat de Gabinon Cué Monteagudo et le gouvernement Municipal de Luis Ugartechea organisent une répression contre cet effort d’organisation populaire.

Voces Oaxaqueñas Construyendo Autonomía y Libertad (VOCAL) Oaxaca de Magón 2 octobre 2011

11h07 ACTUALISATION A 9H24 CE MATIN 24 COMPAGNONS ET COMPAGNES ONT ÉTÉ ARRÊTÉ LESQUELS SE TROUVENT MAINTENU AU SECRET DANS LES CELLULES DE LA POLICE MUNICIPALE. FAITES CIRCULER L’INFOMRATION ET SOLIDARISEZ-VOUS…

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Neste 8 de Março, levantamos mais uma vez a nossa voz e os nossos punhos pela vida das mulheres!
© 2005-2019 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]