user preferences

Lettre de solidarité internationale des wobblies (IWW) du Wisconsin

category amérique du nord / mexique | luttes en milieu de travail | appel / pétition author Friday March 18, 2011 02:39author by IWW - IWW Report this post to the editors

Appel à la solidarité de la section Madison, Wisconsin de l’Industrial Workers of the World (IWW). [English] [Italiano] [Castellano] [Català] [Português] [Ελληνικά] [Deutsch]

460_0___30_0_0_0_0_0_2_1.jpg

Appel à la solidarité de la section Madison, Wisconsin de l’Industrial Workers of the World (IWW).

Camarade Travailleurs et travailleuses – Étudiantes et étudiants - Supportaires

Le Capital international confronte présentement le classe ouvrière internationale au niveau mondial. Nos voisin-e-s en Égypte, Libye et Tunisie ont récemment montré au monde comment mettre à genou des gouvernements et dirigeants. Alors que se déroule la lutte, nous apprenons de chacun-e, de minute en minute.

Le règne despotique et la répression prend plusieurs formes

À Madison, l’Industrial Workers of the World est un syndicat actif dans la lutte contre le Gouverneur Scott Walker, qui sert les infâmes frères Koch et plus généralement les intérêts des grandes corporations. Nous croyons que ça prendra une Grève Générale pour empêcher la législation de Walker et renforcer le mouvement ouvrier.

Le Gouverneur Walker et les législateurs conservateurs ont mis de l’avant un plan qui détruira pratiquement tous les syndicats pour les employé-e-s du secteur public, à l’exception de ceux des pompiers, de la police et de la patrouille d’État. Ils planifient également de couper sévèrement dans les programmes d’assistance sociale et d’aide médicale, et de réduire les droits des immigrant-e-s.

Avant que cet accord puisse passer, des membres syndicaux de la base et des supportaires avaient massivement occupé le Capitole et manifesté à l’extérieur. Les professeur-e-s ont tenu des « sick-outs » (action collective consistant à appeler pour se déclarer malade pour le travail) et les étudiant-e-s ont sorti dans les rues et occupé des bâtiments. Il s’agit d’un niveau soutenu d’agitation qui n’a pas été vu depuis longtemps aux États-Unis. De plus, la fédération ouvrière à Madison a endossé une grève générale et aucune concession, amenant l’idée de la grève générale dans les débats publics. Cette mobilisation a continué durant plusieurs semaines alors que les législateurs de l’opposition ont fuit l’état, empêchant le projet de loi d’être approuvé.

Toutefois, malgré tout le support pour les travailleuses et travailleurs du secteur public du Wisconsin, Walker et ses supportaires ont trouvé un échappatoire parlementaire qui leur a permis d’éviter l’impasse. Il y a une forte poussée pour révoquer les politiciens qui ont supporté le projet de loi. Nous croyons que ce moyen d’action ne fera que neutraliser la colère légitime du peuple. Afin de changer les choses, nous devons nous engager à utiliser les forces que nous avons comme travailleurs et travailleuses : le pouvoir d’arrêter le travail.

Ainsi, l’Industrial Workers of the World appelle à la Grève Générale comme premier pas pour combattre les mesures d’austérité. À travers une unité interculturelle, nous pouvons écraser les divisions qui nous divisent. À travers la grève générale, les travailleurs et travailleuses et les étudiantes et étudiants peuvent maximiser ce mouvement.

Nous devons faire savoir aux travailleurs et travailleuses syndiqué-e-s et non-syndiqué-e-s, aux sans-emplois et aux gens dépouillés de leurs droits que le véritable pouvoir ne demeure pas dans les halls de marbre du bâtiment du Capitole ou dans les Conseils d’administration des grandes corporations. C’est dans l’unité et l’action que nos cœurs et nos esprits deviennent les voies du pouvoir et de la résistance.

Aujourd’hui et pour la lutte qui s’en vient, nous vous demandons votre support
● Écrivez des lettres de support pour les militant-e-s de la base et les mobilisations.
● Tenez des rassemblements de solidarité. Pensez à des journées de mobilisation. Souvenez vous de nous le 1er mai.
● Faites des donations pour le travail d’organisation: http://donate.iww.org

Solidarité
À travers la solidarité et l’action directe, nous pouvons empêcher ce projet de loi et ravigorer la classe ouvrière internationale. Nous espérons que vous nous viendrez en aide, et nous n’oublierons jamais l’unité et l’esprit que vous nous démontrez.

Madison IWW
PO Box 2442
Madison, WI, 53703
http://www.madison.iww.org

*Traduction du Blogue du Collectif Emma Goldman

Related Link: http://www.madison.iww.org

This page has not been translated into Nederlands yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Employees at the Zarfati Garage in Mishur Adumim vote to strike on July 22, 2014. (Photo courtesy of Ma’an workers union)

Front page

Where to now, Zimbabwe? Beyond the “good” charismatic pastor.

Contre la loi Travail: le bras de fer continue

Announcement of Nationally Coordinated Prisoner Workstoppage for Sept 9, 2016

Opinião da CAB diante a atual conjuntura Brasileira

¿Habemus pacem? Los desafíos en el tránsito de La Habana a Colombia

Italia - terremoto

Inside the Zimbabwean Uprising

La experiencia de Mujeres Libres: 80 años del surgimiento del feminismo anarquista organizado

Con Lucha Y Organización Fortalecemos La Resistencia

Algunas reflexiones en torno al poder y la institucionalidad a 80 años de la Revolución Española

80 aniversari de la insurrecció obrera i popular i de la revolució social

80 anni fa la rivoluzione comunista libertaria in Spagna

De los comités de defensa al análisis de los órganos de poder

The Coup in Turkey: Tyranny against tyranny does not make freedom

Greve, Piquete, Marcha e Ocupação! Educadores e Estudantes unidos pela Educação!

Making sense of the Brexit tide of reaction and the reality of the racist vote

[Colombia] Ante el acuerdo de cese al fuego bilateral y definitivo entre el gobierno colombiano y las FARC-EP

Coyuntura Política en Venezuela: Crisis, Tendencias y el Desafío de la Independencia de Clase

Orlando means fightback

Palestinian workers in Israel: between scylla and charybdis

A Socialist On City Council: A Look At The Career Of Kshama Sawant

Élargir la lutte et généraliser la grève pour gagner

Carta de Fundação OAZ

[Colombia] Documento de Formación: Análisis de Coyuntura 2015-2016

Amérique du Nord / Mexique | Luttes en milieu de travail | fr

Wed 28 Sep, 13:14

browse text browse image

textCinquième édition du bulletin régional Le Pic-Bois, "Pour en finir avec le travail", maintenant en l... 08:06 Sat 24 Oct by Collectif Emma Goldman 0 comments

Le Pic-Bois est un bulletin d’information libertaire régional publié au Saguenay depuis 2010. Diffusé par le Collectif anarchiste Emma Goldman et ses ami-e-s, le Pic-Bois met de l’avant la construction d’alternatives sociales et d’un pouvoir populaire pour changer la société ici et maintenant. Oiseau tapageur et rebelle, le Pic-Bois vous informe et sensibilise pour rompre avec l’ordre établi.

Ce cinquième numéro est entièrement consacré à la question du travail. Il a pour but de susciter des réflexions critiques et des débats à propos de cet élément majeur (et accapareur) de nos vies en système capitaliste. Si vous souhaitez faire la distribution du journal sur votre campus, dans votre voisinage ou dans votre lieu de travail, sentez vous bien sûr libre de faire des photocopies à partir du fichier que l'on joint ici.

textQuébec: grève générale dans le batiment? 04:03 Mon 23 Aug by Voix de faits 1 comments

Depuis janvier 2010, les ouvriers de la construction du Québec sont sans contrat de travail. Pourtant, autant patrons que syndicats avaient annoncé, dès octobre 2009, une négociation exemplaire qui se règlerait pour la date d’échéance des conventions collectives. Pratiquement neuf mois plus tard, les travailleurs en chantiers n’ont toujours pas de conventions de signées et la situation devient de plus en plus tendue.

[English]

textSur les lignes... 23:09 Mon 03 May by Cause commune 0 comments

Une marée vert pomme à Montréal

Personne ne l'avait vu venir mais le Front commun du secteur public a réussi à mobiliser plus de 70 000 personnes à Montréal le 20 mars dernier. Bien sûr, c'était une parade gentille et hyper-contrôlée mais ça reste impressionnant. La direction des centrales syndicales semble déterminée à obtenir un règlement négocié à n'importe quel prix (tout sauf un décret!). Il n'empêche que le bateau commence à tanguer un peu. Dans le secteur de la santé, le ras-le-bol est généralisé chez les infirmières (y'a même des mini-grèves sur le tas pour refuser le temps supplémentaire), au point où la FIQ (Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec) se sent à l'aise pour demander du même souffle la conciliation et aller chercher un mandat de grève. Même chose chez les profs de la grande région montréalaise qui veulent aussi des mandats de grève et qu'on a vu cet hiver et ce printemps dans les manifs antilibérales. Ailleurs, par contre, c'est encore le calme plat. Seul l'avenir dira si l'automne sera chaud mais c'est un dossier à surveiller.

textConflits au Saguenay-Lac-Saint-Jean 04:04 Sat 05 Dec by Cause commune 0 comments

À Dolbeau-Mistassini, la menace d’une fermeture définitive de l’usine de pâtes d’AbitibiBowater, qui comptait près de 280 travailleurs syndiqués en arrêt de travail depuis le mois de juin, provoque la colère et l’anxiété dans cette ville mono-industrielle du nord du Lac-Saint-Jean. Après s’être mise sous la protection de la loi sur les faillites en avril 2009, la multinationale explique qu’elle prépare une restructuration pour faire face à la diminution de la demande en pâtes et papiers, et ne cache pas qu’il y a très peu de chance de réouverture.

textOntario: La mine aux mineurs ! 04:02 Sat 05 Dec by Cause commune 0 comments

Depuis le 13 juillet, près de 3 500 employé-es syndiqué-es de Vale Inco, une compagnie minière canadienne appartenant à la transnationale brésilienne Companhia do Vale Rio Doce (CVRD), sont en grève dans diverses régions, dont plus de 3 000 à Sudbury en Ontario. Le conflit résulte de la volonté de la compagnie d’exiger des diminutions drastiques au niveau des salaires et des conditions de travail, durement acquises dans les dernières décennies, alors qu’au même moment elle affiche des profits records.

textSyndicalisation : Starbucks montre son vrai visage 04:43 Sat 05 Sep by Cause commune 0 comments

Nous apprenions, le 13 juillet dernier, que les employé-e-s d’une première succursale de Starbucks au Québec ont déposé une demande en accréditation syndicale auprès de la Commission des relations du travail (CRT). Ce sont les salarié-e-s du Starbucks Germain-des-Prés, à Québec ,qui sont à l’origine de cette demande. Cette situation pourrait sembler banale si ce n’était de l’affiliation du nouveau syndicat : les Industrial Workers of the World (IWW), célèbre centrale syndicale révolutionnaire.

textMontréal: Grève(s) générale(s) à l’UQAM 03:37 Sat 25 Apr by Cause commune 0 comments

Que dire maintenant de la grève générale illimitée qui perdure depuis le 9 mars 2009? La grève a été déclenchée par le SPUQ dans le cadre de la négociation d’un nouveau contrat de travail. Rapidement, des associations étudiantes ont rejoint ce mouvement. Pendant la première semaine d’avril, plus de 30 000 étudiantes et étudiants et tout le corps professoral font la grève.

textSaguenay: Lock-out au journal Le Réveil 03:34 Sat 25 Apr by Cause commune 0 comments

Le 4 mars dernier, Quebecor déclenchait son 14e lock-out en 14 ans, ciblant cette fois-ci les travailleurs et les travailleuses du journal Le Réveil au Saguenay.

textQuébec: 1 mois de lock-out au Réveil: derniers développements 20:32 Wed 08 Apr by Collectif Emma Goldman 0 comments

Un mois de lock-out et ça se poursuit pour les travailleurs-euses du Journal Le Réveil qui cherchent à attirer la solidarité des gens de la région et des commerçant-e-s pour le boycott du journal produit par les cadres et l'agence QRI de Quebecor en contournant vicieusement la loi anti-scab du code du travail. Jusqu'à maintenant 21 organismes et entreprises ont pris la décision de boycotter les annonces du Réveil. Ville-Saguenay, qui y achetait annuellement pour 130 000$ de publicité, a récemment annoncé qu'elle diminuerait ses annonces de moitié durant le conflit, en donnant pour raison de ce semi-boycott que les conseillers-ères et le maire étaient divisé-e-s sur la question. De nombreux syndicats et organismes, dont la Commission Scolaire de la Jonquière et la Centrale des Syndicats du Québec régionale, ont pris position en solidarité avec les lock-outé-e-s. La CSQ a distribué des affichettes indiquant le refus du Réveil au camelot à ses 4000 syndiqué-e-s dans la région. La CSN, à laquelle les travailleurs-euses du Réveil sont syndiqué-e-s, a produit des milliers d'autocollant à poser sur les boîtes à lettre pour indiquer le boycott du journal.

textConflits dans la restauration... 04:29 Thu 26 Feb by Cause commune 0 comments

Tour d'horizon de certains conflits dans la restauration au Québec.

more >>

imageCause Commune express Édition spéciale Lock-out des employé-e-s de garage du Saguenay-Lac Saint-Jean Jul 07 by Collectif Emma Goldman 0 comments

Voici l'édition express du journal Cause Commune produite à l'occasion des manifestations régionales des lock-outé-e-s des garages de 25 concessionnaires de la région. Ces patrons jouent carrément à humilier les gens qu'ils ont mis en lock-out pour les faire plier et en mettre jusqu'au quart à la porte pour augmenter leurs profits. Solidarité! Boycottez les concessionnaires! La voici en format virtuel...

imageQuébec : La lutte des lock-outé-e-s d’Alma, vue par un étudiant Jul 09 by Blogue du Collectif Emma Goldman 0 comments

Quand la réponse aux appels de solidarité fait tant défaut, quoi penser du « combat pour la région » porté si fièrement par les syndiqué-e-s? Doit-on oublier le contexte économique, social et politique de précarisation, d’attaque sur les droits sociaux, d’exode continuel et de dépendance au profit d’une négociation particulière? L’erreur la plus grande dans tout cela est sans doute celle des allié-e-s qu’elle pense ainsi trouver chez les maires, les commerçants et la petite bourgeoisie régionaliste.

imageL’anarchie de A à Z: «W» comme Wobblies Sep 10 by Cause commune 0 comments

Depuis quelques mois, un «nouveau» syndicat révolutionnaire fait parler de lui au Québec: le Syndicat industriel des travailleurs et travailleuses (SITT). Il s’agit de la section locale des Industrial Workers of the World (IWW) aussi connu sous le nom de wobblies. C’est le mouvement qui soutient la syndicalisation des cafés Starbucks dont nous parlons ailleurs dans ces pages.

textEncore des syndiqué-es qui exagèrent?* Feb 02 by Union Communiste Libertaire-Collectif de Montréal 0 comments

Le 24 janvier 2009, Pierre Karl Péladeau, le grand patron de l'empire Quebecor, refusait une fois de plus de négocier avec les travailleurs-euses du Journal de Montréal et leur donnait comme seul réponse, témoignant de tout son son arrogance, un lockout.

textÀ qui profite le travail précaire May 16 by Cause commune 0 comments

Dans les vingt dernières années, on a vu se généraliser des conditions de travail précaires, des emplois flexibles et à horaires brisés, sur appel et à des conditions de moins en moins intéressantes. Cette transformation du travail et des emplois corresponds à une volonté du patronat de mettre à genoux les travailleurs et travailleuses et de restaurer leurs profits en renforçant l’exploitation salariale.

more >>

textPremier mai communiste libertaire! Apr 19 NEFAC 0 comments

Le 1er mai sera donc l’occasion pour les communistes libertaires de démontrer qu’il existe une alternative libertaire révolutionnaire et combative pour tous les travailleurs et travailleuses qui exigent le respect et des conditions de vie décentes de leur patron.

© 2005-2016 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]