user preferences

New Events

Afrique du Nord

no event posted in the last week

Tunisie : la révolution n'est pas finie

category afrique du nord | luttes dans la communauté | article de fond author Wednesday January 19, 2011 21:31author by Organisations communistes libertaires - Anarkismo Report this post to the editors

featured image

Déclaration par plusieurs organisations membres de Anarkismo.net sur la situation actuelle en Tunisie.

Nos organisations affirment leur entière solidarité avec la lutte du peuple tunisien pour la liberté et la justice sociale et son soutien aux militants anticapitalistes tunisiens ; elles condamnent l'attitude des États occidentaux et plus généralement de leur classe politique, de droite comme social-démocrate, investie depuis toujours dans le soutien au pouvoir autoritaire de Ben Ali.

[العربية ] [English] [Deutsch] [Italiano] [Ελληνικά] [Dansk] [Polski] [Türkçe] [Castellano] [Nederlands] [中文]


Tunisie : la révolution n'est pas finie

Après un mois d'insurrection populaire, le tyran est tombé. Ben Ali et sa clique ont pris le chemin de l'exil. C'est une immense victoire pour le peuple tunisien qui ne peut que réjouir toute personne éprise de liberté. C'est aussi un exemple et un grand espoir pour les peuples de la région qui vivent dans des régimes policiers.

Mais la révolution n'est pas finie : le Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) détient toujours le pouvoir avec 161 sièges sur 214 au parlement, et le président par interim Foued Mebazaa et le premier ministre Mohamed Ghannouchi sont des piliers de la dictature. Plus qu'un réel changement, les premières mesures prises dans l'urgence montrent surtout la volonté du pouvoir de calmer la rue. Il y aura des élections dans soixante jours, mais selon les règles de l'actuelle constitution... taillée sur mesure pour le RCD. Les consultations pour la constitution d'un gouvernement d'union nationale ont commencé, mais c'est le RCD qui sélectionne les partis qui lui conviennent. Le but de la manoeuvre est clair : il s'agit de confisquer à la rue sa victoire en canalisant la révolte vers le terrain politicien. Le risque est grand que le parti au pouvoir co-opte une opposition servile et instaure une démocratie de façade une fois le souffle de la révolte retombé. On ne peut pas non plus écarter l'éventualité d'un nouveau dictateur ayant, comme Ben Ali, l'aval de l'Élysée et de la Maison Blanche.

Les Tunisiennes et les Tunisiens sont conscient-e-s des écueils qui mettent en danger la liberté qu'ils viennent d'arracher au prix de dizaines de morts. Partout dans le pays, ils s'auto-organisent en comités d'auto-défense pour lutter contre les milices du clan Ben Ali-Trabelsi qui continuent de sévir. Ils ne sont pas dupes des manœuvres visant à maintenir le RCD au pouvoir. Bravant l'état d'urgence toujours en vigueur, le 16 janvier des manifestant-e-s sont à nouveau descendu-e-s dans la rue pour exiger un vrai changement, en criant : « Nous ne nous sommes pas révoltés pour la formation d'un gouvernement d'union avec une opposition de carton-pâte. »

La révolution n'est pas finie, car aucun des problèmes de fond n'est réglé : pauvreté, chômage de masse, corruption, clientélisme, inégalités, etc… Au-delà de l'instauration d'un régime démocratique, la question sociale reste au centre des préoccupations des Tunisien-ne-s. Les maux que connaît le pays ne pourront être réglés que par une politique énergique de redistribution des richesses en rupture avec la dictature des marchés.

Nos organisations affirment leur entière solidarité avec la lutte du peuple tunisien pour la liberté et la justice sociale et son soutien aux militants anticapitalistes tunisiens ; elles condamnent l'attitude des États occidentaux et plus généralement de leur classe politique, de droite comme social-démocrate, investie depuis toujours dans le soutien au pouvoir autoritaire de Ben Ali.


19 janvier 2011

Signataires:

Alternative Libertaire (France)
Federazione dei Comunisti Anarchici (Italie)
Organisation Socialiste Libertaire (Suisse)
Union Communiste Libertaire (Québec, Canada)
Libertäre Aktion Winterthur (Suisse)
Zabalaza Anarchist Communist Front (Afrique du Sud)
Libertære Socialister (Danmark)
North-Eastern Federation of Anarchist Communists (États-Unis)
Workers Solidarity Movement (Irlande)
Hombre y Sociedad (Chili)
Colectivo Socialista Libertaria (Uruguay)



Related Link: http://www.anarkismo.net

 #   Title   Author   Date 
   J'ai signalé     F.M    Thu Jan 20, 2011 17:16 


 

This page has not been translated into Català yet.

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Issue #3 of the Newsletter of the Tokologo African Anarchist Collective

Afrique du Nord | Luttes dans la communauté | fr

Wed 01 Oct, 08:24

browse text browse image

r02.jpg imageDéclaration finale de la rencontre internationale 18:32 Fri 14 Oct by Rencontre internationale de luttes en Tunisie 0 comments

Nous, étudiants, travailleurs précaires, chômeurs, activistes et militants d’Europe et d’Afrique du Nord, nous sommes rencontrés en Tunisie au meeting transnational “Réseau de luttes ” du 29 septembre au 2 octobre 2011. [Italiano]

0129_egip2_ml.jpg imageTunisie, Egypte, Algérie, Jordanie, Yémen… 05:37 Sun 30 Jan by Secrétariat international 1 comments

La vague de contestation née à Sidi Bouzid le 17 décembre ne cesse de grossir. Provoquée par le geste de désespoir de Mohamed Bouazizi, elle redonne l’espoir d’un monde meilleur à des millions de personnes dans un nombre croissant de pays arabes. Après les émeutes en Algérie et en Libye en début de mois, ce sont maintenant l’Égypte, la Jordanie et le Yémen qui connaissent à leur tour des mouvements sociaux d’ampleur. Ce n’est pas étonnant, car au-delà des particularités propres à chaque pays, ils partagent des caractéristiques fondamentales : la pauvreté d’une majorité de la population, lourdement aggravée par la crise, et des régimes autoritaires plus ou moins brutaux qui ont toujours accaparé les richesses. [English] [Ελληνικά] [Italiano]

imageMaroc: «Makhzen dégage!», où en est-on? Apr 05 by Ghassan El Primo et Marouane Taharouri 0 comments

La contestation engagée depuis un an a connu des hauts et des bas, avec une répression toujours d’actualité. Face à des institutions royales bloquées, l’opposition de rue persiste, avec un renouveau féministe et l’apparition d’un courant libertaire.

imageDéclaration finale de la rencontre internationale Oct 14 0 comments

Nous, étudiants, travailleurs précaires, chômeurs, activistes et militants d’Europe et d’Afrique du Nord, nous sommes rencontrés en Tunisie au meeting transnational “Réseau de luttes ” du 29 septembre au 2 octobre 2011. [Italiano]

imageTunisie, Egypte, Algérie, Jordanie, Yémen… Jan 30 Alternative libertaire 1 comments

La vague de contestation née à Sidi Bouzid le 17 décembre ne cesse de grossir. Provoquée par le geste de désespoir de Mohamed Bouazizi, elle redonne l’espoir d’un monde meilleur à des millions de personnes dans un nombre croissant de pays arabes. Après les émeutes en Algérie et en Libye en début de mois, ce sont maintenant l’Égypte, la Jordanie et le Yémen qui connaissent à leur tour des mouvements sociaux d’ampleur. Ce n’est pas étonnant, car au-delà des particularités propres à chaque pays, ils partagent des caractéristiques fondamentales : la pauvreté d’une majorité de la population, lourdement aggravée par la crise, et des régimes autoritaires plus ou moins brutaux qui ont toujours accaparé les richesses. [English] [Ελληνικά] [Italiano]

© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]