user preferences

Perspectives libertaires : Faisons payer les pauvres

category amérique du nord / mexique | économie | opinion / analyse author Tuesday March 09, 2010 10:48author by Cause commune - Union communiste libertaire Report this post to the editors

Un texte du numéro 27 du journal Cause commune

Nous assistons depuis quelques mois à une offensive (presque) sans précédent pour faire payer la crise aux pauvres et aux prolos ordinaires. Depuis un an, la religion du déficit zéro en a pris pour son rhume. Les finances de la province sont dans le rouge et pas à peu près. Pour les élites, les solutions ne manquent pas: hausse des tarifs d'électricité, hausse des taxes, dégel des frais de scolarité, réduction des investissements dans les services sociaux, etc. Mine de rien, il se joue là une importante bataille idéologique dont l'enjeu est un transfert massif de richesse du bas vers le haut.

Le ministre Bachand, qui n'hésite pas à parler de « révolution culturelle », pourrait inverser le slogan des maoïstes des années 1970. Le leitmotiv du gouvernement est en effet « faisons payer les pauvres ». Les hausses de tarifs ne prennent pas en compte la capacité de payer des gens. C'est-à-dire que ceux et celles qui bossent au salaire minimum: la caissière, l'employé du club vidéo, la serveuse de restaurant, le chômeur, vont devoir payer les mêmes tarifs que le notaire, l'avocat, le docteur. Et sur un salaire de merde, ce genre d'augmentation fait une grosse différence sur le budget familial.

Les « personnalités » sont également mobilisées sur tous les fronts. Au moment d'écrire ces lignes, sort un soi-disant « Pacte pour le financement concurrentiel de nos universités » parrainé par Lucien Bouchard, M. Déficit zéro lui-même. Des anciens de l'aile droite du mouvement étudiant s'allient à des anciens de l'aile droite de l'Assemblée nationale et à des représentants des patrons pour proposer un dégel débile et asymétrique des frais de scolarité (accompagné d'une couple de miettes en prêts et bourses pour faire passer la pilule). C'était des trous de cul à l'époque et ça continue maintenant qu'ils sont rendus « has-been »...

Les libéraux, ministre de l'Éducation en tête, utilisent ce genre de sortie pour parler d'un « consensus [excluant les étudiant-e-s] qui est en train de se mettre en place au Québec ». Bel exemple de novlangue. Tout le monde est d'accord... sauf les associations étudiantes, les syndicats, les groupes communautaires, les groupes de femmes, les partis de gauche, etc. C'est pas grave, si la droite et le patronat font consensus, c'est suffisant pour les libéraux.

Évidemment, dans le « débat » en cours, on ne tient aucunement compte des autres possibilités. De l'argent, il y en a dans les poches des nantis. Juste au Québec, on comptabilise chaque année 7 milliards en évasion fiscale. Ça, c'est votre propriétaire, votre député ou votre patron qui planque son cash à l'abri du fisc. Et c'est sans parler de l'évasion fiscale « légale ». Ainsi, on peut planquer 21,000$ par année dans les REER. C'est bien beau, mais qui peut se permettre d'épargner un tel montant? Qui en profite croyez-vous? Ce sont les mêmes qui se réjouissent des baisses d'impôts.

Mais tout ça visiblement ne doit pas être important puisqu'on n'en parle pas dans les médias de masse. Tout comme on ne parle pas de la possibilité d'imposer à 100% les gains de capital (comme on le fait pour les salaires), de couper dans les programmes et crédits d'impôt destinés aux entreprises (3,6 milliards par année au Québec!), d'arrêter de subventionner les grandes industries polluantes en leur vendant l'électricité à perte ou d'augmenter les redevances des compagnies minières et forestières...

Related Link: http://www.causecommune.net
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
George Floyd: one death too many in the “land of the free”
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]