user preferences

New Events

France / Belgique / Luxembourg

no event posted in the last week

Philips Dreux : produire sans patrons, les travailleurs l’ont fait !

category france / belgique / luxembourg | luttes en milieu de travail | lien vers pdf author Wednesday February 24, 2010 19:32author by CAL Lorient - Alternative libertaire Report this post to the editors

Tract AL Lorient - Bulletin de boite N°2

Pendant 10 jours, les ouvriers de l’usine Philips à Dreux, menacée de fermeture, ont relancé les chaînes de montage sans patrons ni cadres, pour montrer leur détermination. Une action limitée dans le temps mais qui bat en brèche l’idée patronale que les travailleurs sont incapables de diriger l’économie.

Une action qui gagnerait à être reproduite au niveau national dans tous les secteurs touchés par les licenciements et les fermetures de boîtes.

Une action qui crédibilise le droit de veto des travailleurs à s’opposer aux licenciements collectifs, la réquisition et l’autogestion des entreprises par les travailleurs !

Une action symbolique qui pose clairement la question du pouvoir des travailleurs et de leur légitimité à prendre en mains les affaires économiques face à la course folle du profit capitaliste.

Plutôt que de rêver illusoirement d’une politique industrielle durable dans le cadre du capitalisme, comme si les capitalistes étaient des humanistes, nous ferions mieux de mettre en branle un processus de luttes généralisées pour rompre avec le pouvoir des grands patrons sur nos vies.

Les luttes de 2008/2009 nous apprennent que les travailleurs ont de la ressource quand ils ne renoncent pas au combat et à la dignité. Aux organisations syndicales et politiques d’appuyer ces luttes, de les amplifier en mettant toutes leurs forces en mouvement sur la base des revendications décidées démocratiquement par les travailleurs eux-mêmes.

Que s’est-il passé ?

Le 6 janvier dernier, l’assemblée générale des salariés (150 personnes), sur proposition de la section syndicale Cgt, a voté le redémarrage des chaînes de montage « sous contrôle ouvrier ». Après décision de relancer la production, les techniciens ont simplement comme si de rien n’était, passé les commandes de pièces détachées aux fournisseurs habituels, qui les ont livré sans se poser de questions. Le coup n’aurait pas été rééditable, mais plusieurs centaines de téléviseurs ont ainsi pu être assemblés, conditionnés et stockés dans un local. Petite vengeance : des tracts et appels à la solidarité ont été glissés dans les cartons, ce qui obligera la direction à défaire tous les cartons et à reconditionner chaque téléviseur.

Depuis, la direction s’est acharnée à faire rentrer dans le rang les travailleurs, notamment en décrétant un lock-out depuis lundi dernier, avec comme objectif que les ouvriers désertent l’usine pour que les patrons aient les mains libres. Manque de bol, les ouvriers se réunissent chaque matin en assemblée générale devant les grilles de l’usine. Le bras de fer continue.

Toutes les infos sur le blog du syndicat Cgt Philips de Dreux: http://cgt-egp-dreux.over-blog.com/

===
Sbfm Renault : des interrogations légitimes

Le flou de la direction sur l’emploi, les salaires et l’investissement dans l’outil de travail laisse-t-il présager une stratégie de Renault pour en finir petit à petit avec la Sbfm ? Contraint de reprendre la Sbfm sous la pression de la mobilisation déterminée des ouvriers, Renault chercherait-il à reprendre d’une main ce qu’il a perdu de l’autre ? On peut légitimement se poser des questions, à l’instar des travailleurs de la Sbfm.

Renault peut augmenter les salaires, embaucher et investir : combien de milliards d’euros l’Etat (c’est-à-dire l’argent des contribuables en définitive) a-t-il mis sur la table pour voler au secours de l’industrie automobile française ?! Combien de millions d’euros les actionnaires empochent-ils chaque année ? Combien de bénéfices cette année ? Combien sont les salaires des hauts cadres technocrates ? A combien se monte le total des emplois inutiles des petits chefs chargés de faire la chasse aux temps morts et aux syndicalistes dans toutes les usines Renault ?

Pour être débarrassés d’un avenir incertain, revendiquons l’ouverture des livres de compte des entreprises, le droit de veto des travailleurs sur toutes les décisions les concernant. Posons à l’échelle du groupe Renault et de la branche automobile le débat et la mobilisation pour la réquisition et l’autogestion, au service des besoins collectifs et durables de la société en matière de transport.

===
PDF Tract AL Lorient - Bulletin de boite N°2
http://www.alternativelibertaire.org/IMG/pdf/bulletin_2...t.pdf

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Double Issue 5/6 of Tokologo, the Newsletter of the TAAC, now available

France / Belgique / Luxembourg | Luttes en milieu de travail | fr

Sat 30 Apr, 01:46

browse text browse image

textMobilisations du 28 avril et du 1er mai contre la Loi Travail 13:50 Wed 27 Apr by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

Depuis plus d'un mois et demi, de larges secteurs de la société sont mobilisés contre la loi travail, et l'opinion publique rejette très massivement ce nouveau coup porté aux travailleur-ses.
Plus d'un million de manifestant-e-s sont descendu-e-s dans la rue lors de la mobilisation interprofessionnelle du 31 mars, à laquelle s'ajoutent des mobilisations dans la jeunesse ou encore la multiplication des Nuits Debout. Ce mouvement de fond exprime un ras-le-bol et catalyse l'exaspération liée aux attaques incessantes contre les salarié-e-s pour le plus grand bénéfice du patronat.
Alors qu'au mois de mai, le texte de loi sera débattu au Parlement, l'enjeu est d'augmenter massivement le rapport de force en faveur des travailleur-ses, chômeur-ses et de la jeunesse pour que ce projet de régression sociale soit abandonné. Les prochaines mobilisations du 28 avril et du 1er mai doivent marquer un tournant pour construire un blocage économique qui impose au gouvernement de reculer.

textSolidarité avec les salariés condamnés de Goodyear 23:22 Thu 21 Jan by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

La peine infligée le 12 janvier 2016 à huit anciens salariés de Goodyear -Amiens, jugés pour avoir séquestré deux cadres pendant 30h, en janvier 2014, dépasse l’entendement. Ces salariés, syndicalistes pour la plupart d'entre eux, ont été condamnés à deux ans de prison, dont neuf mois ferme.
Un petit rappel des faits est pourtant nécessaire afin de se rappeler qui sont les voyous : ces salariés se battaient contre le projet de l'entreprise qui prévoyait le licenciement de quelque 1250 salariés. Ils se sont battus aussi pour empêcher la reprise en 2009 par la multinationale américaine Titan, dirigée par le milliardaire Maurice Taylor, qui avait annoncé vouloir reprendre l'entreprise avec « zéro salarié » afin de délocaliser l'activité.
À cinq reprises, l'entreprise a tenté des plans de licenciement. Trois seront suspendus par la justice, les deux autres seront abandonnés suite à la mobilisation ouvrière.
En 2012, une centaine de plaintes pour harcèlement moral sont déposées contre la direction de Goodyear.
En octobre 2013, Goodyear tente de licencier 5 salariés protégés : ce sera l'inspection du travail qui annulera cette décision au motif que l'entreprise ne souffre pas de difficultés financières. Fin 2011, Goodyear annonce un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros, et un bénéfice de 251 millions d’euros.
Alors, non, les voyous ne sont certainement pas les salariés !…

arton62529fc14.jpg imageSyndicaisme 17:16 Wed 11 Mar by Commission internationale A.L. 0 comments

Le 9 avril, les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires appellent se mettre en grève et à manifester. Le 9 avril, les militantes et les militants d'Alternative libertaire seront dans la rue pour tenir en échec le gouvernement, la classe politicienne et le Medef.

textANI, Retraites et… INsécurité sociale ! 17:35 Fri 03 Jan by RE Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

L’année 2013 nous a apporté son lot de forfaitures et de basses lâchetés. Le gouvernement socialdémocrate a su se montrer l’égal de ses devanciers libéraux :

Après l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 11 janvier 2013, puis le 14 mai 2013, l’adoption de la loi transposant l'accord sur la sécurisation de l'emploi, c’est le 18 décembre que la réforme des retraites vient d’être définitivement adoptée, une réforme "clé" du quinquennat de F. Hollande, loi jugée timide par les institutions internationales, dont la Commission européenne.

textLe racket sur nos retraites c'est le Capitalisme et l’État! Combattons les et développons les luttes 23:15 Mon 26 Aug by Relations Exterieures de la CGA 0 comments

La réforme proposée par le gouvernement ce mois de septembre annonce une nouvelle étape dans le démantèlement du système de retraite qui, dans la lignée des réformes engagées depuis 20 ans, va se traduire par une diminution des pensions, que cela soit cette fois-ci par une augmentation de la CSG, des suppressions d'avantages fiscaux, ou encore une sous-indexation des pensions et des salaires portés au compte. A long terme, les mesures envisagées comprennent le relèvement de l'âge de l'ouverture aux droits à la retraite et de la retraite sans décote, un allongement des durées de cotisations pour un taux plein, et la possibilité pour le gouvernement de réduire les pensions très rapidement selon la situation économique et sociale.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT imageLes amis de l’ANI sont nos ennemis 17:30 Fri 05 Apr by Alternative libertaire 0 comments

L’attaque contre les droits des travailleuses et des travailleurs s’accélère toujours plus avec la signature en janvier de l’accord national interprofessionnel (ANI) entre le patronat et trois syndicats minoritaires (CFDT, CGC, CFTC). Ce texte préconise un détricotage en bonne et due forme du code du travail : accélération des procédures de licenciements, limitation des possibilités de recours des salarié-e-s, légalisation du « chantage à l’emploi », généralisation de contrats dérogatoires (CDI intermittents)… on croirait lire le programme du MEDEF. [Italiano]

sanofi.jpg imageSanofi: L’essentiel, c’est l’actionnaire 20:41 Fri 23 Nov by Boris 0 comments

Depuis cet été, la direction de Sanofi, obsédée par la rentabilité de l’entreprise, envisage plusieurs centaines de licenciements. Face à l’inertie des pouvoirs publics, les salarié-e-s s’organisent.

loi.jpg imageFace à la crise, la seule solution, à Aulnay comme ailleurs, est l’expropriation des capitalistes! 23:29 Thu 26 Jul by Alternative Libertaire 0 comments

A PSA, les licenciements c’est maintenant!

textDerrière le « dialogue » et la « conférence » sociales, c'est le Capital qui impose la cadence. 03:51 Sun 15 Jul by RE CGA 0 comments

Tandis que la crise du capitalisme s'étend, les travailleurs et travailleuses d'Europe (comme en Espagne, Grèce et Italie) continuent à subir les plans d'austérité. La France n'en est pas exempte, même si de nombreuses mesures avaient été suspendues le temps que se déroule le cirque électoral : l'augmentation des prix (en particulier du gaz), le gel des salaires et des minimas sociaux, la destruction des services publics et les licenciements reprennent de plus belle, à peine un mois après la fin des élections.

arton4799190x145.jpg imageLe vrai changement se fera par les luttes 19:44 Wed 02 May by Alternative Libertaire 0 comments

Pour résister aux politiques d’austérité qui s’annoncent, il n’y a pas de secret, il va falloir se retrousser les manches, défendre pied à pied les droits sociaux qui vont être attaqués et stopper, entreprise par entreprise, les destructions d’emplois menées tambour battant par les petits soldats du capitalisme. C’est possible.

more >>

textPour les faire céder : C'est maintenant qu'il faut lutter ! Mar 31 by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

La loi travail c'est travailler plus pour gagner moins... quand t'es pas au chômage

Voilà qui résume bien le projet de loi El Khomri. Ce ne sont pas les « concessions » gouvernementales qui vont changer la logique de ces mesures destinées à satisfaire les aspirations du patronat. Pire, certaines « avancées » comme le compte personnel d'activité (CPA), dont se targue la CFDT, contient en germes le retour au livret ouvrier en instituant un fichage généralisé des salarié-e-s. Tout ça relève d'une comédie bien orchestrée : les syndicats jaunes signent les accords en ayant obtenu des «concessions », le MEDEF fait semblant de râler et le gouvernement se présente comme l'arbitre impartial défendant l'intérêt général. Vaste fumisterie.

textUrgence sociale : Mobilisons-nous contre la casse du droit du travail ! Mar 05 by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

La Coordination des Groupes Anarchistes dénonce la prétendue « réforme » du droit du travail, en réalité une casse pure et simple. Nous appelons à informer et à se mobiliser pour le retrait de ce projet de loi, qui détruit plus d'un siècle de conquêtes sociales du mouvement ouvrier.
Ce projet de loi, examiné en première lecture à l'Assemblée début avril et au Sénat en mai, sera adopté avant la fin juin, si nous ne parvenons pas à construire une mouvement de grève et de lutte, massif et combatif.

imageFrance - Université Mar 15 by Collectif AL Grenoble 0 comments

Depuis octobre 2014, les enseignantes et enseignants vacataires de Lyon 2 s’organisent pour obtenir des contrats de travail, et les payes qui vont avec ! Leur lutte donne un aperçu de l’ampleur de la précarité dans l’enseignement supérieur.

imageSyndicalisme - La CGT à un carrefour historique Jan 19 by Jean-Yves Lesage 0 comments

La CGT est à un carrefour. Ce n’est ni original de le dire, ni nouveau en réalité. Le choix est simple en fait : la CGT va-t-elle sortir du stalinisme en basculant vers le réformisme ou vers le syndicalisme révolutionnaire ? La période récente démontre qu’il n’existe pas de voie entre les deux options. La CGT peut-elle encore produire une réponse homogène ou court-elle le risque d’une scission ? Une tentative d’éclairage et quelques pistes pour une sortie renforçant le camp du syndicalisme « lutte de classe ».

imageBelgique - Syndicalisme Nov 12 by Commission internationale AL 0 comments

Jeudi 6 novembre, Bruxelles accueillait une manifestation syndicale historique qui rassembla plus de 100.000 personnes contre les politiques d’austérité du nouveau gouvernement. Pourtant, il n’aura fallu attendre que quelques heures pour que les médias et les politiciens reprennent en cœur les propos condamnant les échauffourées entre manifestants et policiers aux environs de la Gare du Midi.

more >>

textSolidarité avec les salariés condamnés de Goodyear Jan 21 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

La peine infligée le 12 janvier 2016 à huit anciens salariés de Goodyear -Amiens, jugés pour avoir séquestré deux cadres pendant 30h, en janvier 2014, dépasse l’entendement. Ces salariés, syndicalistes pour la plupart d'entre eux, ont été condamnés à deux ans de prison, dont neuf mois ferme.
Un petit rappel des faits est pourtant nécessaire afin de se rappeler qui sont les voyous : ces salariés se battaient contre le projet de l'entreprise qui prévoyait le licenciement de quelque 1250 salariés. Ils se sont battus aussi pour empêcher la reprise en 2009 par la multinationale américaine Titan, dirigée par le milliardaire Maurice Taylor, qui avait annoncé vouloir reprendre l'entreprise avec « zéro salarié » afin de délocaliser l'activité.
À cinq reprises, l'entreprise a tenté des plans de licenciement. Trois seront suspendus par la justice, les deux autres seront abandonnés suite à la mobilisation ouvrière.
En 2012, une centaine de plaintes pour harcèlement moral sont déposées contre la direction de Goodyear.
En octobre 2013, Goodyear tente de licencier 5 salariés protégés : ce sera l'inspection du travail qui annulera cette décision au motif que l'entreprise ne souffre pas de difficultés financières. Fin 2011, Goodyear annonce un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros, et un bénéfice de 251 millions d’euros.
Alors, non, les voyous ne sont certainement pas les salariés !…

textANI, Retraites et… INsécurité sociale ! Jan 03 0 comments

L’année 2013 nous a apporté son lot de forfaitures et de basses lâchetés. Le gouvernement socialdémocrate a su se montrer l’égal de ses devanciers libéraux :

Après l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 11 janvier 2013, puis le 14 mai 2013, l’adoption de la loi transposant l'accord sur la sécurisation de l'emploi, c’est le 18 décembre que la réforme des retraites vient d’être définitivement adoptée, une réforme "clé" du quinquennat de F. Hollande, loi jugée timide par les institutions internationales, dont la Commission européenne.

textLe racket sur nos retraites c'est le Capitalisme et l’État! Combattons les et développons les luttes Aug 26 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

La réforme proposée par le gouvernement ce mois de septembre annonce une nouvelle étape dans le démantèlement du système de retraite qui, dans la lignée des réformes engagées depuis 20 ans, va se traduire par une diminution des pensions, que cela soit cette fois-ci par une augmentation de la CSG, des suppressions d'avantages fiscaux, ou encore une sous-indexation des pensions et des salaires portés au compte. A long terme, les mesures envisagées comprennent le relèvement de l'âge de l'ouverture aux droits à la retraite et de la retraite sans décote, un allongement des durées de cotisations pour un taux plein, et la possibilité pour le gouvernement de réduire les pensions très rapidement selon la situation économique et sociale.

imageLes amis de l’ANI sont nos ennemis Apr 05 AL 0 comments

L’attaque contre les droits des travailleuses et des travailleurs s’accélère toujours plus avec la signature en janvier de l’accord national interprofessionnel (ANI) entre le patronat et trois syndicats minoritaires (CFDT, CGC, CFTC). Ce texte préconise un détricotage en bonne et due forme du code du travail : accélération des procédures de licenciements, limitation des possibilités de recours des salarié-e-s, légalisation du « chantage à l’emploi », généralisation de contrats dérogatoires (CDI intermittents)… on croirait lire le programme du MEDEF. [Italiano]

imageFace à la crise, la seule solution, à Aulnay comme ailleurs, est l’expropriation des capitalistes! Jul 26 AL 0 comments

A PSA, les licenciements c’est maintenant!

more >>
© 2005-2016 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]