user preferences

New Events

International

no event posted in the last week

Sommet de l’OTAN à Strasbourg: Répression tout azimut

category international | impérialisme / guerre | nouvelles author Saturday April 25, 2009 23:31author by Cause commune - Union communiste libertaireauthor email nicolasphebus at yahoo dot com Report this post to the editors

Les 3 et 4 avril dernier avait lieu le 60e Sommet de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), tenu conjointement à Strasbourg (France) et à Baden-Baden (Allemagne). Bien entendu, un contre-sommet était organisé par une coalition anti-impérialiste. L’UCL étant signataire de « l’Appel communiste libertaire contre le sommet de l’OTAN» [1], des camarades participèrent aux activités du contre-sommet. Voici leur récit.

L’OTAN est une grosse machine de guerre créée en 1949 afin « d’assurer la sécurité » des pays de l’Ouest face à l’URSS et au « communisme ». Elle comprend, à l’origine, la France, le Royaume-Uni, le Canada et plusieurs autres pays réunis derrière les Ötats-Unis. Ces derniers utilisèrent l’organisation principalement afin d’étendre leur contrŸle, et ce, de la Guerre Froide à la Guerre en Afghanistan. C’est donc l’OTAN qui est en charge du commandement des «forces de la paix » en Afghanistan et qui s’occupe, à ce titre, du pillage des ressources au profit de l’Occident et de la stabilisation du pouvoir du gouvernement mis en place par les Ötats-Unis dans ce pays.

C’est pour parler de cette guerre que les dirigeants et les dirigeantes des 28 pays membres de l’OTAN se sont réuni-e-s le mois dernier à la frontière entre l’Allemagne et la France. Entre les soupers gastronomiques, les photos officielles et les cérémonies pour la presse, ils et elles prirent aussi le temps de discuter de leurs relations avec la Russie et des autres missions de l’OTAN.

Afin d’apporter un autre discours que celui des politiciens et des politiciennes, un contre-sommet a été organisé du 1er au 5 avril à Strasbourg. Beaucoup de conférences, de concerts et de manifestations étaient au menu. De plus, un campement autogéré servait de lieu de logement et de vie aux nombreux et nombreuses protestataires venu-e-s de partout en Europe. Le contre-sommet a atteint son apogée avec une manifestation rassemblant plusieurs dizaines de milliers de personnes le samedi 4 avril[2]. Auparavant, il y avait eu de nombreuses actions sur des thèmes tels que le pouvoir sécuritaire de l’Ötat français, la solidarité avec les arrêté-e-s ou l’abolition des frontières.

Bien entendu, les autorités françaises et allemandes ont mis le paquet pour « assurer la protection » des politiciens et des politiciennes. Plus de 11 000 policiers et policières étaient à Strasbourg durant le sommet, le centre-ville et la moitié nord de la ville étaient bloqués par les « forces de l’ordre». Les flics se sont fait le plaisir d’utiliser leurs pouvoirs pour attaquer le camp à plusieurs reprises, procéder à de nombreux contrŸles d’identité, faire des blocages de routes et des centaines d’arrestations abusives.

La population avait été mise en état d’alerte par les médias, les politiciens et les politiciennes qui tentaient déjà de légitimer les mesures sécuritaires par la supposée arrivée massive de « casseurs venus de partout dans le monde ». Même l’UCL a fait les manchettes du journal Le Figaro[3]! Même si la population était plutŸt réceptive aux revendications des protestataires et aidait souvent ces derniers à s’enfuir de la police, lorsque nous regardions la télévision, la seule chose que nous voyions, c’était des citoyens et des citoyennes s’offusquant de la présence des manifestants et des manifestantes.

Bref, de ce sommet, nous retiendrons la répression policière, qui fut absolument démesurée, la solidarité de la population locale excédée par l’arrogance des flics ainsi que la très forte opposition face aux politiques impérialistes et militaristes de l’OTAN.

Notes:
[1]Voir www.anarkismo.net/article/12359
[2]Une manifestation sous le thème « Le Canada et l’OTAN hors d’Afghanistan » avait lieu au même moment à Montréal.
[3]Voir www.lefigaro.fr, édition du 13/03/09

==
Extrait du numéro 24 du journal Cause commune

Related Link: http://www.causecommune.net
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Employees at the Zarfati Garage in Mishur Adumim vote to strike on July 22, 2014. (Photo courtesy of Ma’an workers union)

Front page

SAFTU: The tragedy and (hopefully not) the farce

Anarchism, Ethics and Justice: The Michael Schmidt Case

Land, law and decades of devastating douchebaggery

Democracia direta já! Barrar as reformas nas ruas e construir o Poder Popular!

Reseña del libro de José Luis Carretero Miramar “Eduardo Barriobero: Las Luchas de un Jabalí” (Queimada Ediciones, 2017)

Análise da crise política do início da queda do governo Temer

Dès maintenant, passons de la défiance à la résistance sociale !

17 maggio, giornata internazionale contro l’omofobia.

Los Mártires de Chicago: historia de un crimen de clase en la tierra de la “democracia y la libertad”

Strike in Cachoeirinha

(Bielorrusia) ¡Libertad inmediata a nuestro compañero Mikola Dziadok!

DAF’ın Referandum Üzerine Birinci Bildirisi:

Cajamarca, Tolima: consulta popular y disputa por el territorio

Statement on the Schmidt Case and Proposed Commission of Inquiry

Aodhan Ó Ríordáin: Playing The Big Man in America

Nós anarquistas saudamos o 8 de março: dia internacional de luta e resistência das mulheres!

Özgürlüğümüz Mücadelemizdedir

IWD 2017: Celebrating a new revolution

Solidarité avec Théo et toutes les victimes des violences policières ! Non à la loi « Sécurité Publique » !

Solidaridad y Defensa de las Comunidades Frente al Avance del Paramilitarismo en el Cauca

A Conservative Threat Offers New Opportunities for Working Class Feminism

De las colectivizaciones al 15M: 80 años de lucha por la autogestión en España

False hope, broken promises: Obama’s belligerent legacy

Primer encuentro feminista Solidaridad – Federación Comunista Libertaria

© 2005-2017 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]