user preferences

New Events

Machrek / Arabie / Irak

no event posted in the last week

Israël-Gaza : Ce que la guerre de janvier a changé

category machrek / arabie / irak | impérialisme / guerre | opinion / analyse author Monday March 09, 2009 05:08author by Laurent Esquerre et Nicolas - Alternative Libertaire Report this post to the editors

Après vingt-deux jours de massacre et de saccage, Tsahal a laissé derrière elle un champ de ruines et 1 300 cadavres. Mais les rapports de forces internationaux comme interpalestiniens s’en trouvent également modifiés.

Le but avoué de l’intervention militaire israélienne était d’affaiblir les capacités militaires du Hamas. Cet objectif politique s’inscrivait dans le court terme, celui des élections législatives israéliennes de février. Mais en massacrant des centaines de civils, Israël ne pouvait que renforcer la sympathie croissante de la population palestinienne pour le Hamas. Un résultat inverse au calcul du gouvernement israélien.

En dépit des apparences, Tel-Aviv s’est toujours efforcé, jusqu’à la mort d’Arafat, d’affaiblir l’OLP par rapport au Hamas. Israël voulait se doter d’un ennemi vraiment infréquentable aux yeux de l’Occident : un ennemi islamiste. Les dirigeants israéliens ont fait sciemment le choix de la peur et du pire. Ils n’ont pas fini de récolter ce qu’ils ont eux-mêmes semé. Cette politique est condamnée par avance à l’échec. Pour en sortir, les dirigeants israéliens ne peuvent s’en remettre à une Autorité palestinienne fantoche et largement discréditée par sa politique clientéliste, sa corruption et ses concessions sans contrepartie à l’occupant.

Si Israël voulait la paix, il négocierait avec le Hamas et cesserait sa politique de colonisation et d’étranglement économique des territoires palestiniens. Mais cette hypothèse est repoussée par Kadima, le parti centriste d’Olmert, Livni et Pérez actuellement au pouvoir, et a fortiori par le Likoud de Netanyahou (droite extrême) favori dans les sondages.

1. Le camp pacifiste israélien redessiné

Le gouvernement israélien n’a pas bénéficié que du soutien des États-Unis et de l’Union européenne. Son assurance s’explique aussi par l’unanimité de sa classe politique, des médias et de la majorité de la population, y compris le mouvement « pacifiste » La Paix maintenant, proche du Parti travailliste. Celui-ci est durablement discrédité.

L’opposition à la guerre s’appuie désormais sur les organisations arabes israéliennes, sur plusieurs groupes féministes, pacifistes et anticolonialistes au premier rang desquels nous trouvons nos camarades des Anarchistes contre le mur, dont l’audience augmente, ou encore le Centre d’information alternative animé notamment par Michel Warschawski (lire AL de décembre). Même si ces forces restent isolées à l’échelle du pays, elles ont organisé des manifestations rassemblant des milliers de personnes.

2. Obama le messie est resté muet

Le dernier soldat israélien a quitté la bande de Gaza le 21 janvier, au lendemain de l’investiture d’Obama à la Maison Blanche. Une telle concomitance n’est pas fortuite. Israël s’est débrouillé pour mener la guerre pendant l’interrègne de son grand frère états-unien. De cette façon le nouveau président n’a pas eu à se mouiller ni en pour ni en contre. Obama, qui affirme avoir d’autres priorités – l’Irak, l’Afghanistan et le Pakistan – n’entend pas indisposer Israël.

3. Sarkozy sur la touche

Très à l’aise quand il s’agit d’assurer Tel-Aviv du soutien de l’État français et de l’Union européenne (UE), Sarkozy, qui aime s’agiter sur la scène internationale pour faire figure de sauveur, est ici hors jeu. Le fait de s’en remettre au dictateur syrien Bachar el Assad pour amadouer le Hamas a quelque chose de pathétique, et montre surtout que, pour les Palestiniennes et les Palestiniens, la France et l’UE sont discréditées par leur soutien à Israël.

4. L’Autorité palestinienne en chute libre

Mais la guerre contre Gaza va également avoir de grosses répercussions sur les rapports de forces interpalestiniens. Le Fatah, discrédité depuis des années en raison de ses concessions à l’occupant, en ressort encore plus affaibli. Devenue une véritable caisse enregistreuse des décisions israéliennes, l’Autorité palestinienne a, pendant les bombardements sur Gaza, entravé la protestation populaire en Cisjordanie en imposant une autorisation préalable aux manifestations, en les cantonnant à certains lieux, en les empêchant d’affronter les forces d’occupations et en interdisant d’arborer le drapeau du Hamas. Le prétexte de vouloir éviter une nouvelle Intifada, qui provoquerait des massacres identiques à ceux de Gaza, ne tient pas la route. Car pourquoi alors interdire les manifestations aussi dans des villes où les forces d’occupation ne sont pas présentes ? L’Autorité palestinienne a même fait arrêter plusieurs militants du Hamas sur la fac de Bir Zeit (Ramallah) et dans les camps de réfugié-e-s. La population exige désormais de l’Autorité palestinienne qu’elle décide si elle est avec son peuple ou contre lui. Le « dialogue » avec Tel-Aviv n’a en effet empêché ni la construction du mur, ni l’annexion des terres, ni la colonisation, ni l’atomisation du territoire palestinien, bien au contraire.

5. Le Hamas renforce sa stature

Les méthodes du Hamas ne sont guère plus reluisantes. À Gaza, il a lancé dès le départ de Tsahal plusieurs expéditions punitives contre les « collabos » – comme par hasard souvent militants du Fatah. On peut ainsi craindre de nombreuses arrestations, des fusillades et des exécutions sommaires.

Sans adhérer idéologiquement à l’islamisme, beaucoup de Palestiniennes et de Palestiniens de Cisjordanie ont bien été forcés de constater que « le Hamas résiste alors que le Fatah s’engraisse ». À n’en pas douter, l’OLP, qui pendant des décennies a incarné la dignité du peuple palestinien dans la résistance, a aujourd’hui perdu cette qualité. Dorénavant, le Hamas a acquis, non seulement à Gaza mais également en Cisjordanie et ailleurs dans le monde, le statut de porte-drapeau de la résistance. Alors que, ces derniers mois, le Hamas se voyait reprocher de faire trop de concessions et n’était pas assuré de renouveler son score aux éclections, la guerre le place en position de favori pour conquérir par les urnes la présidence de l’Autorité palestinienne, dont le mandat arrive à échéance.

6. La gauche palestinienne essaie de percer

Dans ce contexte, les forces de la gauche palestinienne regroupées dans un « front de gauche » comprenant le FPLP, le FDLP et le PPP, ont rendu publique, le 1er janvier, une déclaration commune. Elles y appelaient à une coordination unitaire des différents bras de la résistance armée pour faire face aux troupes d’occupation et à la création de comités populaires dans les camps, les quartiers et les villages, pour organiser la solidarité. Le Fatah et le Hamas ont répondu positivement à cette déclaration pour la forme, tout en continuant à s’entredéchirer. Mais la gauche palestinienne espère ainsi répondre aux aspirations à l’unité de la population, dont une partie se lasse de la rivalité Hamas-Fatah.

Le chef du Hamas, Khaled Meshal, a appelé à une troisième Intifada. Même si la population est à peine remise de la dernière et que l’Autorité palestinienne restreint les manifestations, la colère et le manque de perspectives y poussent inexorablement. La question n’est plus de savoir si elle aura lieu, mais quand.

Laurent Esquerre (AL Paris Nord-Est) et Nicolas (AL77)

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
E

Front page

The experiment of West Kurdistan (Syrian Kurdistan) has proved that people can make changes

[Chile] EL FTEM promueve una serie de “jornadas de debate sindical”

Ukraine: Interview with a Donetsk anarchist

The present confrontation between the Zionist settler colonialist project in Palestine and the indigenous working people

Prisões e mais criminalização marcam o final da Copa do Mundo no Brasil

An Anarchist Response to a Trotskyist Attack: Review of “An Introduction to Marxism and Anarchism” by Alan Woods (2011)

هەڵوێستی سەربەخۆی جەماوەر لە نێوان داعش و &

Contra a Copa e a Repressão: Somente a Luta e Organização!

Nota Pública de soldariedade e denúncia

Üzüntümüz Öfkemizin Tohumudur

Uruguay, ante la represión y el abuso policial

To vote or not to vote: Should it be a question?

Mayday: Building A New Workers Movement

Anarchist and international solidarity against Russian State repression

Argentina: Atentado y Amenazas contra militantes sociales de la FOB en Rosario, Santa Fe

Réponses anarchistes à la crise écologique

50 оттенков коричневого

A verdadeira face da violência!

The Battle for Burgos

Face à l’antisémitisme, pour l’autodéfense

Reflexiones en torno a los libertarios en Chile y la participación electoral

Mandela, the ANC and the 1994 Breakthrough: Anarchist / syndicalist reflections

Melissa Sepúlveda "Uno de los desafíos más importantes es mostrarnos como una alternativa real"

On Sectarianism

Machrek / Arabie / Irak | Impérialisme / Guerre | fr

Mon 01 Sep, 19:27

browse text browse image

Un convoi de habitants de Deir Al Zour à soutenir la résistance Shueitat. Photo grâce à: Yalla Souriya imageSyrie : L'intifada de Deir Al Zor contre Daesh (L'Etat islamique-EI) 23:32 Tue 05 Aug by Leila Shrooms 0 comments

Les syrienNEs ont montré de manière répété qu'ils et elles refusent d'accepter les tyrannies qu'il s'agisse de celle de Bashar Al Assad ou de tout groupe extrémiste qui essaie de leur imposer sa vision. Dans les derniers mois, renforcé par les équipements militaires américains et iaquiens saisis en Irak, « L'Etat Islamique » (Précédement EEIL et connu localement sous le nom de Daesh) a fait des avancées considérables dans le nord et l'est de la Syrie. Là ou il est allé, il a imposé une interprétation haineuse et réactionnaire de la loi islamique et des restrictions sévères à la population locale, a commis des massacres sectaires et d'autres atrocités telles que des crucifixions ou des décapitation, et a assassiné et emprisonné des révolutionnaires.

oabubakralbaghdadi570.jpg imageQue pensons nous de la crise actuelle en Irak ? 23:30 Tue 05 Aug by KAF 0 comments

La crise irakienne est continue depuis des décennies, tant sous le régime de Saddam Hussein que sous le « régime démocratique actuel » depuis l'invasion de 2003. Il n'y avait ni de liberté, ni de justice sociale, ni d'égalité et peu de perspectives pour celles et ceux qui étaient indépendant des partis politiques au pouvoir. En plus de la brutalité existante et la discrimination contre les femmes et les genTEs ordinaires, un très grand fossé a été creusé entre les riches et les pauvres, rendant les pauvres de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches. [English]

pal.jpg imagePalestine : pas de justice, pas de paix ! 21:27 Tue 15 Jul by Alternative Libertaire 0 comments

Depuis plusieurs jours, l’armée israélienne bombarde la bande de Gaza, suite à l’envoi d’une roquette sur le territoire israélien. Sous prétexte de s’en prendre à des « terroristes », ou à « ceux qui refusent la paix  », les bombardements touchent en réalité surtout la population civile, y compris des enfants, et visent à décourager, par la terreur, toute volonté de résistance. [Italiano]

lcc.jpg imageStates and reactionary forces: hands off the Syrian revolution 12:17 Wed 11 Sep by Relations Internationales de la CGA 0 comments

Policy statement of the Coordination des Groupes Anarchistes (France) on the situation in Syria. [Français]

lcc.jpg imageEtats, forces réactionnaires : Bas les pattes sur la révolution syrienne ! 12:15 Wed 11 Sep by Relations Internationales de la CGA 0 comments

Communiqué des Relations Internationales de la CGA sur la situation en Syrie. [English] [Italiano]

textTémoignage : Des deux côtés du mur de la honte, la Palestine 06:50 Wed 21 Jan by Nicolas 0 comments

Cet été, dans le cadre du projet « tous témoins tous acteurs » de l’association Génération Palestine, une centaine de jeunes sont partis pendant deux semaines à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

textNouvelles du Liban : L’attaque israélienne 21:09 Thu 27 Jul by Al Badil al Chououii al taharruri 3 comments

De nouveau le Liban est plongé dans une guerre dont on ne voit pas la fin. Le Hezbollah libanais, mouvement politico-religieux chiite, enlève deux soldats israéliens le 12 juillet 2006 après avoir franchi les frontières dans le sud du Liban et tue quelques huit soldats israéliens...

textLiban / Palestine : NON à l'agression coloniale ! 00:13 Wed 26 Jul by Alternative libertaire 1 comments

Alternative libertaire demande l’arrêt immédiat de toutes les opérations militaires israéliennes en Palestine et au Liban et de toute coopération militaire, en particulier française, avec l’Etat israélien. Alternative libertaire réaffirme son soutien aux forces progressistes et laïques de la résistance palestinienne ainsi qu’aux anticolonialistes et aux réfractaires de l’armée israélienne.

imagePalestine : Lutte mutuelle, solidarité mutuelle Aug 06 by Leila Shrooms 0 comments

J'ai passé beaucoup de temps à Gaza pendant les deux premières années de la révolution syrienne. Contrairement à d'autres contextes sociaux, où j'ai souvent hésité à parlé de la Syrie par peur d'avoir à faire face à des réactions stupides ou des analyses banales, à Gaza cela n'a pas été un problème avec les personnes que j'ai rencontré.

imageKurdes, entre assauts islamistes et avancées politiques Jul 27 by Elisenda Panadés 0 comments

Le Kurdistan syrien, seul face aux assauts djihadistes, appelle à la solidarité internationale. [Castellano]

textSyrie : la lutte continue - « Journée de colère contre Al-Qaeda & Assad » Jan 19 by TŘÍDNÍ VÁLKA 0 comments

Depuis maintenant bientôt trois années qu’un soulèvement a éclaté en Syrie (en tant que manifestation locale des boule-versements qui secouent les régions du Maghreb et du Machrek), la plupart des réactions, commentaires et critiques provenant de structures militantes qui se réclament de la révolution, de l’internationalisme, du communisme, de l’anarchie,… vont dans le même sens : le doute par rapport à ce qui se passe, le doute par rapport aux déterminations maté-rielles essentielles qui donnent vie aux mouvements qui se développent devant nos yeux, le doute par rapport à la nature de classe de ces événements, le doute par rapport au contenu potentiellement subversif des luttes de notre classe lorsque celle-ci ne porte pas les « bons » drapeaux, etc.

imageSyrie : Les enjeux impérialistes des bombardements Sep 05 by Hervé avec Edith Soboul 0 comments

Les puissances occidentales ont commencé à préparer l’opinion publique à une intervention militaire en Syrie. Quels en sont les véritables enjeux ? Où en est la rébellion au régime ? Où en est le régime ? Éclairage d’un point de vue anti-impérialiste. [Italiano]

imageLa révolution syrienne vue de près Nov 09 by A Syrian comrade 3 comments

Ce titre pourrait constituer en quelque sorte le récit de ma situation quand j'étais dans les 'territoires libérés' de Syrie, c'est-à-dire les territoires contrôlés par l'armée libre, les forces armées de l'opposition syrienne. Mais ce n'est pas l'entière vérité malgré tout. [English]

more >>

imageQue pensons nous de la crise actuelle en Irak ? Aug 05 Forum anarchiste du Kurdistan 0 comments

La crise irakienne est continue depuis des décennies, tant sous le régime de Saddam Hussein que sous le « régime démocratique actuel » depuis l'invasion de 2003. Il n'y avait ni de liberté, ni de justice sociale, ni d'égalité et peu de perspectives pour celles et ceux qui étaient indépendant des partis politiques au pouvoir. En plus de la brutalité existante et la discrimination contre les femmes et les genTEs ordinaires, un très grand fossé a été creusé entre les riches et les pauvres, rendant les pauvres de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches. [English]

imagePalestine : pas de justice, pas de paix ! Jul 15 AL 0 comments

Depuis plusieurs jours, l’armée israélienne bombarde la bande de Gaza, suite à l’envoi d’une roquette sur le territoire israélien. Sous prétexte de s’en prendre à des « terroristes », ou à « ceux qui refusent la paix  », les bombardements touchent en réalité surtout la population civile, y compris des enfants, et visent à décourager, par la terreur, toute volonté de résistance. [Italiano]

imageStates and reactionary forces: hands off the Syrian revolution Sep 11 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

Policy statement of the Coordination des Groupes Anarchistes (France) on the situation in Syria. [Français]

imageEtats, forces réactionnaires : Bas les pattes sur la révolution syrienne ! Sep 11 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

Communiqué des Relations Internationales de la CGA sur la situation en Syrie. [English] [Italiano]

textNouvelles du Liban : L’attaque israélienne Jul 27 (Alternative communiste libertaire) 3 comments

De nouveau le Liban est plongé dans une guerre dont on ne voit pas la fin. Le Hezbollah libanais, mouvement politico-religieux chiite, enlève deux soldats israéliens le 12 juillet 2006 après avoir franchi les frontières dans le sud du Liban et tue quelques huit soldats israéliens...

more >>
© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]